Snake Pass

 

Sumo Digital nous propose une aventure originale avec Snake Pass, une production totalement sortie des esprits du studio Sumo Digital plutôt habitué à reprendre des licences déjà lancées. Notamment c'est Sumo Digital qui était aux commandes de LittleBigPlanet 3Sonic And Sega All-Stars Racing. Autant dire que les développeurs n'en sont pas à leurs premières lignes de code et que leur propre création nous a donné l'eau à la bouche dès l'annonce en début d'année. 
Snake Pass risque bien de réconcilier  les personnes souffrant d'ophiophobie (tous sur Google)...

Noodle et Doodle, les 2 héros créés par Sumo Digital

Noodle et Doodle contre le mal

Dans Snake Pass vous incarnez un serpent au doux nom de Noodle, ce dernier est accompagné d'un petit oiseau Doodle qui a de l'énergie à revendre. Niveau scénario rien de bien révolutionnaire, mais ce n'est pas ce qui importe vraiment dans Snake Pass (nous y reviendrons), nos 2 inséraparables vont devoir déjouer les plans d'un mystérieux monstre qui a bien évidemment l'envie de semer la zizanie dans ce merveilleux monde tout en couleurs que nous laisse découvrir les équipes de Sumo Digital.
Le scénario ne transcende pas le genre mais suffit amplement à lancer l'histoire et le joueur. Ce sont plutôt les mécaniques de gameplay centrées sur notre serpent qui donnent réellement un sentiment de jamais vu, on est évidemment bien loin du bon vieux Snake sur Nokia 3310 (pour ceux qui ont connu), les développeurs ont fait un très gros (et beau) boulot sur l'animation de Noodle et c'est vraiment bluffant, une vraie impression d'être un serpent.

Un gameplay complexe où le joueur doit se mettre dans la peau d'un serpent

 

 

ssssssssss.......

Sumo Digital prend le risque de sortir des sentiers battus sur plusieurs points, tout d'abord notre héros, un serpent, mais aussi la façon de parcourir les différents mondes (ou plutôt des îles flottantes, sans jeu de mots), en effet ici il n'est pas question d'affronter des hordes d'ennemis mais plutôt de réussir à récupérer 3 orbes de couleur afin de débloquer l'accès au monde suivant, nous sommes dans un vrai jeu de plateformes/exploration/puzzle et tout est centré sur notre serpent et son oiseau. Il faudra donc tout d'abord maitriser le gameplay un peu déroutant au début, Noodle avance en appuyant sur mais prend de la vitesse seulement si le joueur fait du slalom (bah oui c'est un serpent), le bouton sert à redresser la tête du serpent afin de grimper, la touche permet de serrer la plateforme afin de stabiliser le serpent, l'escalade n'est pas aisée et il faudra parfois être persévérant pour atteindre un sommet, enfin la touche permet à Doodle de saisir la queue du serpent afin de lui donner un petit coup de pattes.
Evidemment le challenge ne s'arrête pas aux 3 orbes citées plus haut, chaque niveau possède son lot de collectibles, vingt boules d'énergie bleue et cinq pièces dorées par niveau. Il faudra faire preuve de pugnacité pour parvenir à atteindre le 100% du jeu et il sera parfois très compliqué (voire frustrant) de tout découvrir. Etre un serpent a ses avantages mais faut il encore maitriser l'animal.

sssseeee vais l'avoir ssssselui là ...

Un titre qui n'a pas à rougir des productions AAA

Loin d'une grosse production, Snake Pass reste néanmoins un jeu passionnant (pour les enfants comme pour les grands) qui dispose d'une excellente réalisation. Tout d'abord la qualité des animations du serpent, ensuite des environnements vraiment attrayants servis par des graphismes colorés. La bande son fait elle aussi plaisir à entendre, signée par David Wise aussi connu pour des productions anciennes comme Donkey Kong, Diddy Kong Racing... et plus récentes comme Donkey Kong Country Tropical Freeze et Yooka-Laylee sorti hier. 
Concernant la durée de vie de Snake Pass, les plus forcenés pourront passer plus d'une dizaine d'heures à espérer le 100% tandis que les plus préssés en viendront à bout en 5 ou 6 heures. 

Trailer de lancement