Jeux vidéo Playstation : toute l'actualité Sony Playstation - PS3, PSVITA, PS4

Créer un compte Connexion

  1. S'inscrire
  2. Récupérer votre mot de passe
  3. Fermer
  • Retour sur notre passage à la PGW
    Posté dans Paris Games Week - le Vendredi 03 Novembre 2017 à 08H31 - par PSMag Logo Twitter @PSMag_Tweets- 871 lectures
    Pour nous la PGW se termine, voici un petit résumé sur ce qu'on a pu (et voulu) voir à Paris

     

    Nous vous proposons un petit bilan de cette PGW 2017, de belles découvertes, rencontres et toujours un monde de dingue ! Entre les stands éditeurs, la zone junior, la scène indé "le Made in France" et les rayons de goodies à rendre heureux plusieurs générations de geeks. C’est aussi ça la PGW pouvoir rassembler toutes les générations de joueurs.

    De notre côté nous avons ciblé certaines zones du salon sans tout faire volontairement notamment les stands de jeux déjà parus. Voici notre press tour qui commence par (très logiquement) l’espace PlayStation, pour ensuite passer par Ubisoft, Activision (oui COD chaque année c’est obligatoire), Koch Média et de belles rencontres dans l’espace jeux "Made in France".

    Bienvenues dans la fourmilière des gamers !

    Star Wars Battlefront 2

    La sortie de Star Wars Battlefront 2 approche à grands pas.(le 17 novembre). Le stand de Sony nous a permis de nous frotter au mode multijoueur du jeu. 40 joueurs se sont affrontés sur la map Naboo. Objectifs, les droïdes escortent un TMT colossal dans la capital, se dirigeant vers le palais royal. Ce mode se déroule en 3 étapes et les soldats impériaux tentent de repousser cette attaque. La map est très bien conçue, proposant des affrontements dans les grandes artères de la capitale Naboo et des combats plus rapprochés dans le palais royal. Cette longue session a permis de tester les 4 classes proposées à savoir l'officier, le commando, le soldat lourd et le spécialiste. Le jeu s'annonce assez intense et complet en multijoueur et pour la première fois une campagne solo de quelques heures. 

    Detroit Become Human

    La Paris Games Week de cette année nous a permis de prendre en mains l’instant d’une mission, le prochain jeu du studio français Quantic Dream. Lors de la conférence de Sony, la présentation faisait à nouveau un focus sur Kara. Ici, sur le stand Sony, c’est Connor qui est à l’honneur. Connor est un androïd au service de la Police et est négociateur. La mission que l’on peut essayer nous glisse donc en plein cœur d’une prise d’otage.

    Connor fait son entrée dans l’appartement où le drame a lieu, prenant la situation en cours et partant à la recherche d’informations dans les différentes pièces. Les couleurs et les teintes rappellent un peu celles de Beyond Two Souls, mais les mécaniques par contre rappellent très vite Heavy Rain. A l’instar d’un Norman Jayden, Connor est un enquêteur qui analyse les moindres preuves qu’il peut trouver. Son cerveau d’androïd lui permet d’analyser chaque objet d’une simple pression de la touche ​. Après avoir compilé les preuves, il peut passer aux reconstitutions.

    Ces reconstitutions sont très intéressantes permettant à Connor d’aller encore plus loin dans l’analyse et la compréhension des événements le menant finalement à l’affrontement avec le preneur d’otage.

    Quantic Dream est connu pour sa relation aux émotions, leur complexité et surtout sur la manière de les transmettre aux joueurs. Cette scène de négociation, de manipulation émotionnelle entre Connor et le déviant (le nom donné aux androïds défectueux) est un parfait exemple du travail qu’effectue le studio français. On est pris dans l’action, dans l’échange verbale entre les deux protagonistes, gérant aussi les éléments extérieurs (les hélicoptères et l’équipe d’intervention présentes aux abords).

    En plus du travail narratif, on retiendra les sublimes graphismes qui mettent en valeur chaque expression des personnages et donnent vie au monde autour.

    On a hâte de mettre les mains sur le jeu complet et de plonger dans le nouvel univers que David Cage nous promet depuis quelques années déjà, depuis le court métrage Kara

    Shadow of The Colossus

    Fumito Ueda est de retour… avec un remaster de Shadow Of The Colossus ! Sorti pour la première fois, il y a 12 ans sur PS2, et après un passage sur la PS3 en 2011 pour une version HD, Shadow Of The Colossus reviendra en février 2018 dans un remaster qui s’annonce visuellement très réussi.

    Lors de la Paris Games Week nous avons même pu essayer le jeu qui était en présentation sur le stand de Sony.

    Petit rappel, le joueur prend le contrôle de Wander, un jeune homme qui doit terrasser 16 colosses pour pouvoir ressusciter une femme de Mono. Armé d’un arc et d’une épée et accompagné de Agro, son cheval, Wander parcours les terres interdites à la recherche des dits colosses.

    Il était possible de se frotter au premier colosse du jeu ainsi qu’au treizième dans la démo.

    Il faut être honnête, visuellement, le jeu a fortement évolué. Déjà parmis les plus beaux jeux de la PS2, ici, l’ensemble est tiré vers le haut. On aurait du mal à croire que l’on s’est basé sur un jeu aussi âgé. Graphismes, textures, lumières, le jeu en jette vraiment. Il faut voir sur tout le jeu mais c’est encourageant.

    Côté sensation, là, on est en terrain connu… La prise en main si particulière aux jeux de la team Ico est resté la même, avec sa simplicité mais également ses défauts. On a toujours cette impression d’inégalité, Wander réagissant parfois parfaitement bien, parfois jouant avec les nerfs du joueur et sa patience. Même si on s’y fait au bout d’un moment (comme à l'époque), et que l’on prendra du plaisir quand même à traverser les Terres Interdites, cela pourra en faire rager certains.

    La caméra est aussi restée telle quelle. Dommage car c’est là le point noir du jeu, cette caméra parfois ingérable, régulièrement à côté de l’action et très pénible à contrôler. Problème récurrent des productions de Fumito Ueda, on aurait bien voulu que ce point là en particulier soit fixé.

    En février prochain, il sera possible de jouer au jeu dans son intégralité. On l’attend de pied ferme !

     

    Dragon Ball Fighter Z

    Annoncé depuis quelques mois lors de l'E3 dernier, Dragon Ball FighterZ avait fait forte impression, nous avions hâte de mettre les mains dessus pour vraiment nous faire notre propre opinion. Petit tour au stand Bandai Namco dans l'espace DB FighterZ.
    Nous voilà en versus, on choisit nos 3 personnages et on lance vite le combat, effectivement ce qui frappe directement (sans même avoir encore touché les commandes de la Dualshock) ce sont les graphismes, les effets, le tout se rapprochant merveilleusement du manga de Toriyama. Tout ce qu'on avait pu voir en vidéo n'était pas de l'esbrouffe ! La baston démarre et on s'en met plein la tête, ça va vite, c'est fluide, on enchaine les combos en essayant des coups spéciaux (inspiration pour ma part des combinaisons de touches de Street Fighter, quant à mon collègue, de Injustice), on arrive à se débrouiller sans prendre le temps de regarder dans le menu les vraies combinaisons de touches que propose Dragon Ball FighterZ, faut dire qu'on n'a pas vraiment le temps de s'attarder sur le stand, peu importe on prend plaisir. Maintenant on a hâte de tester le jeu dans sa totalité mais pour cela il faudra attendre le 26 janvier 2018.  

    Far Cry 5

    Disponible le 27 février prochain sur Playstation 4, le stand d'Ubisoft propose de suivre une session de 15 minutes environ sur le très prometteur Far Cry 5. Même démo proposée à l'E3 2017, après avoir choisi son frère d'arme, à savoir Boomer, le chien, Grace Armstrong, le sniper ou Nick Rye, le pilote. vous arrivez dans un village à libérer des forces de l'Eden’s Gate. A vos pétoires, les villageois ont besoin de vous. Après ce sauvetage, il est possible d'arpenter les chemins environnants et même d'aller aider Nick Rye à libérer son aérodrome et à remplir quelques objectifs en pilotant son avion lourdement armé.
    Une belle expérience passée pour un jeu qui s'annonce excellent et jouable en coopération à 2 de bout en bout.

    Call of Duty WWII

    L'un des jeux majeurs de cette fin d'année est sans conteste la sortie du prochain épisode de la franchise Call of duty. Cette année la série fait un retour aux sources tant attendu par les fans de la première heure. La PGW est l'occasion de tester la map Carentan, l'une des meilleures Maps des deux premiers COD. Cette map sera disponible en bonus dès demain pour les possesseurs du Season Pass ou de l'édition Deluxe.

      

    Pour l'occasion, Activision a fait les choses en grand avec une mise en scène royale pour le salon, morceau de plage avec son bunker, ses sacs de sables, ses bidons d'essence, ses hérissons tchèques et surtout sa jeep allié où les fans peuvent se prendre en photo.

    Après une entrée dans le-dit bunker et le choix de sa place, le joueur a quelques secondes pour ajuster ses contrôles et modifier ses classes.  Manette en main, place à un Team Death Match endiablé sur Carentan. Tout comme la bêta qui avait eu lieu fin août, Call of Duty World War II m'a fait une très bonne impression.

    C'est beau, fluide et le rythme est intense. La map plaira à tous les types de jeu :  combat rapproché, sniper, … Des MG42 sont d'ailleurs disséminées dans les rues de Carentan. Un seul mot : rdv dans les bacs ou sur le PS Store dès aujourd'hui !!!
    Retrouvez le trailer de la map Carentan :

    Sonic Forces

    Petite prise en main sur le stand de Koch Media du très attendu Sonic Forces, prévu pour mardi prochain. Deuxième Sonic de l'année après la sortie de Sonic Mania en août dernier. Ici il n'est pas question d'un Sonic Old School mais d'un Sonic nouvelle génération avec bien entendu le meilleur de ce qu'on a pu connaitre de Sonic, un gameplay nerveux et efficace (prévoir les gouttes pour les yeux). Ce nouveau Sonic, pour ce qu'on a pu en voir au travers d'un niveau, mixe parfaitement les séquences de plateformes en vue latérale ou arrière. Tout y est, Dash, Rush, saut ... Nul doute que ce Sonic Forces marquera un beau retour de notre hérisson bleu préféré. On vous en dira un peu plus lors de notre test du jeu complet.

    Kingdom Come Deliverance

    Le monde ouvert de Kingdom Come Deliverance s'est offert à nous pendant quelques minutes sur le stand de koch Media. Il est indéniable que le jeu trouvera son public dès le 13 février 2018 prochain. Offrant un monde réaliste sans magie, créatures fantastiques, le jeu nous plonge dans un univers médiéval bourré de détails. 

    Le Made In France

    Comme l'année dernière la Paris Games Week propose son espace Made In France, une zone sur laquelle nous aimons passer du temps pour découvrir des jeux indépendants novateurs mais aussi rencontrer l'éditeur Focus avec son catalogue fort de ses licences Styx, Blood Bowl de Cyanide ou encore Life is Strange de Dontnod. C'est d'ailleurs le prochain projet de Dontnod, Vampyr qui était mis en avant (mais non jouable). Le jeu a été récemment repoussé au printemps 2018 mais avec cette fin d'année déjà riche en sortie, c'est sans doute une bonne chose que Dontnod prenne le temps de peaufiner sa nouvelle licence très prometteuse.

    Nous avons aussi fait trois belles rencontres avec des jeux indépendants tous bien différents mais avec des qualités certaines. En commençant par une petite partie coop sur Genetic Disaster de Team8 Studio, un jeu actuellement sur Steam en Early Access mais que l'on espère rapidement retrouver sur Playstation 4. Tout y est pour passer du bon temps à plusieurs, le tout sur une ambiance loufoque avec des graphismes colorés, des animations "cartoonesques". On a hâte de remettre la main sur le titre, en attendant sa venue sur PS4, voici le lien Steam si vous voulez en savoir plus : http://store.steampowered.com/app/672460/Genetic_Disaster/

    Deuxième découverte : DragoDino de TealRocks Studio, un jeu de plateforme en 2D, jouable à 2 en local et à la difficulté croissante. L'objectif est de combattre pour progresser verticalement, un challenge relevé, des niveaux procédurals, des graphismes sympas, on l'attend d'abord sur Nintendo Switch et si le projet fonctionne bien, les développeurs pourront plancher sur une version Playstation. 
    Plus d'informations sur Steam : ​http://store.steampowered.com/app/561510/DragoDino/

    On finit par Dead Cells de Motion Twins, un jeu d'action/plate-forme rogue-lite, pas de checkpoint. Ce jeu de plateforme en vue latérale mélant Rogue Like et Metroidvania est un vrai régal, la difficulté risque d'en rebuter plus d'un mais les fans de challenge trouveront leur compte. Les graphismes plutôt rétros mais avec des effets de lumières modernes nous transportent dans l'univers créé par Motion Twins. On espère vraiment le voir sur Playstation 4 surtout si vous aimez "Tuer, mourir, apprendre. Recommencer."
    Plus d'informations sur Steam : http://store.steampowered.com/app/588650/Dead_Cells/

    ​​


    Evidemment il y a encore plein de choses à découvrir sur le salon qui alors que je publie ces lignes est encore ouvert pour 3 jours. Profitez-en bien si vous pouvez vous y rendre, et aussi armez-vous de patience pour tester les différents jeux, certaines fils d'attentes sont très très longues ... 

    Puce liste PSMag Vous pouvez aussi voir toutes les news liées à la PGW 2017 sur ce lien

    Puce liste PSMag​ Notre résumé s'achève avec quelques photos prises sur le salon : 

    ​​


Aucun commentaire
Poster un commentaire
 :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x

Information erreur formulaire   Votre pseudo n'est pas valide !

Information erreur formulaire   Le code de sécurité n'est pas valide !

B I U Citer Information erreur formulaire   Le champ commentaire ne peut être vide !
2000 caractères disponibles