Nioh

 

Disponible depuis le 8 février, l’Action RPG Nioh débarque en exclusivité sur Playstation 4. Victime de déboires similaires à Final Fantasy XV, son développement est passé par plusieurs studios (et plusieurs genres) pour arriver dans les mains de la Team NINJA à qui l’on doit la série des Dead or Alive ou encore Ninja Gaiden. Très inspiré par Dark Souls, il en hérite surtout par sa difficulté élevée. Mais ne lâchez pas ce jeu tout de suite, son potentiel est immense !

Le premier boss du jeu

Le temps des Sengoku japonais

Le joueur incarne Williams Adams, un personnage historique (et au passage très ressemblant à Geralt de Riv de la franchise The Witcher), navigateur anglais de métier. Il devient samouraï à son arrivée au Japon en 1600 qu’il traversera  lors de son périple. Il affrontera d’autres samuraï, croisera le chemin de héros de légende et terrassera des hordes de démons : les Yokai. Tout un programme.

On débute le périple de Williams dans la prison de la Tour de Londres où il faut trouver le moyen de s’en échapper. Cette première mission donne déjà le ton concernant la difficulté du jeu. On commence nu comme un vers, sans armes et armures. Rien qu’à cette mission, je suis mort des dizaines de fois.

 

L'entrainement, passage obligatoire

Si t’as pas de ki, t’as rien compris

C’est à l’issu du premier niveau que l’on pourra suivre un tutoriel bienvenu. On y apprend par exemple que de verrouiller un ennemi (via la touche R3) est vital pour éviter de taper dans le vide et de faire baisser inutilement sa jauge de Ki.

En plus de sa jauge de vie (PV), Williams dispose d’une jauge de Ki lui permettant d’attaquer, parer ou esquiver. Cette dernière se remplit au fil du temps mais elle peut rapidement vous faire perdre la face d’un combat si elle est mal gérée. A noter également que les ennemis disposent d’une telle jauge, à vous de surveiller pour faire un maximum de dégâts.

Il est également possible de remplir plus rapidement son Ki en effectuant une impulsion de Ki. En pressant la touche R1 au bon moment (lorsqu’une lumière bleue entoure le personnage) , on restaure immédiatement une quantité de Ki qui varie en fonction du timing réalisé.

On notera également que certains objets (comme l’eau sacrée) permettent une récupération plus rapide du Ki alors que d’autres la diminue. Lors des affrontements avec les Yokai, ces derniers dégagent une aura appelée royaume yokai qui réduit la vitesse de restauration du ki lorsque Williams s’y trouve et renforce le pouvoir des démons. Un peu comme l'impulsion du ki, notre ronin pourra les détruire en pressant au bon moment la touche R1.

Une jauge d’Amrita  (en haut à gauche) se remplit au fur et à mesure des combats. Lorsqu’elle est pleine, on peut déclencher via l’association des touches triangle et carré, l’arme vivante où Williams est invincible et génère plus de dégâts. Un pouvoir qu’il convient d’utiliser au meilleur moment.


Un gameplay qui demande de la discipline

A l’issue de ce tutoriel qui permet d’appréhender les éléments fondamentaux de l’art du samouraï. Le joueur peut choisir ses armes favorites : katana, double katanas, hache, lance ou encore kusarigama.
Ce choix offre des bonus d’attributs au joueur. Le joueur doit également choisir son esprit gardien parmi 3 gardiens (d’autres gardiens apparaîtront au fil de l’aventure et on pourra en changer à tout moment). Chaque gardien octroie également des bonus à Williams. Kato, le loup et élément du feu, renforce les attaques alors que Isnoade, le requin amplifie la détection des ennemis et enfin Daiba-Washi, le faucon qui augmente les capacités d’esquives.
Pour corser les affrontements, Williams peut adopter des postures qu’il pourra changer en pressant la touche R1 + triangle pour la posture haute, R1 + carré pour la posture moyenne et R1 + croix pour celle basse. Ces postures jouent sur la façon de jouer : plus ou moins offensif / défensif, dépensant plus ou moins du ki.

 

Williams peut porter 2 armes au corps à corps et 2 armes à distance ainsi que 8 objets à affecter aux touches multidirectionnelles en guise de raccourcis.

Enfin, en cas de mort et croyez moi il y en aura un paquet, une tombe reste au lieu où Williams a péri, contenant tous les points d’Amrita fraîchement acquis. Si le héros meurt avant de la récupérer, le pactole est définitivement perdu.

Les points de compétences se dépensent ici

Des hôtels pour les gouverner tous

Les hôtels sont les centres névralgiques. Disséminés dans les différents niveaux, les hôtels servent de points de sauvegarde. Ils permettent de faire monter le niveau de Williams. Plus le joueur combat, plus il gagne de points de compétences répartis dans 3 catégories, ceux à destination des armes : points de compétences du samouraï, ceux affectés à l’art du ninjutsu et enfin ceux affectés à la magie d’Onmyo. Le joueur gagne également de l’Amrita qui améliore la constitution du héros. Il faudra dépenser les précieux points d’Amrita dans 7 statistiques : le coeur (améliorant le ki et la capacité à utiliser les épées et arcs), le corps (PV et utilisation des lances), l’endurance (vie et équipements à porter), la force (pour utiliser des objets lourds), la compétence (armes et armures légères), la dextérité (capacités du ninjutsu), la magie et enfin l’esprit (esprit gardien).

Les hôtels permettent aussi de “recycler” ses armes et équipements via des offrandes. Quelques points d’Armita ne sont pas de refus.
C’est également ici que le joueur peut changer d’esprit protecteur et sélectionner la bénédiction de Kodoma, petits esprits verts, cachés dans les niveaux. Ils permettent de booster la récupération du butin par exemple.

Enfin, c’est également ici qu’on pourra lancer du matchmarking pour jouer en coopération avec un autre joueur en offrant une coupe Ochoko. Nioh intègre des emotes qui permettent d’interférer avec les autres joueurs. D’autres emotes se débloqueront au fur et à mesure du jeu.

Nioh offre aussi un loot bien fourni pour un maximum d’armes et équipements plus ou moins rares. La forge permet de vendre, modifier les effets et l’aspect de ces derniers, les démanteler, …
On pourra récupérer du loot supplémentaire via les tombes de revenants. Ces tombes matérialisent les lieux où d’autres joueurs sont morts. En les battant, le joueur récupérera une partie de son équipement et des points de gloire à dépenser dans le salon de thé (et obtenir d’autres objets spéciaux).

 

Et la technique ?

Nioh n’est pas clairement le plus beau jeu de la Playstation 4. Joli mais peu détaillé dans son ensemble, il se démarque surtout par la grande variété d’armes et équipements offrants autant de visuels différents. Le jeu est également en version anglaise sous-titrée, peu dérangeant dans ce genre de jeu.

On retiendra surtout dans le choix qu'a le joueur dans les modes vidéo. Il y a 2 modes pour chaque type de consoles et d’écrans : le mode action qui fournit un jeu en 1080p sur PS4 Pro ou 720p-900p sur PS4 classique mais avec 60 fps constant et le mode cinéma bloquant le jeu à 30fps mais offrant de meilleurs graphismes. (les  possesseurs de télé 4K seront en 2160p pour ce mode et les autres en 1080p)
Chose assez désagréable, le jeu n’est pas mis en pause lorsque l’on parcourt les menus.

Trailer de lancement