Version Éditeur

Test de The Council - Episode 5: Checkmate

Mystère, alliances, déceptions, ésotérisme, religion… Chaque pièce mise en place sur l’échiquier par le Grand Méchant Loup bordelais effectue son dernier mouvement… Dernières confrontations, révélations finales, cette conclusion est elle à la hauteur de nos attentes ?

 

Le pouvoir de la conviction

Ce dernier chapitre continue dans la lancée des deux derniers actes du précédent, avec cette même sensation de vitesse, d’urgence qui empêche en partie de saisir l’ampleur des choix et leurs effets sur les personnages et l’histoire. Louis continue ses allers et venues entre les différentes pièces du manoir afin de se confronter aux invités de Lord Mortimer, et les aiguiller dans leur choix.

Car il est grand temps de se décider, de prendre parti, de laisser derrière les derniers doutes quand aux intentions de Mortimer ou Holmes. L’Histoire doit s’écrire.

On ressent enfin un peu plus les effets des choix antérieurs de Louis, qui va devoir parfois batailler pour convaincre et peut-être réussir à caser son propre agenda. Ses derniers échanges se déroulent non sans une certaine tension mais se montrent au final surmontables, grâce aux nombreux points de compétence acquis par Louis et surtout grâce à son nouveau talent psychique. Les dernières immunités tombent grâce à cette capacité de sonder les esprits pour en trouver les moindres faiblesses.


 

Je te tiens ...

Un peu trop facilement d’ailleurs… On court vers la fin, trop vite. Comme dans Burning Bridges, tout s’accélère, et ne résiste plus alors que nous approchons la ligne d’arrivée. Une étrange sensation d'expédier s’installe, et laisse un arrière goût amer… Le rythme est resté assez inégal sur toute la série mais on est loin, très loin de l’ambiance du premier épisode qui avait su attiser la curiosité du joueur en prenant le temps d’installer une histoire, une narration.

L’exploration des divers protagonistes auraient pu être un axe très intéressant, surtout avec le “pouvoir” de Louis. Découvrir bien plus en profondeur des personnages complexes, mystérieux, au rythme du premier épisode avec l’aide de la psyché améliorée de Louis en fouillant dans les recoins les plus sombres de l’esprit de chaque invité aurait été bien plus savoureux que ces réponses faciles, jetées à la face du joueur. Surtout, on aurait gardé un peu plus cette magnifique ambiance tendue, l’impression d’être dans une antichambre d’un enfer bien sombre et tortueux.

Le point d’orgue est atteint sans difficulté, et achevé tellement abruptement que tout ce qui a été bâti semble inutile. Frustration, limite colère…


 

Un tombé de rideau plutôt raide

Ce chapitre final est aussi le chapitre le plus raide dans les animations des personnages. Beaucoup de choses ne passent pas, ou n’atteignent pas le joueur tant les visages sont figés, les textures longues à s’afficher, les animations archaïques. C’est dommage. Peut-être une hâte pour rendre une copie avant la fin de l’année. Un grand raté certain pour cette série qui même sans avoir atteint des sommets côté graphique et animation, nous a tenu en haleine tout au long de l’année 2018.

L’ambiance sonore relève fort heureusement cette dernière ligne droite, le doublage étant toujours impeccable et pertinent.