Note du test 7/10En conclusion :

Utawarerumono : Prelude To the Fallen se veut à la fois attachant mais terriblement linéaire; ce visual novel est comme un énorme livre à lire: une histoire à découvrir avec des personnages qui ont le sens de l’humour avec une maturité qui donne envie de connaitre la suite. Cependant, le gameplay limité et peu de liberté d’action entachent l'expérience contrairement à ses deux suites Mask of Deception et Utawarerumono : Mask of Truth, qui proposent une offre plus variée. Cet opus est destiné aux vétérans de la série car les nouveaux arrivants n’y trouveront peut-être pas leur compte surtout ceux qui penseront participer à un maximum de combats stratégiques. D’un autre côté pour toutes les personnes qui connaissent l’opus original, savourons encore une fois la majesté et la sensibilité du premier opus!

Les plus

Un conte épique : Plongez dans une histoire tourmentée mêlant amour, guerre, et destinée
Une musique douce et entrainante
Les choix optionnels VO ou Remaster
Prise en main facile pendant les combats
La maturité des dialogues “adultes” dans la lignée des “Seinen” et parfois osés
Direction Artistique “Dessin” mémorable
L’art de la guerre : Remportez la victoire en utilisant différentes tactiques, tirez parti des faiblesses élémentaires et utilisez le pouvoir unique de vos coéquipiers!

Les moins

Peu d’action
Linéaire, pas de liberté
Aucune révolution niveau gameplay
Graphismes datés durant les combats
Pas de traduction française pour un jeu qui comporte beaucoup de dialogues
Contenu moins varié que les deux suites Utawarerumono : Mask of Deception et Utawarerumono : Mask of Truth

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Warmelin


  • ps4

    Utawarerumono: Prelude to the Fallen
    Editeur : Koch Media
    Développeur : NIS America
    Genre : Action | RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 29 mai 2020
    Trophées : Oui
    Support


    version éditeur

    Test Utawarerumono: Prelude to the Fallen

    Publié le vendredi 22 mai 2020 à 19h50 par Warmelin
    Partager sur

    La saga du visual novel et tactique est enfin de retour avec un remake du premier épisode sorti à l’origine en 2002 au Japon. Utawarerumono Prelude To The Fallen raconte l’histoire du jeune Hakuoro qui vit dans son petit village avec sa petite sœur Aruruu et leur grand-mère Tusukuru. Cette dernière doit se battre contre les monstres qui terrorisaient sa ville. Petit bonus mes chers lecteurs: un animé existe bel et bien et se nomme “Utawarerumono Le chant des rêves” datant de 2006 et qui comporte plusieurs saisons (3 au total).

    Pour la toute première fois “les origines de la saga Utawarerumono” arrive en Europe ! Mis à part le spin off Utawarerumono : ZAN, la franchise prend pour rappel la forme d'un mélange entre le roman visuel et le jeu de rôle tactique quand vient l'heure de prendre les armes. La version PS4 sort dans une Origins Edition incluant la bande originale et un livre illustré, mais aussi dans un coffret collector plus fourni. Utawarerumono : Mask of Deception et Utawarerumono : Mask of Truth sont déjà disponibles en Europe. (Image 006 les prémices d’une belle aventure)

     

    Chatpristi Saucisse


    Parlons un peu de la structure du gameplay qui nous rappelle un peu une autre licence: “Fire Emblem” ou encore l’autre mastodonte “Final Fantasy Tactics” car une grande partie du jeu repose sur la stratégie des combats au tour par tour. On peut noter toutefois le manque de liberté: aucune balade dans un quelconque village ou paysage mais un choix à la carte d’endroit en endroit avec une simple pression du bouton X.

    Cela va sûrement laisser perplexe plus d’un aventurier chevronné assoiffé de batailles épiques et de guerre sanglante car non! Ce titre se veut chatoyant et doux comme le pelage de ces vaillants villageois aux oreilles de chat. Le temps sera long avant votre premier combat (40 minutes de discussion en famille avant d’apercevoir une hache et un éventail fouetter le vent).

    Le système de progression reste basique avec une accumulation d'xp et loot d’objets que ce soit de soutien ou d’équipement pour vos personnages. Vous pouvez choisir aussi votre équipe en fonction des unités disponibles. Il est possible d’attribuer des points de compétences mais ceci reste vraiment restreint entre 3 attributs principaux généralement (Attaque, Défense, Heal). Un mode Free Battle est déblocable dès le début de vos premières échauffourés pour pouvoir rejouer des stages afin d’augmenter la force de vos recrues et de récupérer des objets utiles pour la suite de votre histoire.

    Responsive image
    Votre premier combat commence

    La Direction Artistique au poil


    Ce qui intéressant dans cet opus? C’est que nous voyageons de planche en planche comme dans un livre, avec des décors magnifiques et qui rappellent un peu les récits d’aventures et les légendes médiévales japonaises. Ce qui peut être à la fois beau mais aussi linéaire et répétitif si vous ne vous investissez pas un minimum dans l’histoire.

    Du côté musique, Utawarerumono possède un large éventail de titres remasterisés pour l’occasion mais qui laissent libre choix entre la version originale et revisitée. J’aimerais cependant vous avertir qu’il vous faudra une connaissance de la langue de “Shakespeare” pour comprendre les dialogues car malheureusement seule une VO accompagnée d’un sous-titrage anglais est disponible.

    Mais ne paniquez pas! Le niveau est vraiment scolaire. D’ailleurs si vous aimez les graphismes et musiques d’un certain “Suikoden”, alors vous allez adorer à coup sûr la formule Utawarerumono.

    Responsive image
    Des dessins détaillés

    Ca ronronne niveau Options/Réglages


    Le jeu ne manque pas de différentes options et réglages pour rendre votre expérience plus agréable: vitesse de défilement de texte, dialogue automatique, vitesse des combats, Skip texte ainsi qu’un “BGM Mode” qui propose soit l'aventure originale ou remastérisée à n’importe quel moment du jeu, ce qui est plutôt intéressant.

    Vous avez aussi la possibilité de sauvegarder à n’importe quel moment pendant les différentes scènes avec 100 slots disponibles, ce qui est astronomique pour ce type de jeu. Le reste était facultatif mais pas moins intéressant.

    Responsive image
    Des personnages expressifs

    Un Seinen sauce chaton


    Je ne m’attendais pas à des dialogues aussi explicites, ce qui ajoute du piquant ! Le genre est vraiment destiné aux adultes: ne vous fiez pas à la féerie des décors car les discussions sont parfois osées mais toujours sur le ton de l’humour comme un “Ecchi”.

    D’ailleurs il faut comprendre que nous sommes sur un Pegi 16 et que certaines scènes peuvent s’apparenter à du Hentaï. La relation entre les personnages est une force et les affinités se font ressentir au fur et à mesure que le jeu évolue, on ne pourra jamais reprocher à la licence de ne pas faire dans le bon sentiment !

    Le Saviez-vous ?
    Cet opus sera disponible sur PSVITA! Une bonne nouvelle pour la console portable de Sony, oubliée depuis un moment par les joueurs alors qu’elle possède un énorme potentiel. De plus, il y aura une fonctionnalité supplémentaire “Cross-Save” entre la Playstation 4 et PSVITA: de quoi échanger vos sauvegardes pour passer d’un support à l’autre!

    Responsive image
    Des héros au poil

     




    Test Utawarerumono: Prelude to the Fallen - 4 minutes de lecture