Deus Ex: Mankind Divided

 

En 2011, Square Enix et Eidos Montréal avaient relancé la licence Deus Ex avec Human Revolution en réalisant un titre soigné et fidèle à l’ambiance originelle. 5 ans après sort Mankind Divided, suite directe des événements contés dans Human Revolution. Adam Jensen revient donc en force avec toutes ses augmentations en version 2.0 !

Une ambiance bien sombre

Une histoire palpitante !

La grande force de Deus Ex réside dans son scénario digne des meilleurs films de science fiction anticipatifs. Cependant rassurez-vous, même si l’action prend place 2 ans après les événements de Human Revolution, les développeurs ont pensé à intégrer une cinématique d’environ un quart d’heure (que l’on a le choix de visionner ou non) afin de ne pas perdre dès le début du jeu les joueurs dans la trame scénaristique.
Quoiqu’il en soit vous voilà en 2029 et les actions du passé n’ont absolument rien changé et la situation s’est même empirée avec un fossé qui se creuse de plus en plus entre les augmentés (comme vous), devenus des parias de la société,  et les humains "normaux".

Notre héros, Adam Jensen, travaille désormais pour la Task Force 29, force spéciale d’Interpol qui a pour mission de combattre les terroristes augmentés. A contrario vous êtes aussi lié à un groupe de cyber pirates qui tentent de rendre leur liberté aux humains augmentés de la planète.

Vous évoluerez dans une ambiance sombre et pesante tout au long de l’aventure dans laquelle les nombreux personnages rencontrés auront leur lot de tracas à raconter, les humains non modifiés vous craindront et vous feront bien comprendre que vous n’êtes plus le bienvenu dans la société. Cette ambiance est parfaitement mise en avant que ce soit dans le style graphique cyberpunk avec notamment la ville de Prague à la fois vieillissante mais bourrée de modernité, ou encore des PNJ qui vous jettent des regards glaçants ou carrément n’hésitent pas à vous invectiver. A ceci s’ajoute une omniprésence de la police assez friande de contrôle de papiers.

Si Eidos maîtrise clairement son scénario on peut tout de même mettre en avant une certaine lacune technique concernant les animations des personnages, en comparaison avec ce qui se fait dans la concurrence, les visages sont trop rigides tout comme leur déplacement. Malgré des environnements soignés et des effets de lumières réussis, un peu plus de finesse dans les textures aurait été le petit plus technique qui aurait fait la différence. Cependant on pardonne facilement cette faiblesse tant l’atmosphère et le gameplay sont une force.

Des environnements très soignés

Deux approches, à vous de choisir.

On ne l’a peut être pas encore dit mais Deus Ex est un FPS, et ceci ne rime pas forcément avec action. Mankind Divided vous propose deux approches bien différentes, l’infiltration (et ceci ne tient qu’à moi mais cette façon de jouer me fait penser fortement à Dishonored) et l’action ! A savoir que les développeurs forcent tout de même le joueur à progresser discrètement car les attaques frontales finissent bien souvent mal pour Adam… Et c’est ce qui peut paraître frustrant, car même augmenté (et pas qu’un peu) on a vraiment l’impression que notre personnage est fragile voire trop fragile ce qui limite fortement l’envie de foncer dans le tas, qui plus est on se retrouve bien souvent sans munition.

 

C’est donc la partie infiltration qui est donc privilégié et on sent qu’un réel effort a été fait sur le level-design pour que presque tout soit possible, cachettes, bouches d’aération, échelles, etc … A ce level-design s’ajoute l’excellent système de couverture, hyper intuitif, pratique et efficace. A tout moment d’une simple pression sur L3, Adam se cache et l’on peut voir l’action avec du recul, une simple pression sur permet de changer de planque facilement et furtivement. Un indicateur nous indique aussi si l’on est vu ou non de l’ennemi. Clairement si les deux approches sont possibles, il sera plus simple de progresser discrètement.
Le jeu propose aussi une belles variété d’objets, munitions qui viendront remplir votre inventaire (limité en place). Les armes pourront être équipées de balles non mortelles si vous souhaitez progresser sans semer le chaos et la mort.

Augmentations en pagaille !

Deus Ex Mankind Divided nous emmène dans un futur (pas si lointain que ça finalement) où les biotechnologies font parti intégrante du monde. Et pour le coup notre Adam Jensen n’est pas en reste avec un chouette panel d’augmentations, parfois offensives, défensives ou plus subtiles. Cependant il ne faudra pas imaginer tout posséder en même temps car si Adam tolère l’overclocking, trop en abusé lui crée des défaillances de son système, et oui notre héros est un vrai petit ordinateur sur pieds (ou prothèses). Ce sont les points praxis, acquéris avec les gains d’XP qui permettront de débloquer de nouvelles augmentations ou de les améliorer. A vous de choisir votre style, vous êtes plutôt blindage, camouflage, sprinteur, cogneur … à vous de choisir sans en abuser !

2029 rime aussi avec piratage, en effet Deus Ex vous met aussi dans la peau d’un hacker, vous rencontrerez un grand nombre de portes et ordinateurs verrouillés, le hacking passe par un mini-jeu. Via un schéma, il faudra vous frayez un chemin jusqu’au noyau sans vous faire repéré, ceci semble simple sur le papier mais ce n’est pas le cas. Pour vous aider et éviter de lancer l’alerte, il existe des programmes que l’on récupérera au long de l’aventure, ces programmes sont utilisables à tout moment dans les phases de piratage.

Deus Ex offre donc une grande variété d’actions aux joueurs, que ce soit la customisation des armes (balles, silencieux, laser), les augmentations de votre personnage ou l’approche que vous choisirez, tout sera question de préférence.

Un exemple parmis les nombreuses personnalisations du jeu

Entrez dans la Breach !

Il faudra compter entre 20 et 25 heures pour boucler le jeu en ligne droite et beaucoup plus si vous vous attardez dans les missions secondaires (d’ailleurs fortes intéressantes). Cependant vous n’en aurez pas fini complètement avec Deus Ex, en effet les développeurs ont ajouté un mode Breach. On s’approche ici d’un mode multijoueur, vous êtes dans la peau d’un hacker matérialisé virtuellement dans les réseaux informatiques afin de révéler certains déviances de grandes corporations. Concernant le gameplay, pas de changement par rapport au jeu de base, c’est plutôt l’esthétique qui change, on se retrouve plutôt dans un univers à la Tron. Sur un parcours chronométré, il vous appartiendra d'accéder à divers bloc de données afin de les télécharger avant d’évacuer la zone.

Le mode Breach est un peu plus sympa pour les joueurs qui n’en auraient pas eu assez avec l’aventure de base.

Trailer de lancement