• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    Strike Suit Zero: Director’s Cut
    Editeur et Developpeur : Born Ready Games
    Genre : Shoot'em up
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 09 avril 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 0 Trophée Or 1 Trophée Argent 1 Trophée Bronze 11 | Trophée Secret 0
    13 trophées au total

    Support


    Test Strike Suit Zero: Director’s Cut

    Publié le jeudi 17 avril 2014 à 09h44 par ReleaseForBurial - 3350
    Partager sur |

     

    Il a été un temps où les jeux de ce genre étaient nombreux et peuplaient nos consoles chéries. Tie Fighter, Starlancer ou bien Zone of the Enders, les dogfights spatiaux nous ont donné des ailes et des mechas pour aller combattre très haut dans le ciel le plus souvent. Absent ces dernières années, Strike Suit Zero nous replonge dans des combats à couteaux tirés dans l'espace.

    Combats spaciaux au programme !

    Tout commence ...

    ... Sorti sur PC l'année dernière, plateforme sur laquelle le jeu a été développé. Strike Suit Zero a été financé par les joueurs via Kickstarter. Et le succès fut au rendez-vous.

    Dans un futur lointain, la Terre est menacée de destruction par les forces armées des colonies spatiales. Le joueur prend le contrôle d’un pilote de l'U.N.E., et un des derniers espoirs de l'humanité. Voilà pour l'histoire. Oui, c'est tout, il ne faudra pas chercher plus loin. Gros point noir de ce jeu, il n'est qu'un simple prétexte à l'enchainement de combats délirants dans l'espace.

    La première mission est un peu mollassonne, le tutoriel nous apprenant les contôles de base de notre vaisseau. Mais par la suite, le joueur est mis aux commandes d'un autre type d'appareil, et là, c'est parti pour des combats féroces.

    Le premier vaisseau ne fait pas rêver mais une fois le deuxième débloqué, on va avoir le droit de prendre les commandes d'un engin spatial capable de se transformer. A partir de là, on sent toutes les influences possibles des développeurs, Gundam, Macross, Robotech... Vous l'aurez compris, ce vaisseau peut se transformer en mecha doté d'une puissance de feu immense. Cette forme du vaisseau est appelée, le Strike. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le jeu devient alors addictif au possible, nous emmenant dans des ballets aériens nerveux, avec des couleurs qui explosent partout, des ennemis coriaces, et des décors qui subliment ces chorégraphies aériennes.

    Basculer entre mode vaisseau et mécha

    Un gameplay exigeant mais efficace

    L'alternance entre la forme vaisseau et celle de mecha exige bien sûr un temps d'adaptation. Car Born Ready Games, qui a développé le jeu, ne s'est pas contenté de nous servir un gameplay unique pour les deux apparences.

    Pour l'un comme pour l'autre, il faudra apprendre à locker les ennemis, les déplacements, les tirs, les missiles, le dash ou encore les esquives et aussi la gestion de son armement. Car d'un côté, le vaisseau permet de belles pirouettes, rapide, maniable, pouvant se faufiler à travers la flotte ennemie sans soucis, tandis que de l'autre, le mecha est lourd, d'une puissance de feu très significative mais aussi rend l'équipement plus vulnérable. Les deux gameplays vont donc nous permettre d'alterner entre les deux formes et de tirer un maximum de chaque configuration lors des combats.

     

     

     

    Pour se changer en robot, il faudra prendre en compte un paramètre important, la gestion du Flux. Le Flux, c'est l'énergie qu'on emmagasine pour pouvoir déclencher le mode Strike, la forme mecha donc. Rien de simple par contre pour en accumuler puisqu'il suffit de se battre sous l'autre forme et une fois assez d'énergie stockée, une simple pression de la touche  fait passer d'un état à l'autre.

    Le gameplay est exigeant donc, complet, chaque touche ayant son utilité, Une fois maîtrisé, c'est d'une efficacité redoutable. A noter qu'il sera quand même possible de paramétrer les commandes comme bon vous semble.

    Là haut dans le ciel

    L'histoire n'étant pas son fort, Strike Suit Zero est un enchainement de combats, sans rien de plus. Et quels combats ! La direction artistique est superbe mettant tout ça en scène dans des décors dignes des plus grands space-opera. On se retrouve à se battre au milieu des carcasses de vaisseaux détruits, à zigzaguer entre les vagues de missiles et les ennemis très rapides. Le tout se déroule bien souvent au dessus d'une planète, décor figé mais qui donne aux combats une intensité visuelle très forte, en plus des tirs des autres appareils, des épaves de vaisseaux, et des explosions dans tous les coins, sans aucun ralentissement à l'horizon.

    On regrette juste au final que la modélisation des vaisseaux ne soit pas plus fine, nous faisant regarder cela comme si les graphismes sortaient d'une autre époque. Dommage donc.

    Un autre très bon point de Strike Suit Zero, est sa bande son digne des meilleurs O.A.V., oscillant entre nappes synthétiques frénétiques, influences World Music et grands morceaux purement grandiloquents et renforçant le côté space-opera.

    La vue cockpit

    Le Director's Cut

    Strike Suit Zero est en version Director's Cut sur PlayStation 4, ce qui consiste à l'ajout de 5 missions supplémentaires aux 13 de l'édition originale sur PC. La durée de vie augmente alors et dépasse les 10 heures facilement. La difficulté est elle assez inégale, certains objectifs étant clairement rageants alors que d'autres sont sans difficulté et les points de sauvegarde assez mal positionnés dans le jeu. On se retrouvera plus d'une fois à se faire tuer et devoir recommencer deux objectifs plus tôt ce qui ramène 10 ou 15 minutes en arrière. Des petits problèmes qui font râler.

    On aurait bien aimé aussi un mode multi en ligne ou même en local en coopération pour des combats encore plus démentiels.

    Trailer d'annonce

     

    Note du test 7/10En conclusion :

    Strike Suit Zero devient une nouvelle référence dans un genre qui se fait discret mais ô combien apprécié. La réalisation artistique nous en met plein les yeux, à part donc quelques soucis de finition. L\'alternance entre vaisseau et robot et des deux gameplays que cela implique rend le jeu un peu dur à la première approche, mais se révèle d\'une efficacité redoutable une fois les commandes assimilées. La mise en scène des combats est tout simplement excellente et c\'est un vrai plaisir pour les yeux et à jouer. Strike Suit Zero marquera les esprits sans nul doute.

    Les plus

    Un beau retour du style dogfight
    L'alternance vaisseau/robot
    Le gameplay complexe mais efficace
    La bande son

    Les moins

    La difficulté inégale
    Les checkpoints mal positionnés
    L'absence de multi

    En résumé


    Strike Suit Zero: Director’s Cut par Rating: 7 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles