• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    Silence
    Editeur et Developpeur : Daedalic Entertainment
    Genre : Aventure | Point&Click
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 15 novembre 2016
    Trophées : Oui
    Support


    Test Silence

    Publié le mercredi 23 novembre 2016 à 08h01 par ReleaseForBurial - 1577
    Partager sur |

     

    Daedalic Entertainment est non seulement un éditeur mais également un studio de réalisation de jeux vidéos, très axés aventures en point & click qui officie majoritairement sur les plateformes PC et Mac. C’est avec grand plaisir que nous découvrons enfin certains titres sur la PlayStation 4. C’est le cas pour Silence, jeu déjà sorti courant 2015 sur les autres plateformes, suite des Chroniques de Sadwick qui n’est malheureusement pas disponible sur notre console favorite.

    Une direction artistique séduisante

    Après les bombes, le Silence

    Alors que la neige tombe et que les enfants s’amusent sous la neige, les sirènes retentissent. On le comprend bien vite, ce monde est en guerre. Cet instant de paix, chargé de rires, est vite chamboulé et la vie des personnages avec. Noah part vite récupérer sa petite soeur Renie pour se mettre en sécurité à l’intérieur d’un bunker. Alors que les bombardements font rage autour d’eux, Renie a besoin d’être distraite. Noah fait alors référence au monde de Silence, monde imaginaire et féerique dans lequel lui-même s’est perdu par le passé (cf. Les Chroniques de Sadwick). Alors qu’ils échangent sur ce monde enchanteur, une bombe explose et les voilà plongés dans le noir. A leur réveil, Noah et Renie se retrouvent à Silence. Malgré son apparence idyllique, ils vont vite découvrir qu’une réalité bien sombre se cache.

    Un calin

     

     

    Une douceur pour les yeux

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que Silence séduit d’emblée par sa direction artistique. Dès l’introduction on a l’impression d’être en train de regarder un film d’animation. L’ambiance au départ très sombre du bombardement cède ensuite la place au monde coloré de Silence. Et tout est tellement détaillé, un vrai régal pour les yeux, malgré l’impression habituelle des jeux d’aventure en point & click, d’avoir peu de profondeur de champ. Les décors fournis et le léger flou des paysage lointains amènent ici une ouverture sur un monde que l’on a envie d’explorer. Les graphismes, les couleurs, les lumières donnent souvent l’impression de se trouver face à des tableaux.

    Le chara design est une vraie réussite également tant les personnages ont une identité forte et sont attachants. Le duo Noah et Renie est touchant et fonctionne à merveille. Les animations nombreuses des personnages les rendent encore plus humains et ajoutent à cette impression de regarder un film.

    Un duo touchant

    Méninges et techniques

    Jeu d’aventure point & click, Silence ne fait pas forcément la part belle à la récolte d’objets et à assembler grâce à un seul personnage. Si bien sûr cela arrive, le jeu repose surtout sur l’alternance entre les personnages. On est souvent à switcher entre Noah et Renie qui se retrouvent séparés suite à divers événements, mais on doit aussi faire appel à Spot, la chenille magique qui aide aussi à son niveau. D’ailleurs, c’est un des points forts de ce jeu, cette complémentarité dans le trio Noah/Renie/Spot. Quelque chose qui échappe à l’un va être une évidence pour l’autre. Même si les échanges entre les deux personnages principaux sont forts, les interventions de Spot sont souvent pleines d’humour. Humour et douceur côtoient d’ailleurs tout au long du jeu des thèmes très sombres comme la dépression et la guerre.

    Pour le déplacement des personnages et les interactions avec les objets, rien de plus classique que le stick gauche et la touche croix. Les personnages se déplacent aisément même si sur plusieurs "tableaux", il faudra viser juste pour pouvoir mettre en évidence tel ou tel objet ou interaction. L’utilisation du joystick droit pour pointer subit aussi cette petite faiblesse car il n’est utilisable que si le personnage est bien placé.

    Quant à la difficulté, celle-ci est raisonnable et se montre accessible même pour des joueurs assez jeunes, les dialogues des personnages révélant bien souvent la nature de l’action ou de l’objet nécessaire.

    Trailer de lancement
    Note du test 8/10En conclusion :

    Silence est un petit plaisir qu’il ne faut pas bouder. Même si le fait de ne pas connaître le précédent volet empêche de bien saisir certaines références, le jeu se joue très bien en soi. Les thèmes forts abordés, le trio de personnages attachants, et le visuel du jeu enchante et on reprendrait volontiers plus. En effet, le jeu est un peu court et sa difficulté accessible ne fait pas longtemps barrage. Toutefois, pour les chasseurs de trophées, plusieurs points du jeu peuvent être modifiés et permettent ainsi de varier quelques moments clés. Bref, Silence mérite d’être entendu… Enfin joué !

    Les plus

    Un visuel sublime
    Le trio Noah/Renie/Spot
    Les thèmes forts abordés
    Une suite jouable en soi

    Les moins

    Un peu court
    Quelques problèmes de "précision"

    En résumé


    Silence par Rating: 8 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles