Shadow of the Colossus

 

Shadow of The colossus revient sur Playstation 4. A vos manettes, le bijou de Fumito Ueda en vaut le détour !

Shadow of The Colossus, de la Team Ico est d’abord sorti sur Playstation 2 en 2006. Shadow of The Colossus sur Playstation 4 est la seconde remasterisation puisqu’une édition « Classics HD » contenant ICO et ce dernier a débarqué sur Playstation 3 en 2011. C’est donc lors de l’E3 2017 que Sony a marqué sa conférence par l’annonce d’une réédition sur la PS4.

 

L'un des premiers Colosses

Une claque graphique

Bluepoint Games, le studio américain d’Austin, Texas, est en charge de la remasterisation. Ils ont officié sur des remasters tels qu’Uncharted : The Nathan Drake Collection ou encore Gravity Rush Remastered et même la « Classics HD : The Ico & Shadow of the Colossus Collection sur PS3. Et quel travail, le jeu nous met une claque intégrale. L’introduction nous montre déjà que Bluepoint Games ne s’est pas reposé sur ses lauriers, j’ai encore de la bave sur le coin de la bouche. Le jeu est intégralement retravaillé pour sa venue. Sur Playstation 4 Pro , deux modes sont proposés, le mode cinématographique qui table sur la résolution avec du 4K et 30fps et le mode performance qui bloque le jeu en 1080p et 60fps. Le HDR est également de la partie.

L’environnement, les jeux de lumière entre les arbres d’une forêt, un aigle qui vient voler à vos côtés, la modélisation de votre jument, Agro, les colosses et leur fourrure magnifique, les différents lieux à visiter, les textures photoréalistes, les musiques qui se déclenchent aux moments clés sont autant d’éléments qui font de Shadow of The Colossus un jeu magnifique et magique.

 

Les points faibles des Colosses

Pour les nouveaux venus

Shadow of The Colossus est en jeu produit par Fumito Ueda et la Team Ico. Il raconte l’aventure de Wanger qui part pour un long périple dans une contrée lointaine. Accompagné par sa jument, Agro, Wanger transporte la dépouille d’une femme, Mono vers un temple mystérieux au milieu des Terres Interdites. En y arrivant, il fait la connaissance de Dormin, une entité possédant plusieurs voix. Wanger souhaite ressusciter Mono et Dormin lui propose un marché : « Pour la faire revenir à la vie, Wanger doit détruire 16 idoles mais ces idoles représentent 16 colosses qui peuplent les Terres Interdites ».

 

 

Mécanismes du jeu inchangés

Même si le jeu renait de ses cendres avec un nouveau moteur graphique, le déroulement du jeu reste inchangé. Wanger doit parcourir les Terres Interdites avec sa fidèle jument, Agro, à la recherche des Colosses. Son épée antique permet de les localiser lorsque Wanger est à la lumière. En la brandissant, cette dernière concentre les rayons du soleil et révèle la direction du prochain Colosse à abattre. Lors de l’affrontement, l’épée antique permet également de révéler les points faibles du Colosse (sous forme de runes) où il faudra plonger plusieurs fois son épée violemment. Wanger dispose également d’un arc et de flèches illimités (sans carquois au passage), de jauges de santé et d’endurance. Chaque Colosse est différent et le challenge consiste à trouver la technique pour le terrasser. Ne regardez pas les soluces, le jeu en perdrait tout son intérêt et Dormin vous aide si vous bloquez un peu. Le seul point négatif au jeu est toujours et encore, la caméra qui pèche par moment, nous faisant rater un saut ou un tir à l’arc.

 

Wanger et Agro

Des nouveautés bien limitées

Limitées en effet mais rien que la claque graphique vaut le détour pour (re-)plonger dans cet univers poétique et très soigné. Pour l’occasion, Bluepoint Games a ajouté quelques nouveautés. Il est possible de choisir sa configuration de manette parmi quatre mode : moderne, moderne revisité, classique et classique revisité. Le jeu propose trois modes de difficulté : facile, normal et difficile puis en finissant le jeu, une première fois, vous aurez accès au New Game +, au mode Miroir (ou tout est inversé), au Time Attack où il faut éliminer les Colosses dans un temps imparti pour débloquer des objets bonus. Le mode photo est également de la partie, permettant de se tirer le portrait au côté des géants qui peuplent ce monde. Le jeu dispose également de trophées à débloquer. Bref, peu de nouveautés mais toujours intéressant.

 

Trailer de lancement