ps4

LEGO : La Grande Aventure 2 – Le Jeu Vidéo
Editeur : Warner Interactive
Developpeur : TT Games
Genre : Action | Aventure
Etat du jeu : Jeu disponible
Date de sortie : 27 février 2019
Trophées : Oui
Trophée Platine 1 Trophée Or 1 Trophée Argent 12 Trophée Bronze 37 | Trophée Secret 5
51 trophées au total

Support


Evénement : LEGO : La Grande Aventure 2 : le jeu vidéo : Rencontre avec le Game Director

PSMag et plus précisemment JP, s'est rendu à Paris cette semaine à la rencontre du Game Director, Richard Greer.

Posté le vendredi 22 février 2019 à 07h51 par NoBloodyKnows - 387 / 0
Partager sur |

 

Quand on évoque la marque LEGO forcément, malgré nos âges si éloignés, le frisson nous transperce. Les jouets de construction, qui ont évolué et brisé les pieds de nos parents, nous ont emmené dans les méandres de nos imaginations. Et alors qu’on pensait que tout était fini, malgré des évolutions dingues, ces petits bonhommes ont pris un jour vie pour se parer d’animations fidèles à leur essence.

Que ce soit pour le 7ème art ou le jeu vidéo, le constat est sans appel: LEGO, ça claque et oui qu’est-ce qu’y a? Puis en jouet, t’as déjà vu le Faucon Millenium LEGO? Ben alors?

Le coup de génie est que la licence a su aspirer les autres: on décline Star Wars, Indiana Jones, Harry Potter, Batman et tant d’autres sous les formes cubiques. Ridicule? Absolument. Mais drôle, résolument. Surtout que la marque a trouvé sa fabrique: le pastiche, le décalé, la grosse blague...les meilleurs symboles de l’amour porté au matériau de base. LEGO dans une nouvelle dimension? Oui. Pour les gosses? Oui. Pas seulement.

Des jeux agréables, des répétitions parfois pointées. Indéniable que la licence est gage de qualité, dans le jv ou ailleurs. Une plastique travaillée (restez, on s’amuse bien), des personnages colorés et cette douce aura.

Alors bien sûr lorsque l’event “La Grande Aventure LEGO 2” dans les studios parisiens de Warner Bros fut proposée à PSMag, nous n’avons pu qu’éclater de joie et nous y rendre pour vous y donner nos impressions.

Venez avec nous, dans nos aventures. Plus on est de fous et moins la vie est dure.


 

Partie 1: Découverte et avant-première

 

Brique(!)-à-brac dans le métro de Paris, nous voilà  au siège de l’événement. Après avoir fondé plein de discussions avec nos confrères et consoeurs, place à l’introduction: avant la présentation du jeu, nous assisterons à la projection du film La Grande Aventure LEGO 2.

 

Pas de spoil, mais le JP, reporter très spécial pour PSMag et moitié du NBK, est parfois enchanté, parfois mesuré. Néanmoins, le métrage dégouline de références pour les parents en s’adressant aux enfants. Certains passages sont mal pensés, mais l’amour du public suinte en dépit de maladresses. En plus d’une charte visuelle très propre, épurée au poil bien qu’ultra-hétérogène.

 

Une approche indispensable pour se frotter au jeu? Pas vraiment, mais un atout de plus, c’est indéniable.

 

Peu de questions seront finalement posées sur l’interdépendance entre les 2 médias aux titres quasi-éponymes. Mais je ne me l’exprime pas: il y aura un aspect réconfortant à retrouver les héros du film dans le jeu même si, nom de Zeus, ils sont nombreux.

 

Pour ma part disais-je, aucune prétention d’en faire une critique de cinéma. Le rythme est juste pensé bizarrement, jusqu’à un deus ex machina qui remet de l’ordre à l’ensemble. On apprécie toutefois l’effort dédié à la double/seconde lecture.

En revanche, seules 2 scènes à mon sens sont un clin d’oeil au loisir vidéoludique. DEUX. C’est dire si le jeu a une certaine liberté devant lui, du moins je l’espère. Le temps d’avaler un café, il est temps de se frotter à la bête, avec une petite crainte. La Grande Aventure LEGO 2 au cinéma ne sera pas un de mes favoris. Le jeu peut-il inverser la tendance?

 
 

Partie 2: Présentation et prise en main

 

Les organisateurs nous emmènent au 9ème ciel du bâtiment. Une salle dopée aux héros du film/jeu et pleine de PS4 faisant tourner le soft.

 

Les 20 premières minutes feront office de présentation par Richard Greer, Assistant Game Director du jeu, que nous rencontrerons par la suite. Le bonhomme est bien animé et est à l’aise. Il aime la blague, mais se montre précis dans ses gestes. Il nous montre la quête des matériaux pour la construction, la nécessité de fabrication d’objets pour avancer, le switch entre personnages. Le jeu s’émancipe du film et ce n’est pas un mal tant ce dernier semble ouvert. Or le visuel est épuré mais fidèle aux origines. Logique de construction, de recherche, d’exploration et de collecte: tout y passe. L’envie de vous en dire plus nous brûle les lèvres, mais notre test vous en parlera en vous laissant le plaisir de la découverte.

 

Vient ensuite notre tour pour poser nos pognes sur la manette. Coup de bol, ma voisine et consoeur me propose de jouer ensemble, en coop’ locale. Challenge accepted.

 

Et cela s’avère être un choix payant, chacun pouvant vaquer à ses occupations sauf si l’un d’entre nous active une quête principale.

 

On se rend compte avec ma partenaire qu’on ne suit absolument pas les préceptes de la présentation: bien nous en prend, puisqu’il y a plein de choses secondaires à découvrir. La Grande Aventure LEGO 2 gère son temps, et nous laisse une ouverture peu négligeable. Se paumer? Non, car les icônes de quête parlent d’eux-mêmes. On trouve la gestion de la mini-carte, les bienfaits des constructions, les changements de personnages.

 

On découvre aussi la mise en scène. L’avis est personnel, mais je la trouve plus inspirée que certaines scènes du film. On se met à la recherche de reliques, on apprécie la profondeur de champ. Oui ce n’est pas hyper détaillé, nature de l’univers oblige. On nous précise que la version qui tourne sur les consoles est presque définitive, avant quelques derniers coups de polish. Je ne prends de fait pas en compte l’aliasing léger et les moments de tearing. C’est secondaire.

 

Parce que la cam’ me joue parfois des tours mais bon sang: je m’amuse! D’autant plus lorsque ma coéquipière et moi rencontrons un boss, tout en puzzle-game. On avoue: on a pris une raclée ou deux avant de comprendre ce qu’il fallait faire. Mais une fois chose faite, le timing large et les phases de plateforme assez simplifiées nous ont permis de triompher.

 

Et nous fûmes satisfaits. Assez pour vous en dire plus? Que nenni mais pas de panique, notre test arrive bientôt on vous dit!

Cependant notre envie de continuer lors de la fin de session devrait résonner comme un indice.

 

Building in Progress…..

Partie 3: 1 jeu/1 créateur: Interview de Richard Greer, Assistant Game Director de La Grande Aventure LEGO 2

 

Après 1H de phase de découverte, place aux choses sérieuses: it’s time! L’heure de l’interview de Richard Greer, l’un des artisans du jeu. Et après avoir vu sa présentation, on le sait: le sieur est un homme à l’aise. Cela tombe bien, moi aussi. En cela, je lui explique en anglais que je comprends ses explications mais que je sollicite Marine, notre organisatrice du jour, pour la traduction pour coller au plus près de ses dires. Je lui dis que mon anglais est trop approximatif pour cela, il me rétorque que son français est affreux. On se marre. L’ambiance est conviviale.

 

La pièce est ensoleillée, et il me demande si on se met en tête-tête à table ou si on s’installe sur le divan. Je souris si fort que la réponse vient d’elle-même: on se pose sur le canap’!

Détendus, on se lance pour l’interview. Mon choix est d’en savoir plus sur lui que sur le jeu. Choix payant.


 

PSMag: Richard Greer, votre nom défile sur les génériques des jeux LEGO en tant qu’Assistant Game Director (Star Wars: Le Réveil de la Force, Ninjago, Les Indestructibles) mais aussi en tant que Level Director (Jurassic World). Nous savons aussi que vous avez été Quality Assurance Tester auparavant. Pouvez-vous nous expliquer votre ascension?

 

Richard Greer: J’ai effectivement été à ce poste lors de la création de LEGO: Harry Potter. A l’époque, les studios recherchaient des nouvelles idées pour le design. Et comme j’ai aimé certains jeux LEGO en particulier (Richard Greer fait une référence à LEGO Legends of Chima), j’ai saisi cette opportunité. C’était...incroyable.

 

PSMag: En tant que Game Assistant Director, quel a été votre rôle? Quelle est votre fonction sur le jeu par rapport aux équipes?

 

Richard Greer: C’est vraiment de rendre le jeu le plus amusant possible, en se spécialisant sur certaines features, sur certains aspects, comme le combat par exemple. Essayer de rendre ça le plus fun possible. Mon rôle est de faire qu’en général tout le monde travaille dans la même direction, pour le même but. Donc avec toutes les spécialités et les talents impliqués dans la réalisation du jeu, je dois faire en sorte que chacun tende vers le même objectif à savoir de créer un jeu amusant sous tous ses différents aspects.

 

PSMag: Et cela représente combien de personnes un projet comme celui-ci?

 

Richard Greer: C’est assez difficile à dire en fait parce qu’il y a certaines personnes qui travaillent du tout début du projet jusqu’à la toute fin, mais il y a aussi plein d’équipes impliquées à une certaine étape du développement. Donc en fait il y a beaucoup de gens qui ont mis leur coup de patte et je dirais qu’en tout, l’ensemble des gens qui ont aidé sur le jeu est de 250 personnes. Environ!

 

PSMag: Ce qui n’est pas négligeable!

 

(sourires partagés)

 

PSMag: La franchise LEGO dans le jeu vidéo a l’habitude de recréer des univers dont elle s’inspire en les parodiant. Ici, La Grande Aventure LEGO 2 est un film/medley amenant une création originale à la base. Est-ce plus dur de travailler sur des mondes issus de licences connus ou des projets comme celui-ci?

 

Richard Greer: C’est vraiment quelque chose de très important qu’il y ait un certain challenge pour créer cet humour dans tous les jeux LEGO. Ensuite en se basant sur La Grande Aventure LEGO 2 le film, il faut savoir que le long-métrage est lui-même très très drôle donc cet humour est déjà présent dans la source d’inspiration. Le challenge pour le jeu a été de rajouter notre propre humour, de réutiliser les blagues du film tout en ajoutant des vannes basées principalement sur le jeu vidéo. Il y a des références autour des clichés des habitudes du jv et des gamers, et cette couche est mise en plus de celle du film. Mais maintenant en général les équipes sont habituées, qu’ils partent d’une saga comme Star Wars ou Batman ils ont l’habitude de cet humour spécifique à la licence. Ils prennent à chaque fois beaucoup de plaisir et ils arrivent toujours à innover et proposer leur propre personnalité dans le jeu vidéo.

 

PSMag: N’est-ce pas aussi une grande difficulté de travailler sur une même licence qui a des mécaniques très connues? Comment dans le processus créatif on se dit qu’on va innover? Même si bon, clairement la présentation et la prise en main du jeu que j’ai pu faire change beaucoup. Et c’est une bonne chose d’ailleurs!

 

Richard Greer: C’est le plus satisfaisant de réussir à trouver de nouvelles façons pour que le joueur s’amuse, notamment à travers la construction pour La Grande Aventure LEGO 2 où les mécanismes ont, comme tu as pu le voir, bien changé. Avant c’était des piles de LEGO, maintenant la quête des pièces a aussi une part importante dans le gameplay. C’est vrai qu’il y a des défis, forcément, mais c’est gratifiant pour les créateurs de partir de cette base pour trouver de nouvelles façons pour le joueur d’appréhender les jeux LEGO.

 

PSMag: Quel univers vous aimeriez bien si vous le pouviez là, demain, explorer pour la franchise?

 

Richard Greer: J’aimerais bien développer un LEGO autour des monstres, des momies ou encore autour de Dracula, Frankenstein et son créateur. Ce serait drôle de voir ça transposé dans les jeux LEGO.

 

PSMag: Une bonne idée!

 

Richard Greer: Oui très bonne!

 

PSMag: Est-ce que vous avez d’autres projets en cours, et même d’autres choses que la saga LEGO?

 

Richard Greer: Là maintenant mon temps est toujours dédié à La Grande Aventure LEGO 2. Je continue à travailler dur sur le jeu et notamment sur les DLC qui vont arriver plus tard pour venir enrichir l’expérience. Pour l’instant, je suis dessus.

 

PSMag: D’accord. En s’éloignant un peu du sujet vous...quel joueur êtes-vous?

 

Richard Greer: Je….Ce qui m’intéresse,ce à quoi je joue principalement sont les jeux en solo, qui ont une histoire forte avec une narration importante dans lesquels je peux me plonger complètement sans forcément être abattu par un jeune joueur sur une map multi (rires partagés!).

 

PSMag: Par exemple?

 

Richard Greer: J’ai acquis une Nintendo Switch récemment donc je suis sur Zelda: Breath of the Wild.

 

PSMag: Un très bon choix. (rires partagés). Sachant que votre temps est précieux, je vais vous poser la petite question-piège qui n’est absolument pas méchante. Et si on vous laisse le mot de la fin à vous? Qu’est-ce que vous voulez dire à nos lecteurs?

 

Richard Greer: Jouez à La Grande Aventure LEGO 2 (Marine et moi explosons de rire face à la finesse de la réponse) sur tous les supports: sur PS4, Xbox et Switch à partir du 27 février!

 

PSMag: On va leur dire sur PS4 et après le reste on leur promet rien!

 

Richard Greer: Alors jouez….sur PS4! (rires partagés).

 

PSMag: OK! C’est très bien un grand merci! On peut prendre une photo ensemble?

 

Richard Greer: Ouais, ouais bien sûr!

Et on a bouclé. On a pris le temps de déplacer le kakemono, s’installer et de poser un peu.

Nous nous sommes remerciés l’un et l’autre avant de prendre congé.

En redescendant, la seule chose que j’ai évoquée à son sujet est sa sympathie. C’est énorme.

 

Un remerciement spécial est adressé à Marine Mazel, qui m’a assisté pour cette interview. En plus de sa qualité d’accueil, sa traduction nous aura permis de vous retranscrire à vous, lecteurs, l’intégralité des propos de Richard Greer.

 

Notre intérêt n’en est que renforcé! Dans l’attente de notre test sur PSMag, qui vous sera livré prochainement!

 


Remerciements:

La Team PSMag, toujours à nos côtés

Minuit Douze et leur sens de l’organisation

Les studios Warner Bros

TT Games et la subdivision TT Fusion


Remerciements spéciaux:

Richard Greer pour sa disponibilité et sa bonne humeur

Marine Mazel pour son accueil, sa gentillesse et son aide précieuse

Image personnalisée de votre compte
NoBloodyKnows
Testeurs / Newsers / Envoyés spéciaux
Disciples de la Pop Culture
Commentaires
Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
poster un commentaire
 :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
2000 caractères disponibles

articles conseillés par la rédaction