​Version Éditeur

Test de Capcom Beat 'em Up Bundle

En l'espace de quelques jours à la surprise générale, Capcom annonçait puis sortait une nouvelle compilation de son énorme catalogue de jeux des années 80 et 90 : Capcom Beat 'em Up Bundle, soit un titre qui annonce bien la couleur et propose de retrouver sur PS4 pas moins de 7 Beat 'me Up sortis de la grande époque de Capcom dans le genre, avant de tout arrêter brutalement. Du rétro, donc, mais du rétro qui vaut le coup, ça, c'est encore à voir.

The Magnificent Seven Beat 'em Up

Au menu de cette compilation, donc, une petite liste de jeux que l'on peut résumer grossièrement à "Taper sur tout ce qui bouge jusqu'au bout". On commence avec le titre qui est sans aucun doute le fer de lance de cette compilation, le très conu et cultissime Final Fight (sorti en 1989...) ! Suivent ensuite The King of Dragons, Captain Commando, et Knights of the Round pour l'année 91, et Warriors of Fate pour 1992. On termine avec Armored Warriors (1994) et Battle Circuit (1997), qui s'offrent le luxe de débarquer sur consoles pour la première fois de leur existence. Une belle petite liste, donc, assez représentative de la variété des thèmes et contextes abordés par Capcom dans le beat 'em up, mais tout de même un peu limitée, notamment parce que des sagas sont bien incomplètes ou que certains titres peuvent manquer.
Final Fight, par exemple, avait connu 3 épisodes sur Super NES, et seul le premier est là. Warriors of Fate est la suite d'un autre jeu, Dynasty Wars, sorti uniquement au Japon et basé sur le manga Tenchi wo Kurau. Cadillacs & Dinosaurs est totalement zappé sans aucune raison (son exclusivité arcade n'en est pas une, puisque Armored Warriors et Battle Circuit en étaient aussi à la base, comme dit plus haut). Bref, cette compilation semble clairement faire dans le strict minimum et la sélection bien drastique, avec sept "élus". Dommage.


Warriorsof Fate, ou Dynasty Warriors avant l'heure

Et tu tapes, tapes, tapes...

Bon, beat 'em up oblige, le principe est simple : vous choisissez votre personnage (entre 3 et 5 disponibles selon les titres), et vous allez taper sur tout ce qui bouge ! La motivation change selon les univers et les titres (certains proposent même une évolution des personnages), mais la base reste la même, tout comme, parfois, les graphismes et l'affichage des diverses informations. Après tout, il est toujours plus simple de réutiliser un moteur prêt à l'emploi que changer tout un style de A à Z, d'autant que le visuel des beat 'em up Capcom est assez spécifique est reconnaissable au premier coup d'œil. Comme dans tout jeu de l'époque qui se respecte, vous n'avez de toute façon pas des masses de possibilités : frapper, sauter, combinaison des deux, une éventuelle attaque spéciale, et fin de l'histoire. Il ne vous reste guère qu'à configurer des raccourcis pour les combinaisons, mais ça sera tout.

La bonne nouvelle est que vous pouvez sauvegarder et continuer comme ça vous chante, sans aucune limite, contrairement aux versions originales de l'époque. Et ce n'est pas du luxe, parce que ces jeux restent assez difficiles et peu prompts à pardonner la moindre erreur. C'est toutefois un plaisir de parcourir ces environnements qui demeurent très beaux, sur des musiques qui passent encore admirablement (la Super NES était vraiment une perle de visuel et d'audio). Bien sûr, sur les écrans actuels, on voit bien plus les bons gros pixels, et d'autant plus facilement que la compilation, contrairement aux MegaMan, ne propose absolument aucune option autour de la résolution et que rien n'a été un minimum retouché côté visuel. Ne vous attendez pas à du Remaster HD, même léger, c'est vraiment un simple portage des jeux de l'époque. Et ce n'est pas le seul côté un peu paresseux de l'ensemble.


Parce qu'un bon gros mecha règle plus facilement les problèmes que les poings

Où sont les bonus ?

C'est en effet la grande question de la compilation. Les MegaMan sont loin d'être avares de ce côté (les MegaMan X offrant même carrément un court métrage), la SEGA MegaDrive Classics Collection propose des jeux Master System à débloquer (ce qui permet d'avoir l'intégralité de la quadrilogie Phantasy Star), mais ce Capcom Beat 'em Up Bundle fait le strict minimum avec une poignée de visuels pour les différents jeux. Dommage, parce qu'il y avait beaucoup à penser autour d'un tel genre. Heureusement, en plus de faire découvrir quelques titres méconnus voire inédit, la compilation intègre une autre feature fort sympathique : jouer à deux en ligne et pas seulement en local, parce que c'est toujours plus agréable (et facile) de démolir les méchants en duo et qu'on n'a pas toujours des amis disponibles sous la main.

Mais au-delà de ça, c'est assez chiche, et le principe même du beat 'em up ne tiendra pas longtemps en haleine les nouveaux venus, à moins qu'ils soient amateurs de retrogaming. Parce que c'est bien à ce public que s'adresse Capcom, que ce soit ceux qui ont connu la période ou ceux qui aiment découvrir l'histoire de notre medium favori. Les autres peuvent passer à côté sans trop de regrets, voire même préférer s'orienter vers des beat 'em up modernes plus rapides et nerveux, type Devil May Cry, Bayonetta, God of War (enfin, ceux avant le dernier, celui- ci étant plus orienté vers l'aventure et les combats plus individuels), et bien d'autres.
Capcom Beat 'em Up Bundle ne fera pas date, ne se vendra sans doute pas à des millions d'exemplaires, s'adresse à un public bien précis.... Mais il fait exactement ce qu'il promet : une série de beat 'em up classiques, bien réalisés, et toujours sympathiques pour les amateurs de beat 'em up à l'ancienne. Quelque part, c'est déjà bien, mais on aurait préféré quelque chose de plus complet encore.


Arthur, Lancelot, et Perceval dans une quête épique dans Knights of the Round