Note du test 6/10En conclusion :

Mr Prepper offre un bon concept de gestion, mais est limité par son portage console, en plus de quelques bugs et d'une technique datée. Gérer le bunker à la manette est en effet très délicat et s'avère rapidement assez difficile, d'autant plus que le temps passe très vite et que le personnage s'épuise rapidement. Il peut être toutefois sympathique à tester pour les amateurs de gestion, d'autant qu'il ne manque pas d'humour.

Les plus

L'humour
Le gameplay bien pensé
La nécessité de s'organiser

Les moins

Bon sang, que c'est moche
Manque de rythme
Des bugs qui gâchent l'expérience

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Mr. Prepper
    Editeur : Ultimate Games
    Développeur : Rejected Games.
    Genre : Survival
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 24 mars 2022
    Trophées : Oui
    Support


    Test Mr. Prepper

    Publié le lundi 09 mai 2022 à 14h30 par Lonewolf
    Partager sur

    Dans un pays indéterminé où le gouvernement a lentement mis en place un régime totalitaire. Vous avez essayé de filer, mais avez été repris, et votre véhicule confisqué. Pas grave, il est temps de se mettre à l'élaboration d'une fusée. Voilà le point de départ de Mr Prepper.

     

    Il était une fois on ne sait où...


    Dans un état totalitaire, vous n'avez pas beaucoup d'options : la soumission ou la prison, en gros. Sauf que Mr Prepper (oui, le personnage n'a littéralement pas de nom, juste ce surnom) veut tenter l'évasion. Et puisque la dernière tentative a raté, allons-y pour se créer un bunker et s'évader avec une bonne grosse fusée.

    C'est sur ce pitch un brin WTF que démarre Mr Prepper.
    Et disons-le tout de suite : c'est moche. Ou, au minimum, totalement indigne d'une PS4. C'est le strict minimum, c'est rigide dans les animations, les textures sont peu travaillées...

    Bref, d'un point de vue technique, on approche de la catastrophe.
    Mais bon, on est sur du jeu de gestion, et c'est un peu comme les RPG : tant que ça se regarde et que le gameplay suit, ça devrait aller.

    Alors, justement, à ce sujet...

    Responsive image
    Admirez le niveau graphique...

    De la gestion à la manette


    On a affaire à du jeu de gestion classique : gestion de son temps, commerce, craft... Tout y est, et on rajoute un élément spécifique au contexte totalitaire : la gestion des passages des agents du gouvernement, pour lesquels votre maison doit être absolument impeccable selon les standards du moment.
    En gros, il suffit de retourner votre planning et cacher l'entrée de votre bunker, et ça passe tant que vous n'avez rien oublié à l'intérieur de la maison.

    Pour le reste, vous devrez creuser des salles sous votre maison. Attention : si vous interrompez la fabrication d'une salle, un bug vous empêche de la reprendre, vous devrez recharger votre partie.
    Au niveau du gameplay lui-même, ça se déroule comme un point and click classique, mais avec les limitations de la manette et les soucis d'ergonomie qui vont avec.

    Pour résumer simplement, si la lenteur du curseur est déjà un problème en soi, la manette n'est pas adaptée à un jeu de gestion avec autant d'options et il vous sera demandé bien des efforts pour réussir à faire quelque chose sans pester contre le jeu.

    Si, par miracle, vous parveniez à apprivoiser la manette, c'est le jeu lui-même qui vous mettra des bâtons dans les roues : la fatigue arrive en effet rapidement et inutile de penser à faire une petite sieste. Soit vous dormez toute la nuit, soit vous prenez votre mal en patience et vous attendez de tomber de fatigue.
    La gestion de l'inventaire est notamment un petit enfer, surtout si vous voulez prendre un seul objet plutôt que tous les exemplaires dont vous disposez.

    Pour faire simple, la jouabilité est une petite galère.

    Responsive image
    Un bunker se crée pièce par pièce

    Commerce, chasse, et autres activités


    Au-delà du craft et de la construction du bunker, vous disposerez également d'autres moyens de trouver des matériaux. Via le courrier, vous aurez accès au commerce avec divers autres personnages disposés à échanger des ressources ou du travail, par une simple commande.

    Certains vous confieront également des missions qui vous mèneront hors de la ville (il vous faudra par exemple aller chercher du bois en forêt) et vous permettront d'en voir plus sur l'environnement qui vous entoure.
    Cependant, ces missions sont vite gâchées par un gros manque de rythme et d'interactions possibles. Vous les enchaînerez sans trop y réfléchir et en vous demandant si la fin approche, et c'est fort dommage.
    La qualité des animations et la vitesse de votre personnage n'aide pas à arranger cela.

    Responsive image
    Vous visiterez d'autres endroits que votre ville...

    De la gestion pas cher


    Au bout du compte, Mr Prepper propose une expérience de gestion intéressante et avec un scénario plus drôle et WTF qu'il n'y paraît au premier abord.

    Malheureusement, l'expérience est gâchée par quelques bugs et, surtout, une jouabilité totalement inadaptée à la manette et un manque de rythme total.
    Il n'en demeure pas moins que son petit prix peut en faire une affaire intéressante pour les amateurs du genre prêts à apprivoiser sa jouabilité et découvrir un titre qui rate dans sa forme, mais explore des idées intéressantes dans son fond.

    Responsive image




    Test Mr. Prepper - 3 minutes de lecture