• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps3

    Metal Gear Rising : Revengeance
    Editeur : Konami
    Développeur : Platinum Games
    Genre : Action
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 21 février 2013
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 3 Trophée Argent 5 Trophée Bronze 42 | Trophée Secret 5
    51 trophées au total

    Support


    Test Metal Gear Rising : Revengeance

    Publié le mardi 05 mars 2013 à 19h48 par Pilou - 3981
    Partager sur |

     

    Quand on parle de la série Metal Gear, on pense tout de suite au jeu d’infiltration créé par Hideo Kojima qui a débuté en 1987 par Metal Gear sur NES.

    Metal Gear Rising : Revengeance sort des sentiers battus et offre au joueur la possibilité de prendre les commandes de Jack l’éventreur alias Raiden dans un spin-off  très orienté action.

    metal gear rising revengeance

    Le jeu se déroule quatre années après Metal Gear Solid 4 : Guns of the Patriots. Raiden a rejoint la Maverick Security Consulting, une société privée militaire de sécurité. Au début du jeu, Raiden doit protéger le Premier Ministre africain N’Mani. Mais le groupuscule terroriste PMC Desperado Enforcement LLC enlève et tue N’Mani sous les yeux de Raiden. Voilà pour le pitch de l’histoire, on retrouve indéniablement la touche d’Hideo Kojima sur fond de politique, cyborg, etc...

    metal gear rising revengeance Notre héros a la classe non ?

    Un jeu d'action non stop !

    Comme évoqué plus haut, Metal Gear Rising : Revengeance est un spin-off de la série, très orienté action. Développé par Platinum Games et Kojima Production, Metal Gear Rising : Revengeance nous frappe tout de suite par un rythme effréné. Le premier niveau ne donne aucun répit au joueur. Le jeu se voit un peu plus posé dans les niveaux suivants. Au cours de votre progression, deux alternatives s’offrent à vous : le combat direct ou l’infiltration. Ce second choix est fortement conseillé lors de certains passages. Nous y reviendrons plus loin dans le test, mais l’exécution silencieuse est à privilégier face à certaines situations.

    metal gear rising revengeance Les UG, cyborg proche du gorille qu'il vaut mieux éliminer silencieusement

    Une très bonne réalisation

    Metal Gear Rising : Revengeance offre une qualité visuelle évidente. Le character design est une fois de plus une réussite. Les boss sont toujours aussi charismatiques. Les animations sont époustouflantes et la fluidité est irréprochable. Seul bémol, les décors peuvent sembler un peu simplistes et vides par moment. On remarque aussi quelques problèmes de caméra présents à certains endroits, mais rien de grave. Les chargements des niveaux sont un exemple de qualité. Le niveau est chargé en quelques secondes et évite ainsi de couper le joueur dans son élan.
    Le tout est rythmé par une musique électro rock entraînante et revigorante. Les bruitages rappellent bien l'appartenance de cet épisode à la série originelle.
    A noter que le jeu est en version originale sous titrée en français. L’humour n’est pas en reste et voir Raiden vêtu d’un costume mexicain est assez rafraîchissant.

    metal gear rising revengeance L'un des premiers boss que rencontre Raiden  
    metal gear rising revengeance Oh un Metal Gear, vos pronostiques ?

    Le katana au coeur du jeu

    Metal Gear Rising : Revengeance met en avant notre héros Raiden et plus précisément son katana. Maintes fois illustré dans des vidéos de gameplay, Raiden armé de son épée peut découper ses ennemis mais aussi un certain nombre d’éléments des décors. Ces derniers apportent peu de chose au jeu. L'intérêt réside donc dans les combats mais surtout dans le fameux “Blade Mode”. Ce mode s’active par simple pression du bouton L1. Il ralentit considérablement le temps et permet à Raiden d’émincer ses ennemis en petits morceaux. Attention tout de même, ce mode est inefficace contre certains ennemis qu’il faudra préalablement affaiblir. A l’écran, il est représenté par une jauge (PAC) en dessous de la barre de vie et qui se remplit lorsque Raiden assène ses ennemis de coups.
    En plus d’une certaine jouissance, ce mode permet de remonter la vie de Raiden et sa jauge de PAC par un coup bien spécifique (touche rond lorsque Raiden coupe une certaine partie du corps matérialisée par un carré rouge) appelé Zandatsu. En utilisant le Zandatsu, Raiden arrache et broie la colonne vertébrale.
    Les ennemis sont variés et les cyborgs “animalisés” sont très réussis. On détestera rapidement les UG, des cyborgs assez proches du gorille et très résistants de surcroît. On préférera les éradiquer avec une élimination silencieuse, possible uniquement en s’infiltrant derrière la bébète et en utilisant un carton par exemple ; une marque de fabrique supplémentaire dans l’infiltration issue des précédents épisodes.

    metal gear rising revengeance Sam, l'un des ennemis jurés de Raiden

    Équipement secondaire et améliorations

    Raiden dispose d’un équipement secondaire. Il peut régénérer ses jauges de vie et de PAC via des nanopates de réparation ou des paquets d’électrolytes. Il a aussi accès à des lances roquettes, grenades diverses et variées. Le rythme du jeu est d’autant plus développé que la touche R1 permet à Raiden de courir pour franchir les obstacles ou détourner les balles. Cette touche est très utile lors des différents affrontements contre les boss du jeu.
    Entre chaque mission, il est possible de personnaliser Raiden en dépensant des PC gagnés lors de combats. Le système est assez complet. Raiden peut augmenter sa barre de vie ou de PAC, améliorer son épée et apprendre des nouveaux enchaînements.

    metal gear rising revengeance Le "Blade Mode" très jouissif

    Une durée de vie correcte

    Le jeu se boucle en sept heures environ en mode normal. Plusieurs niveaux de difficulté sont disponibles et le mode Revengeance est tout bonnement inhumain. La quête du platine pour les chasseurs de trophées semble ardue. La rejouabilité semble importante avec un système de scoring qu’on tentera sans cesse d’améliorer. Des objets sont à récupérer dans les différents niveaux de l’aventure principale. Le jeu offre plusieurs missions VR (Virtual Reality) qui tiendront en haleine les joueurs les plus obstinés.

     

     

    Mise en page réalisée par domigraph
    Note du test 8.5/10En conclusion :

    On apprécie toujours l’univers de Metal Gear imaginé par Hideo Kojima. Ce spin-off orienté action est un pur défouloir. Le jeu reste difficile mais abordable en mode normal. Les plus acharnés tenteront sans cesse d’améliorer leur score. Accompagné par une très bonne réalisation, Metal Gear Rising : Revengeance se doit de faire parti de votre ludothèque. On en redemande.

    Les plus

    Action non stop
    Personnages charismatiques
    Infiltration possible mais pas obligatoire
    Humour
    L’épée et tout ce qui en découle

    Les moins

    Quelques problèmes de caméra
    Décors en deçà de la réalisation des personnages

    En résumé


    Metal Gear Rising : Revengeance par Rating: 8.5 / 10


    Commentaires
    • Image personnalisée de votre compte
      Pimacs - Posté le mercredi 06 mars 2013 à 10h37
      L'ayant fini rapidement je dirai que pour la difficulté, en normal il est "simple" mais les boss sont dur. Et le dernier lors de la phase du mode katana, est très chaud aussi. Sinon c'est vrai que la caméra en mode katana a quelque beug aussi parfois. Sinon refaire et refaire le même jeu plusieurs fois, j'appelle pas ça de la rejouabilité moi :p Pour moi une fois ça suffit xD
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles