​Version Éditeur

Test d'Assassin's Creed Odyssey


Un an après la sortie du très réussi Assassin’s Creed Origins (cf notre test ici), Ubisoft remet le couvert avec Assassin’s Creed Odyssey. Direction la Grèce Antique pour ce nouvel épisode !


Un peu d'histoire

Assassin’s Creed Odyssey se déroule avant Origins dans la Grèce Antique. Le jeu débute en 480AEC où nous prenons part à la bataille des Thermopytes opposant les célèbres trois cents spartiates dirigés par Leonidas et sa lance à la gigantesque armée Perse. Après cette brève introduction, le joueur doit choisir son personnage, Alexios ou Kassandra, frère et soeur et descendant de Leonidas. Nous sommes en 431AEC sur l’île de Kephallonia, Alexios/Kassandra doit en apprendre plus sur les tenants et aboutissants de ce monde et surtout sur ses origines et tout ce qui en découle. C’est là que commence votre Odyssée en tant que mercenaire qui mènera le joueur aux quatre coins du monde grecque et ceux pour plus de 70 heures de pure plaisir et de fortes rencontres.

Deux modes de jeu sont proposés. Le mode guidé est celui traditionnel des autres Assassin’s Creed. Les marqueurs sont affichés en permanence tout comme les objectifs de quête. Pour la venue d’Odyssey, Ubisoft nous a concocté le mode exploration où le jeu nous mâche moins le travail. On y est plus autonome et il faut chercher un peu plus. La plupart des missions vous annoncent la zone de recherche.(ex: au sud de la forêt de perlimpinpin) En s’y rendant, Ikaros, votre fidèle compagnon ailé permet de localiser l'objectif de la mission et de faire une brève reconnaissance du secteur. On recommande vivement ce mode.
 

Assassin's Creed Odyssey
Bienvenue dans Assassin's Creed Odyssey


​Origins 1.5 ?

Pendant les premières minutes d’Odyssey, le lien avec Origins est indéniable. Les combats ressemblent à ce dernier.  permet toujours de réaliser des attaques légères alors que ​ est consacré aux attaques puissantes et à percer les boucliers ennemis.   déclenche une élimination silencieuse à la lame de Leonidas.  sert toujours au vérouillage d’un ennemi et  lance une esquive. La touche  est réservée à l'infiltration et permet ainsi de se cacher dans les hautes herbes et d’assassiner silencieusement un ennemi.

Mais de petites subtilités apparaissent. Premièrement, Alexios/Kassandra n’a plus accès qu’à un seul arc. On note au passage qu’il faut fabriquer ses flèches en ramassant du bois d’olivier.
Le héros dispose toujours de deux armes mais la seconde est bloquée pendant les premières heures de jeu. La jauge d’adrénaline ne permet plus de déclencher la rage (avec + ) mais est découpée en sections. Chaque section permet d’utiliser un coup ou compétence spéciale. Cette jauge se remplit en esquivant les coups, en attaquant et en parant (via + dorénavant).

Tout comme dans Origins, le monde d’Odyssey est divisée en secteurs annonçant une fourchette de niveaux recommandés pour arpenter et visiter les lieux, toujours marqués par un point d'interrogation. Si le niveau des ennemis est trop éloigné par rapport à celui du héros, une tête de mort apparaît alors sur chaque ennemi. Mieux vaut revenir plus tard en ayant acquis un peu plus d’expérience.
 

Assassin's Creed Odyssey
Alexios ou Kassandra, à vous de choisir


Une orientation définitivement RPG

On en a fini avec la comparaison avec Origins, Odyssey va encore plus loin dans le RPG. Les missions principales comme secondaires proposent de multiples choix de dialogues influençant la suite de l’aventure. De petits icônes, comme, par exemple, des épées qui se croisent nous indiquent la finalité de ses choix, conduisant à un affrontement inévitable pour ce cas. Un coeur est beaucoup plus coquin.

Le jeu se jouant sur plusieurs dizaines d’heures pousse à faire un maximum de quêtes et d'explorations pour monter de niveaux. Les écarts de niveaux entre le héros et les ennemis sont vraiment importants. Mieux vaut être de niveau équivalent ou supérieur pour triompher. Le passage de niveaux débloque des points d’aptitudes à dépenser parmi trois axes : chasseur, guerrier et assassin. Certaines aptitudes disposent de plusieurs niveaux et certaines doivent être affectées à deux roues qu’on activent via les touches et puis , , ou pour choisir son coup spécial à employer (et qu'on a affecté à la touche en question). Mieux vaut choisir une orientation parmi ses trois axes pour maximiser les dégâts en tant que chasseur, guerrier ou assassin.

Le loot est toujours de la partie, il faut équiper son personnage : casque, cuirasse, avant-bras, cnémides et ptéryge. Armes et éléments d’armure sont répartis en quatre raretés : commun, rare, épique et légendaire. Petite nouveauté à la forge, il est possible de faire graver ses objets moyennant quelques drachmes, la monnaie du jeu et d’autres ressources. Cette gravure offre des bonus à l’élément ainsi modifié.
 

Assassin's Creed Odyssey
Voici le nouvel arbre de compétences


Tellement de choses à faire

En tant que mercenaire, de multiples missions sont proposées en plus de celles de la trame principale et sont scénarisées, collant à l’immersion. Les points d’interrogations pullulent également sur la carte. Selon notre orientation et un peu comme dans GTA, le meurtre, le vol, les attaques de navires et j’en passe font monter une barre de menace. Des commanditaires peuvent lancer des chasseurs de primes aux trousses d’Alexios/Kassandra. Pour vous prémunir, il est possible de payer la prime ou chaque commanditaire, ou encore de tuer les chasseurs ou tout simplement de les fuir mais généralement ils s'immiscent dans la mission en cours. Dans le menu du jeu, l’onglet “Mercenaires” permet de voir la position de son personnage par rapport aux autres chasseurs, d’y étudier les points faibles et forts de chacun. On ajoute un peu de piment à l’aventure.

L’univers d’Assassin’s Creed Odyssey oppose les athéniens (en bleu) aux spartiates (en rouge). Chaque région est dirigée par l’une des deux factions. Une jauge donne les informations sur la puissance nationale de la région en cours. La première étape est de réduire cette puissance pour pouvoir tuer le dirigeant plus facilement. Pour réduire sa puissance, il convient de tuer des soldats, de brûler les ravitaillements , le plus souvent stocker dans les forts ou encore de piller le trésor public national. Lorsque la puissance du dirigeant est au plus bas, on peut le tuer et ainsi déclencher une escarmouche. Athéniens et Spartiates s’affrontent et deux barres en haut de l’écran indiquent la progression de chaque faction et bien sûr notre héros prend part au combat.

​D’autres choses sont à réaliser dans l’univers très riche d’Odyssey, on peut parler brièvement du Culte de Kosmos, une société secrète qui cherche à contrôler le monde. Alexios ou Kassandra traque ses membres et récupère des indices pour en dénicher d’autres. C’est autant d’éléments qui font d’Odyssey un jeu très riche et variés.
 

Assassin's Creed Odyssey
Le jeu est magnifique


Le retour de la bataille navale

Très peu développé dans Origins, le combat naval revient en force sur Odyssey. Il est vrai que depuis Black Flag, on était resté sur notre faim. La grèce antique regorge d’îles et continents à explorer et les étendues maritimes sont importantes. Pour ce faire, notre descendant de Leonidas dispose de son bateau, l’Adrestia. Éperonnage, nuées de flèches et javelots (enflammés ou non) permettent de couler les autres bâtiments peuplant les étendues d’eau d’Odyssey et d’y récupérer de précieuses ressources.

Le joueur, moyennant des ressources, peut et doit améliorer son navire : arsenal, dégâts des armes, endurance du navire et de l’équipage sont autant d’éléments à upgrader. Alexios/Kassandra peut recruter des lieutenants qui offrent des bonus supplémentaires au bateau et prennent part aux phases d'abordages. En assommant via la touche ​ (ou par certains types de flèches), on peut lui proposer de rejoindre son équipage. Qu’il est bon de voguer, cheveux au vent avec son équipage chantant. Le bateau permet également d’entreposer des armes et équipements via un coffre.
 

Assassin's Creed Odyssey
Qu'il est bon de sillonner les mers


Un jeu abouti

Origins offrait de somptueux panoramas en Égypte, Odyssey va encore plus loin avec des décors pastels teintés de couleurs chaudes. Les rayons du soleil qui traversent les feuilles des oliviers, les nuées de corbeaux qui s'envolent à votre arrivée, les bancs de dauphins suivant la traîne de votre navire, vous l'aurez compris, le jeu est splendide sur PS4 Pro. Les cinématiques sont d'une beauté !

On note tout de même quelques bugs et retard d'affichages mais dans l'ensemble c'est du travail d'orfèvre. Certains chargements sont également assez longs. Avec les choix multiples dans les dialogues, le travail des visages est également au dessus de ceux sur Origins. Ils sont plus expressifs. La version française est de bonne facture et certaines musiques nous prennent aux tripes. Comme pour Origins, il est nécessaire de télécharger le pack audio français (2,2 Go).