• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Portal Knights
    Editeur : 505 Games
    Developpeur : Keen Games
    Genre : Action | RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 19 mai 2017
    Trophées : Oui
    Support


    Test Portal Knights

    Publié le dimanche 28 mai 2017 à 21h37 par Lonewolf - 1812
    Partager sur |

     

    Le monde était uni jusqu'à ce que survienne la Fracture. Celle-ci l'a divisé en plusieurs petits îlots et c'est à vous, petit aventurier, qu'il appartient de lui rendre son unité initiale en reliant les îlots entre eux via des portails, et en faisant la lumière sur ce qu'il s'est passé.

    Tel est le point de départ de Portal Knights, nouveau né de la lignée des Minecraft like et autres jeux sandbox où l'on passe beaucoup de temps à détruire, contruire, et crafter. Malheureusement pour lui, cet Action RPG aura bien du mal à s'imposer dans la petite cour fermée que constitue le genre, et voici pourquoi.

    Personnalisation limitée

    I'm going on an adventure !

    On débarque dans un monde procédural, donc, différent à chaque partie, avec un petit tuto pour se mettre en jambe. Tout y passe côté gameplay, on apprend toutes les ficelles de base du craft et du combat selon sa classe, et on avance. Mais avant cela, donc, il faudra décider de la taille des mondes (grands ou petits) et, surtout, créer son personnage. Autant le dire tout de suite, si vous vous attendez à un éditeur de personnages digne des productions Bethesda, BioWare, ou de n'importe quel gros MMO type FF XIV, vous pouvez déchanter maintenant.

    En effet, la création de votre personnage se limitera à choisir sa classe entre trois prédéfinies et archétypales (le guerrier, le mage, le rôdeur), à l'équipement bien précis, et sans possibilité de croiser un peu tout ça (non, n'espérez pas créer un mage guerrier avec une épée enchantée, ou un voleur qui serait autant habile à l'épée qu'à l'arc, c'est impossible).
    De même, la personnalisation de l'apparence de votre personnage se limite à son sexe et son visage, avec un très chiche choix pour chaque caractéristique... Quant à son évolution, on reste dans le classique, avec points à dépenser à chaque niveau, et compétences passives à débloquer à divers paliers. Mais soit, après tout, peut-être que le jeu a plus à offrir côté contenu.

    Tourisme minecraftien

    Le procédural, c'est pas génial...

    Et c'est là qu'arrivent les problèmes majeurs du jeu. D'abord, même en choisissant de grands mondes, les îlots sont assez petits, mais, surtout, ils sont assez vides. Il y a vraiment peu de choses à faire et c'est presque un miracle de trouver une quête annexe. On peut toujours se rabattre sur les événements aléatoires, d'autant qu'ils sont assez longs, mais on comprend alors l'absence de journal de quêtes...

     

    Autant dire que l'aspect exploration est réduit à son strict minimum et que vous allez vite vous contenter de massacrer de l'ennemi à la chaîne pour fabriquer assez de pierres de portail pour réparer celui (ou ceux) de l'îlot où vous vous trouvez pour avancer et lier les mondes. Parfois, vous croiserez juste un boss dans certains, mais pas de quoi briser la petite monotonie du cycle...

    Côté combats, c'est également vite réglé : une touche pour frapper, la touche de saut qui devient une esquive, et l'affaire est pliée, vous n'avez plus qu'à frapper comme un sourd jusqu'à ce que votre ennemi tombe, tout en évitant ses attaques.

    Craft minimal

    Scar ? C'est toi ?

    Tout comme le balafré de FullMetal Alchemist, les développeurs de Portal Knights semblent en effet avoir un peu oublié le cycle de base de l'alchimie et s'arrêtent au stade de la destruction.
    Au-delà des établis et autres enclumes, en effet, on ne peut pas dire que la partie craft soit très intéressante. Du moins, pas pour les joueurs solo, qui ne verront pas l'intérêt de construire quoi que ce soit.

    En revanche, et c'est là que Portal Knights peut un peu tirer son épingle du jeu, ça devient très intéressant en multijoueurs (local et online), avec la construction et l'aménagement d'une base centrale, le partage de l'exploration et des tâches... Toutefois, cela ne change rien au vide des îlots et au fait qu'on ne fasse souvent que les visiter rapidement, pas plus qu'au fait que les combats soient plus souvent du bourrinage intensif qu'autre chose, et c'est sans parler de la platitude du scénario empreinte de classicisme bien poussiéreux...

    Bref, que restera-t-il de Portal Knights, à côté du Minecraft original ou de Dragon Quest Builders, son concurrent le plus direct ? Pas grand chose, je le crains, tant il offre peu et ne fait guère d'efforts pour se démarquer, quel que soit le plan sur lequel on se place.
    En gros, nous avons là un Action RPG générique qui tente de surfer sur le succès des Minecraft like, sans avoir réussi à prendre le meilleur d'aucun des deux genres... Loin d'être mauvais, mais surtout loin d'être mémorable, Portal Knights occupe le temps de terminer l'histoire (et encore, si on a le courage de s'accrocher jusque-là), cale un peu l'appétit de l'accro à Minecraft en manque de sa dose pendant ce temps, mais ne fera guère mieux. Typiquement le genre de jeu qu'on parcourt une fois, seul ou entre potes, pour ensuite ranger et ne plus ressortir.
    Un coup d'épée dans l'eau, dommage.

    Trailer de lancement
    Note du test 6/10En conclusion :

    Portal Knights est un petit Action RPG sandbox sympathique, mais qui ne décolle vraiment qu'en multi et aura bien du mal à se faire une place à côté de Dragon Quest Builders, tant tout y est lent et générique. Pas de quoi appeler au bûcher, mais certainement pas de quoi appeler au génie non plus.

    Les plus

    Simple à maîtriser
    Beaucoup de possibilités de craft

    Les moins

    3 classes bien archétypales
    Des modèles de persos au strict minimum
    Gros manque d'originalité

    En résumé


    Portal Knights par Rating: 6 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles