Mon nom est Bond, James Bond


L’année 2012 est une année importante dans l’univers de James Bond. Premièrement, 007 a soufflé depuis le 5 octobre sa cinquantième bougie au cinéma. Cette année célèbre aussi la sortie du 23ème épisode des aventures de notre célèbre agent britannique : Skyfall, toujours interprété par Daniel Craig et en salle depuis le 26 octobre. 

2012 marque aussi la sortie du quatrième opus des aventures de James Bond sur Playstation 3 qui se nomme 007 Legends. Edité par Activision et développé par Eurocom, 007 Legends est composé d’une campagne solo, d’un mode défi et d’un mode multijoueur.
 

 

"Revivez les grands films de la série"
 

La campagne solo propose de revivre les aventures de 007 dans les plus grands films. Il y en a 6 au total : Goldfinger, Au Service Secret de Sa Majesté, Permis de tuer, Meurs un autre jour, Moonraker et Skyfall. Ce dernier ne sera disponible que le 9 novembre en téléchargement gratuit. Exit les acteurs de l’époque (Sean Connery pour Goldfinger, George Lazenby pour Au Service Secret de Sa Majesté, Roger Moore dans Moonraker, Timothy Dalton pour Permis de tuer et enfin Pierce Brosnan pour Meurs un autre jour), chaque film permet d’incarner l’agent double 0 sous les traits de Daniel Craig
 

 

"Vous espérez que je vais parler ? Non j'espère que vous allez mourir !"

Le jeu commence par une scène d’ouverture provenant de Skyfall. James Bond combat sur le toit d’un train et se fait tirer dessus par une belle donzelle (Naomie Harris, Eve dans le film). Débute ainsi un générique très réussi, une marque de fabrique des films de 007. James Bond, blessé et inconscient, revit ses plus grandes aventures. C’est ainsi que démarre le premier film : Goldfinger
Chaque film est découpé en deux missions et permet de revivre les grands moments du-dit  film. Les clins d’oeil sont nombreux. Un exemple, lorsque dans Goldfinger, James doit désamorcer une bombe dans Fort Knox qui s’arrête sur le chiffre 007. Les exemples ne manquent pas. On pourrait citer l’Aston Martin et son siège éjectable, les quelques gadgets utilisés par Bond, les méchants les plus connus de l’univers de Bond : Oddjob, Jaws, Hugo Drax, Goldfinger, Blofeld, Gustav Graves, Zao mais aussi ses alliés les plus fidèles : Félix Leiter ou encore Draco. Sans oublier le plus important, les James Bond Girls. On y croisera Jill Masterton (recouverte d’or), Pussy Galore, Tracy (comtesse Teresa Di Vicenzo), Pam Bouvier, Eve (incarnée par Naomie Harris). Les fans seront ravis par toutes ces références à la série et seront touchés d’une certaine mélancolie à voir les films ainsi ressurgir. Mais est-ce suffisant ?
 
Goldfinger, le meilleur film des aventures de 007

 

"Une modélisation sympa mais le level design pêche un peu"

La réalisation pêche un peu dans l’ensemble. La modélisation de James bond, des James Bond Girls comme Pussy Galore, Pam Bouvier mais aussi les grands méchants est réussie. Le menu du jeu switchant entre chaque personnage culte est sympathique. Bien que variés, les niveaux apparaissent pauvres, banals et à la destructibilité très limitée. Mais ils sont tout à fait identifiables. Quelques effets sont réussis mais d'autres sont en retrait. Les animations sont très rigides. Les musiques sont quant à elles très convaincantes. Et le jeu est entièrement en français. 
 
N'hésitez à customiser vos armes

Au niveau du gameplay, le jeu propose deux approches. La manière furtive est très intéressante. Les armes avec silencieux et les gadgets tels que le stylo fléchettes seront à privilégier. La montre de Bond peut désactiver les caméras de sécurité des niveaux. Cette même montre permet aussi de faire apparaître un radar. Seule ombre au tableau, il est impossible de déplacer les corps. La deuxième approche consiste à vider ses chargeurs sur tout ce qui bouge. Eurocom a intégré un système de customisations des armes. Comme dans Call Of Duty, en dépensant un certain nombre de points d’expérience gagnés (en remplissant divers objectifs), il est possible d’améliorer son arme. Le tout apparaît très complet : lunettes ACOG, silencieux, chargeur de grande capacité, … On est en terrain connu ! Des modules d’entraînement améliorent la constitution de notre agent secret. (récupération de la santé, changement d’armes, …)


"Un gameplay varié mais répétitif"

Les phases de gameplay sont variées mais malheureusement répétitives. Courses poursuites en Aston Martin ou en ski en passant par des phases de récupération d’indices et piratages en tout genre sont ainsi proposées. Des QTE simplistes contre les boss sont aussi intégrés mais ne proposent aucun challenge. Des objets sont disséminés dans les niveaux et permettent d’en apprendre plus sur leur propriétaire. Des défis d’XP sont aussi disponibles et ajoutent un peu de compétition.
 


"Incarnez Oddjob, ça vous dit "

Le mode défi à la manière des opérations spéciales de Call of Duty offre un challenge supplémentaire au joueur et rallonge la durée de vie de 6 heures offertes par la campagne solo. Composé de 10 niveaux et 50 étoiles à obtenir, tout est paramétrable. On peut ainsi augmenter la santé du personnage, sa régénération mais aussi régler la précision de l’ennemi. Des options comme “tireur d’élite” (seuls les tirs à la tête occasionnent des dégâts)  augmentent encore la difficulté. Mais la cerise sur le gâteau du mode défi réside dans la possibilité d’incarner l’un des grands méchants : Jaws, Oddjob, .... Se retrouver du mauvais côté est très jouissif.
 


"Un coup, tu meurs !"

Le mode multijoueur est bien achalandé. Jouable à 4 en local et jusqu’à 12 sur la Playstation Network, 007 Legends offre pas moins de 12 modes de jeux sur 8 maps différentes. Des modes tels que le Deathmatch seul ou en équipe (“Conflit” et “Conflit en équipes”) sont proposés mais restent assez classiques. En opposition, certains modes tirent leur épingle du jeu. On retiendra par exemple le mode “Légendes” qui permet d’incarner les personnes les plus connus de l’univers issu de l’imagination de Ian Fleming. Ces personnages possèdent leur propres armes et capacités. Le célèbre mode “Pistolet d’or” (une balle suffit pour venir à bout d’un ennemi) nous remémore un mode initié au temps de Goldeneye sur Nintendo 64. Le mode “Héros” est un mode ou chaque équipe possède un héros choisi au hasard. Ce héros aide les alliés proches avec un bonus d’armes et de santé. Comme dans Call of Duty, le multijoueur est assez complet et offre par exemple des défis d’XP (utilisation d’armes, headshots, …), des customisations de classes et même la définition d’un nom de clan.
 
Quelques instants de gameplay avec le trailer de lancement

 

Un peu d’histoire :

Retrouver la biographie de quelques grands méchants rencontrés dans 007 Legends en cliquant sur leur avatar :

et celle de deux James Bond Girls :