Hitman

 

Crâne rasé, code barre tatoué à l'arrière, costume élégant et cravate rouge : pas de doute, l'agent 47 est de retour et prêt à mener à bien de nouveaux contrats. Le titre est déjà en lui-même porteur de promesses : Hitman. Pas de sous-titre, pas de fioritures, juste la promesse tacite d'un retour aux sources après les petits errements des dernières aventures. Alors, promesse tenue ? 47 peut-il faire son grand retour parmi les grandes figures de l'infiltration ? Cela me semble en tout cas très envisageable.

Observer, planifier, exécuter

La clé d'un contrat réussi

Avant toute chose, vous devrez passer par l'entraînement, d'autant que le jeu revient aux origines même de 47 et son recrutement par l'ICA et Diana Burnwood. Dans ce cadre, vous aurez donc affaire à deux simulations basées sur d'anciens contrats de l'Agence en guise de tutoriel. Et rien qu'avec ça, vous aurez déjà un gros aperçu de ce qui vous attend.

Ces deux contrats couvrent en effet chaque aspect du gameplay et, si votre première partie dans le premier sera guidée de A à Z (tuto oblige), ce n'est pas le cas du second, et vous pourrez refaire chacun autant de fois que vous le voudrez pour tenter toutes les options et opportunités.
Cet épisode vous laisse en effet libre de trouver votre propre moyen d'arriver à vos fins, ou d'accéder à des opportunités, qui sont des méthodes toutes prêtes, vous n'avez plus qu'à les mettre en œuvre. Cela ne sera toutefois pas nécessairement aussi simple que ça en a l'air, il vous faudra toujours faire attention à ne pas être repéré (vous ne résistez pas longtemps sous les balles, 47 n'est pas le type d'agent à tirer sur tout ce qui bouge). Et si, malgré tout, vous trouvez cela trop facile, sachez que le jeu est entièrement paramétrable.

Aides visibles ou invisibles

Un jeu customisable

Le jeu dispose de bon nombre d'aides visuelles, comme, donc, les étapes des opportunités, mais aussi des points blancs au-dessus de qui peut vous repérer (bien sûr, cela change selon votre déguisement), ou l'utilisation de l'instinct pour ralentir un peu le temps et repérer vos cibles. Tout ceci est paramétrable, à vous de choisir ce que vous voulez ou non, et donc à quel point le jeu sera difficile et à quel point vous ne pourrez compter que sur vous-même.

 

 

Et vu la taille des environnements et le nombre de moyens possibles, vous pourrez parfois passer plus de temps à bien planifier votre attaque qu'à faire autre chose. Quoi de plus normal pour un Hitman, après tout ? Vous pourrez vraiment tout faire : discrètement au poison, plus de bruit avec les explosifs, le classique silencieux ou la corde de piano, et bien d'autres encore. Vous avez une totale liberté de choix sur la méthode et le chemin, et c'est juste fantastique.

Tension et efficacité

Et frustration en attendant la suite...

Il n'y a vraiment pas grand chose à reprocher à ce Hitman, si ce n'est des animations et cinématiques un peu vieillissantes (à l'excepton notable de l'intro, voir plus bas), là où les décors sont juste plus beaux les uns que les autres. Au rand des reproches potentiels également : le format du jeu, qui vient se placer dans la mode du moment, à savoir le découpage en épisodes.
Ainsi, à l'heure actuelle sont seulement disponibles (et donc testés) le tutoriel et le contrat à Paris. Le prochain épisode devrait arriver en avril. Heureusement, on trouve aussi un peu de contenu en ligne, notamment les Contrats (où l'on crée ses propres contrats en choisissant des cibles arbitrairement) et le mode Escalade.
Il reste bien la possibilité de refaire les missions sous différents angles et avec différentes méthodes, jusqu'à maîtriser à fond et avoir accès à toute une masse de matériel dès le départ, mais ça n'ira pas beaucoup plus loin dans l'immédiat. Quant au scénario, il est évidemment impossible d'en dire quoi que ce soit actuellement, si ce n'est que ça fait plasiir de voir comment 47 a rejoint l'ICA et comment ses caracéristiques psychologiques étaient déjà bien posées (et comment les films les ont détruites, aussi...).

Trailer de lancement

Alors, pari réussi pour ce nouveau Hitman ? S'il est encore bien trop tôt pour se prononcer sur la durée, on ne peut que constater que l'intro et la mission parisienne posent de superbes bases et que IO Interactive semble avoir réussi à renouer avec ce qui a fait le succès et l'originalité des premiers jeux. L'expérience est déjà bien prenante et on pardonnera la technique parfois un peu vieillissante tant l'infiltration est mise en avant et offre une certaine tension au joueur, qui dervra bien préparer et réfléchir avant d'agir.
Espérons juste que le niveau sera maintenu tout au long des futurs épisodes, qui devraient également offrir plus de contenu, notamment les Cibles Fugitives.