Note du test 7/10En conclusion :

Fairy Tail ne brille pas forcément techniquement, mais il a le mérite de proposer un univers propre à l’animé pour que les fans puissent profiter un maximum de leur manga favori. Néanmoins, ne vous attendez pas à quelque chose d’incroyable dans le royaume de Fiore ! L’herbe n’est pas toujours verte entre les quêtes qui consistent à récolter des items pour agrandir la guilde (en veux-tu, en voilà !) ainsi que des textures qui ne rendent pas hommage à l’oeuvre de Hiro Mashima. L’univers est appréciable mais il est d’ores et déjà acquis que cet opus ne révolutionnera pas le genre. Cependant, de nombreux détails permettent de rendre le tableau un peu moins fade, comme les duels ou le concept de super magie qui donnent au final du peps à vos combats. A bien prendre en compte avant tout éventuel achat !

Les plus

Du fan service
Les musiques officielles de l’animé
L’univers-rpg qui colle à l’univers Fairy Tail
Plusieurs personnages jouables
Le jeu couvre une grosse partie de l’histoire
La VO qui envoie du pâté
L’humour bien dosé
Les duels

Les moins

Textures baveuses (testé sur Ps4Pro)
Techniquement en deçà
Beaucoup de quêtes fedex

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Warmelin


  • ps4

    Fairy Tail
    Editeur : KOEI TECMO Europe
    Développeur : Gust Co. Ltd
    Genre : RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 30 juillet 2020
    Trophées : Oui
    Support


    Test Fairy Tail

    Publié le jeudi 30 juillet 2020 à 10h00 par Warmelin
    Partager sur


    • Image personnalisée de votre compte
      Test réalisé par
      Warmelin
    • Image personnalisée de votre compte
      En collaboration avec
      NoBloodyKnows

    Ce projet de Koei TECMO d'inclure la licence Fairy Tail comme une nouvelle adaptation du manga de Hiro Mashima a été longtemps attendu car il signe, enfin, l'apogée de tant d'années de travail mais aussi la fin de l'animé. Repoussé il y a quelques temps à cause de la crise du Covid-19, la déception était grande et l’opus plusieurs fois réclamé par la communauté pointe enfin le bout de son nez. Réussite ? Douche froide ? Un mix entre les 2 ? Fidèle au matériau de base ? Ce rpg au tour par tour colle agréablement à l'univers des mages de la guilde la plus populaire du royaume de Fiore non sans défaut : en route pour regarder ça de plus près !

     

    Où se situe l’histoire ?


    Le scénario suit l’intrigue originale puisque le début prend place à la bataille d'Hadès, au niveau de l’arc de l’île de Tenrô. Et si les joueurs ne connaissent pas l’histoire de Fairy Tail, ou que les fans ont besoin qu’on leur rafraîchisse la mémoire, pas d’inquiétude !

    En vous promenant dans la ville de Magnolia, rendez-vous près du fleuve et vous découvrirez le quartier général de la guilde de Fairy Tail (et celui-ci n’est pas en ruines, contrairement au bâtiment où vos compagnons mènent leurs actions). En descendant les escaliers, vous découvrirez une zone spéciale qui ravira les fans de Fairy Tail : la maison de Lucy.

    Il vous sera possible d’en apprendre plus sur les personnages et sur ce qu’il s'est passé avant l’arc actuel où commence votre aventure.

    Responsive image
    Le clan Natsu débarque après une longue absence.

    On s’enflamme pour le gameplay


    La guilde des mages de Magnolia sera l'élément central de l'aventure : il faudra la faire évoluer en accomplissant des quêtes de différents types (exploration, tuer un ennemi spécifique...). Vous débloquerez ainsi petit à petit des missions de plus haut niveau ou encore un labo de recherche pour synthétiser des objets magiques via un système de crafting.
    Nous avons donc affaire à un véritable J-RPG au tour par tour, avec tous les éléments que cela comporte, comme les options d’attaques classiques ou la possibilité de se mettre en position de défense pour mieux encaisser un coup. Le choix peut sembler étrange, mais finalement cela sied plutôt bien avec l’univers. Puis quand on voit que le studio a planché sur la série Atelier, on comprend mieux les tenants et aboutissants.On y retrouve aussi la gestion d’une barre de MP pour déclencher des magies bien utiles ! Evidemment, vous vous doutez que la génération des fights est aléatoire. Du grand classique et du déjà-vu. Cependant, cela reste efficace et sans fioriture.

    Le casting disponible est également bien fourni et saura se montrer à la hauteur. Des ajouts supplémentaires seront peut-être envisagés à l’avenir. Suivant le moment de la journée le bestiaire change, ce qui permet d’affronter des adversaires plus puissants pour récupérer un maximum d’xp : un point vraiment cool ! Vous allez devoir accomplir des missions de récupération d’items afin de reconstruire votre quotidien détruit par 7 ans d’absence, cela vous permet d’accéder à des objets plus intéressants mais aussi de rendre votre habitat plus beau esthétiquement parlant.

    Ce n’est pas terminé ! Fairy Tail regorge d’opportunités non négligeables comme le mode duel qui vous donne la possibilité d’affronter les membres de la guilde. Mais attention : il faudra vous entraîner afin de rendre votre équipe plus résistante.

    Responsive image
    Besoin d'en dire plus ?

    Casta Fiore


    La super-magie fait office d'attaque ultime, qui vous confère des bonus d'attaque et de défense ainsi que la possibilité d'infliger de lourds dégâts après un enchaînement d'attaque coopérative. Le mode éveil est aussi une option puissante qui permet de récupérer PV/PM à chaque tour sans compter une légère augmentation de votre puissance magique. Selon votre personnage, l'aspect et l'état peuvent changer comme celui de Natsu Dragneel par exemple.

    La relation entre les membres de votre équipe est importante, elle peut déterminer l'issue d'un combat. Le renforcement de celle-ci accroît les bénéfices et vos caractéristiques pendant les différents affrontements au fur et à mesure que le mode story prend de l'ampleur.

    Pour gagner des levels,vous aurez le choix parmi des quêtes secondaires sous forme de requêtes générées par les habitants. Votre popularité dans le royaume déterminera le niveau de confiance et votre classement dans la hiérarchie des guildes présentes sur le territoire. De la classe D à la classe S, la difficulté et les récompenses seront différentes et beaucoup plus intéressantes selon la note de guilde.

    Des histoires annexes prendront racine selon les affinités afin de débloquer des combos supplémentaires ou des tenues inédites qui ajoutent un certain piment !

    Responsive image
    Des duels au sommet !

    Un Bémol Buster pour les Graphismes


    Outre le fait que le jeu soit divinement exceptionnel pour les fans, il souffre graphiquement. Fairy Tail montre ses lacunes in-game. Même si la qualité d’un titre ne se résume pas à ceci, nous sommes en droit de savoir pourquoi cet opus n’a pas bénéficié d’un travail digne de l’animé. J’ai parcouru grandement les différentes maps. Malheureusement il y a beaucoup de textures baveuses qui gâchent un peu le magnifique paysage qu’aurait pu être Magnolia avec un moteur graphique comme celui des Naruto Ultimate Ninja Storm pour ne citer que cet exemple. Les animations semblent figées et parfois un peu rétrogrades. Cela nous fait parfois sortir du trip, heureusement largement rattrapé.

    Il n’y a pas que du mauvais ! Il est honnête d’affirmer qu’il y a du travail malgré tous ces événements qui ont ralenti le développement et la sortie du jeu. Les musiques officielles de l’animé sont présentes que ce soit lors de vos différentes phases d’exploration ou en combat, ce qui rassure sur la volonté des développeurs de faire plaisir à son public.

    En revanche, si vous n’aimez pas le manga, je ne peux que vous conseiller de passer votre chemin : cet opus est vraiment du pur fan service, ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi. Les relations entres les personnages sont amusantes et les anecdotes ne manquent pas à l’appel. Les histoires de sentiments qui font pleurer dans les chaumières sont aussi d’actualité mais gâchés par le manque d’expression visuel des protagonistes (ce qui devrait être corrigé lors du patch day-one).

    Responsive image
    Des textures baveuses sans être totalement catastrophiques.

     

    Un royaume de foiré ?


    Généralement les adaptations de shônen nous ont habitués à bien mieux que ça, la réalisation est vraiment foireuse à plusieurs reprises. Comment peut-on accepter en 2020 une qualité aussi basse, avec en face des monstres du genre comme Cyberconnect ? Ce n’est pas concevable et les consommateurs méritent bien mieux.

    Je suis moi-même un peu déçu car je fondais de grands espoirs en cet opus. Cependant il n’est pas dénué de sens loin de là, chacun pourra y trouver son intérêt à condition de ne pas être trop exigeant. Cependant, lorsque la comparaison s’opère entre la qualité graphique de l’animé et celle du jeu, il y a un fossé qui ne pardonne pas.

    Alors certes il ne fallait pas s’attendre non plus à des miracles. Mais une élaboration peut-être plus studieuse aurait permis d’avoir un rendu plus convaincant. Ce n’est pas non plus une atrocité qui transperce les yeux ! Si les errances techniques sont de la partie, le rendu du chara-design fera mouche auprès des fans, bien que le matériau de base y soit forcément pour beaucoup.

    Il est aussi regrettable de constater que le bestiaire n’est pas bien fameux, du moins peu varié et que les quêtes secondaires sont parfois assommantes et surtout répétitives. Cela est un défaut de bon nombre de jeux du genre mais il faut reconnaître que cela est un véritable point noir qui perturbe l’expérience.

    Il faut laisser du temps à cet opus en début de jeu, car nous le savons tous : dans cette licence, que ce soit l'anime ou le manga, les actions et les intrigues deviennent punchy et toujours à fond comme dirait notre chasseur de dragon national ! Il faut laisser du temps au temps afin de pouvoir apprécier le jeu comme il se doit.

    Cependant, la conclusion ne sera pas vraiment happy à 100%...

    Responsive image
    Pas de souci pour le chara-design !

     




    Test Fairy Tail - 6 minutes de lecture