Note du test 9/10En conclusion :

Moss nous avait conquis, sa suite est du même acabit. Le studio maîtrise le support VR avec brio. Le premier Livre avait de multiples récompenses, le Livre II en aura également. On adore re-partager un bout de la vie de Quill dans cet univers enchanteresse et immersif à souhait de part la narration, la Direction Artistique et un monde détaillé. La dilogie Moss est une valeur sûre sur le PS VR. On espère voir un troisième opus sur son successeur dans quelques mois et voir de nombreux titres car le PS VR prend trop la poussière.

Les plus

L’Univers
La Direction Artistique
Le mélange réussi
La VF immersive
L’OST magique
Très joli

Les moins

Attendre Moss III sur le PS VR2 ?
Assez proche du premier
Trop court
Joli mais le PS VR accuse ses 6 années d’existence

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Moss: Livre II
    Développeur : Polyarc
    Genre : Action | Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 31 mars 2022
    Trophées : Oui
    Support


    Test Moss: Livre II

    Publié le mardi 10 mai 2022 à 15h14 par Pilou
    Partager sur

    En 2018, Moss avait marqué le monde de la Réalité Virtuelle en proposant un monde féérique, une petite souris attachante et un mélange de gameplays prenants. Univers envoûtant, narration solide, gameplay réussi, Moss et son extension, Twilight Garden nous avaient ainsi ravi à l’époque. Un coup de cœur indéniable. Quatre ans plus tard, les américains de Polyarc nous proposent un second épisode. Simple suite sans grandes nouveautés ou nouveau hit en puissance ? PSMag vous donne son avis.

     

    Quill a de nouveau besoin de nous


    Moss Livre II débute là où le premier épisode s’est arrêté.
    Quill avec l’aide du Lecteur a terrassé le vil, Sarrfog, le grand serpent et méchant du jeu. Quill a ainsi pu secourir son oncle Argus. On débute donc le second opus au pied du cadavre inanimé du grand ennemi.
    La question qui apparaît immédiatement est : “Faut-il avoir joué impérativement au premier pour profiter au mieux de Moss Livre II ?” La réponse est non, d’une part parce qu’un résumé est proposé dès le début de l’aventure et surtout, d’autre part, le studio a su proposer une montée crescendo du gameplay, permettant comme un nouveau jeu de se familiariser avec les concepts et préceptes.
    Les fans de la première heure retrouvent ainsi rapidement leurs marques alors que les nouveaux venus se font au gameplay mêlant exploration, combat et puzzle. On adore !

    Responsive image
    Quill repart à l'aventure

    Un gameplay proche au premier


    Nous parlions de lecteur au début du test, Moss Livre II est un jeu découpé en mondes qui eux mêmes sont segmentés en tableaux fixes. Ces niveaux doivent être traversés par Quill en explorant, réalisant des puzzles ou en combattant.
    Le joueur contrôle notre petite rongeur grâce à la Dualshock 4, et cela même sur PlayStation 5. Les contrôles sont assez simplistes, une touche pour donner des coups d’épée, un autre pour sauter et bien évidemment le stick multidirectionnel gauche pour déplacer notre chère Quill.

    En plus de notre souris, le joueur est matérialisé par une boule d’énergie bleutée qui peut aider notre héroïne poilue dans son aventure.
    Le lecteur peut déplacer des blocs pour ouvrir de nouveaux passages à Quill. Il peut bloquer, tirer des ennemis sur certains interrupteurs trop lointains. Les pouvoirs du Lecteur du premier opus sont mis à contribution dans ce second volet. D’autres pouvoirs viennent grossir les rangs comme par exemple, créer des ponts organiques ou faire pousser du lierre pour que notre ezio velu puisse grimper et avancer. D’autres joyeusetés intéressantes viennent ponctuer l’épopée mais au joueur/lecteur de les découvrir.
    On augmente ainsi par palier la difficulté des tableaux à explorer. De bons challenges sont au programme. Le Chakram est excellent à jouer en réalité virtuelle. Qu’est-ce donc ? Surprise surprise.

    Responsive image
    Des combats intenses

    Vivement le PS VR2


    Je peux l’avouer, depuis la sortie de la PlayStation 5, je n’avais pas rallumé le PS VR. J’avais juste commandé l’adaptateur pour la caméra pour l’adapter à l’un des ports USB de la console. Câble d’alimentation, un autre USB, mise à jour du matériel, chargement d’une Dualshock 4, connexion du casque, mise en place du casque Pulse 3D avec une prise jack sur le casque VR, j’avoue trop de câbles tuent le câble. On a hâte d’utiliser le PS VR2 qui limitera cette contrainte.
    Faites attention également à la manette, le jeu ne se joue qu’à la Dualshock 4, il est impossible d'utiliser la Dualsense et c'est bien dommage.

    Pour le côté positif, on sent que le PS VR se porte mieux sur la nouvelle console de Sony, c’est rapide, fluide, instantané. L’écran du casque VR en 720p accuse aussi le poids des six années d’existence mais le côté fixe des niveaux du jeu offre une grande qualité graphique. On passe un temps important à admirer les détails et les décors modélisés. On tourne sans cesse la tête.
    Un couple de cervidés s’abreuvant en second plan, la lumière du soleil qui passe au travers de vitraux, mais quel travail et quelle Direction Artistique, on adore et on en redemande.
    Ce monde féérique où se mêle l'architecture heroic fantasy (pour vous situer un peu comme dans la saga Trine) miniaturisée et la nature à échelle humaine offrent un doux et bel univers accessible à tous.
    Pour continuer sur la réalisation, la VF nous plonge dans cet univers magique et les musiques de Jason Graves nous émoustillent. Ce conte nous subjugue !
    Le motion sickness est carrément absent comme le premier opus, merci les plans fixes.

    En somme, un pur régal même si quelques imprécisions peuvent faire tomber notre chère Quill mais rien de bien méchant. Côté durée de vie, on reste dans celle du premier opus, à savoir environ six heures.

    Responsive image




    Test Moss: Livre II - 4 minutes de lecture