Note du test 8.5/10En conclusion :

F.I.S.T. Forged in Shadow Torch est une agréable surprise en ce début septembre. Les fans (et même les autres) du genre Metroidvania y trouveront un excellent divertissement. L'univers/ambiance "cyberpunk" avec des animaux combattants et surtout notre héros lapin, Ray sont très réussis, on plonge à fond dans cette histoire de rebellion et de jus de carottes. Notre personnage évolue et devient de plus en plus boosté au fil de l’aventure, ce qui donne de belles sensations de puissance au bout d'un certain temps. Les armes, les combos, les sauts et autres capacités de notre lapin forment un gameplay de grande qualité. Reste une bande son peu mémorable et des points de sauvegardes parfois mal positionnés pour ternier légérement le tableau, cela dit c'est juste pour trouver quelque chose à redire. Si l'aventure vous tente, pour 29,99€, vous ne serez certainement pas déçu.

Les plus

L'ensemble très soigné du jeu
L'ambiance cyber/diesel/punk
Difficulté bien dosée, difficile sans l'être trop
Bonne durée de vie
Notre héros Rayton et ses armes/combos de dingue
Gameplay au top qui ne cesse d'évoluer
Le rapport qualité/durée de vie/prix (29,99€)

Les moins

Peu paraitre un peu lent au début
Point de sauvegardes parfois trop éloignés
La VF toujours en attente ...

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps5

    F.I.S.T: Forged In Shadow Torch
    Développeur : TiGames
    Genre : Action | Plates-formes
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 07 septembre 2021
    Trophées : Oui
    Prix de lancement : 29,99 €
    Support

    Disponible aussi sur : ps4

    Test F.I.S.T: Forged In Shadow Torch

    Publié le vendredi 10 septembre 2021 à 14h53 par Fourcherman
    Partager sur

    F.I.S.T. fait partie des jeux que l’on n’attend pas forcément surtout en cette période où les sorties JV déboulent de partout, et pourtant à la Rédac, on le guettait depuis la première vidéo découverte il y a déjà plus d’un an, en août 2020. Et sans trop en dire dans cette introduction, F.I.S.T. risque bien de surprendre plus d’un joueur. Ce sont les chinois de TiGames qui sont aux commandes de cet Action/RPG/Plateformer/Metroidvania, un studio relativement 'jeune' puisque F.I.S.T. est leur 2ème projet sorti à ce jour après Ancient Amuletor VR sorti en 2017. On peut dire que le studio a pris du galon et de l’expérience tant nous sommes bien loin de leur 1er projet, autant dire que le 3ème projet risque d’envoyer du très très lourd !

    Le jeu est disponible sur PlayStation 4 et PlayStation 5 et notre test est réalisé sur cette dernière.

     

    Iron Fist


    Vous allez faire la connaissance de notre héros lapin Rayton, retraité par la force des choses mais toujours bien solide, fervent défenseur des libertés six années auparavant lors de l’invasion de Torch City par la légion des Irons Dogs. Ces derniers ont réussi à éliminer la résistance et imposent désormais des règles totalitaires ne laissant que peu de liberté aux citoyens.
    Ray est également résigné, enchaînant jus de carottes sur jus de carottes (vous allez me dire "il y a pire comme vice"), à cette triste existence sous le joug de l’oppresseur. Notre "sympathique" boule de poils se voit contrainte de reprendre les armes suite à l’enlèvement de son ami de toujours, Urso l'ours, par les Irons Dogs !

    Il n’en faudra pas moins pour énerver notre lapin guerrier qui va reprendre ses vieilles habitudes et surtout son vieil exosquelette qui a un peu morflé et son arme favorite : son point d’acier (qui ferait passer Iron Fist pour un petit joueur).

    Le début de l’aventure vous laisse découvrir la noirceur de Torch City, son univers cyberpunk et on se rend compte dès le départ qu’un très grand soin a été apporté à l’ambiance du titre où s’opposent des animaux à un monde métallique et crasseux. Et c’est à ce moment que la magie du jeu opère entre découverte de ce monde futuriste/fantastique, ces rencontres de personnages secondaires qui vous apporteront une aide bienvenue, des compétences qui ne cesseront d’évoluer tout au long de votre progression.

    Responsive image
    On n'énerve pas Rayton !

    Visiblement les carottes donnent des forces


    C’est donc dans la ville de Torch City, en proie au chaos, que notre héros va devoir progresser pour retrouver son vieil ami et par la même occasion déjouer les plans des Irons Dogs. Très vite vous allez rencontrer les premiers ennemis, les chiens de fer (surprenant non ?). Si le bestiaire ennemi propose différents ennemis avec des approches différentes pour les vaincre et quelques boss parfois bien costauds où il sera nécessaire d’assimiler leurs attaques et déplacements pour les déboulonner, la diversité ne sera pas vraiment une des forces du jeu.

    Cependant c’est plutôt dans l’évolution du gameplay qu’on prendra plaisir, au début Ray semble un peu rouillé par tant d’années de mise au placard, les actions de son poing et ses déplacements paraissent lents voire même pénibles mais très vite les compétences se débloquent comme tout jeu du genre qui se respecte.
    On pourra acquérir une foreuse ultra puissante permettant en plus de terrasser les ennemis de se déplacer sous l’eau ou même planer puis un fouet apparaitra dans votre arsenal un peu plus tard. Les trois armes pourront s’améliorer via un arbre de compétences qui ouvrira toujours plus de combos et le moins qu’on puisse dire c’est que certains enchaînements nous en mettent plein la vue et surtout plein la "truffe" des ennemis.

    Notre héros pourra petit à petit dasher, effectuer des doubles sauts, sauter de mur en mur, contre attaquer et une esquive arrivera un peu tard dans l’aventure mais ceci sans doute pour que le jeu ne soit pas trop simple dans sa majeure partie.

    Ce qui caractérise aussi F.I.S.T. est son mélange cohérent entre différents genres : action, RPG et plateforme qui en font un Metroidvania très réussi. On alterne entre combats, customisation, séquences de plateformes où il faut maitriser sauts et dashs pour progresser, classique mais très bien fait.
    Alors oui on pourra se dire que c’est du déjà vu mais le gameplay réussi, l’univers cyberpunk habité par des animaux donnent une sensation de fraicheur.

    Responsive image
    Des combos explosifs !

    Ray en a sous le capot


    Techniquement, F.I.S.T. est une belle surprise, l’Unreal Engine 4 est très bien exploité par les développeurs de TiGames, éclairage, ombres, décors cyberpunk, animations des personnages … Tout est très bien rendu et on ne trouve que très peu à redire hormis peut être quelques problèmes de collision (surtout lors des combats) mais rien qui ne diminue le plaisir du jeu. Torch City est de toute beauté aussi bien en premier plan qu’en arrière plan.

    La bande son ne sera pas mémorable mais donne le rythme efficacement, c’est plutôt côté doublage/sous titrage que F.I.S.T. risque de rebuter plus d’un joueur allergique à l’anglais ou encore pire au chinois. Cela dit une mise à jour est prévue prochainement pour ajouter le français aux sous-titres.

    Il faudra compter une quinzaine d’heures pour terminer le jeu et pour la somme de 29,99€, il serait dommage de passer à côté si vous êtes fans du genre Metroidvania.

    Responsive image
    L'arsenal s'étoffe au fil de l'aventure




    Test F.I.S.T: Forged In Shadow Torch - 4 minutes de lecture