• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    Gravity Rush 2
    Editeur et Developpeur : Sony
    Genre : Action
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 18 janvier 2017
    Trophées : Oui
    Support


    Test Gravity Rush 2

    Publié le vendredi 10 février 2017 à 13h16 par ReleaseForBurial - 1572
    Partager sur |

     

    Le premier Gravity Rush était passé un peu à la trappe, il faut l’avouer, la faute au manque d'intérêt sur le sol européen pour la PSVita. Son portage sur PS4 avait suscité plus d’engouements. Un plus grand nombre de joueurs découvraient alors les aventures de Kat, jeune fille amnésique se retrouvant à Hekseville, ville dans les nuages en proie à d’étranges phénomènes gravitationnels. On découvrait ses pouvoirs qui lui permettaient de manipuler la gravité. Des possibilités de jeu énormes, tant pour se mouvoir que pour combattre. Un régal à jouer mais aussi un régal pour les yeux, car Gravity Rush ressemble à une gigantesque animé. En ce froid mois de janvier, Kat est de retour pour de toutes nouvelles aventures ! 

    Kat est de retour

    Dans les nuages

    Nous commençons cette histoire avec Kat et Sid, un des personnages principaux de l’épisode précédent en train d’extraire des gemmes au fond d’un mine. Une tempête gravitationnelle a emporté nos deux compères loin de Hekseville et ils se retrouvent perdus. Recueillis par Lisa, une femme tout autant autoritaire que mystérieuse, cette dernière a accepté de les loger et les nourrir en échange de leur travail dans les mines. Pas de rattrapages pour ceux qui n’ont pas joué au premier Gravity Rush, aucune présentation des personnages n’est faite, ni des tenants et aboutissants du premier volet, ce qu’un simple petit résumé aurait pu réparer. Kat recommence le jeu sans ses pouvoirs mais l’histoire va vite se mettre en route et les pouvoirs de notre gravitéenne vont vite revenir et même s’agrandir…

    Changement de décors donc pour ce deuxième volet qui nous emporte très vite sous le soleil de Jirga Para Lhao, cité dans les nuages dont les multiples "îles" aux bâtiments colorés et la configuration font irrémédiablement penser à l’Amérique Latine. La bande son faite de cuivres et de percussions ajoutent encore à cette impression de chaleur et soleil. C’est un sacré changement à côté du plus classique Hekseville et ses teintes sobres.

    L’histoire est développée majoritairement autour du thème des inégalités, la ville se découpera en fonction, avec les quartiers populaires au centre, les quartiers riches au-dessus des nuages près du soleil, et les pauvres, en dessous encore des quartiers populaires et sous les nuages, plongés dans une pénombre accablante. 

    On se plait à jouer avec la gravité

    A la chaleur du soleil

    Plus vaste que son prédécesseur, Gravity Rush 2 est aussi encore plus beau. Même si le premier volet charmait par son design digne d’un animé japonais, cette suite pousse encore plus loin le souci du détail. Très inspirés par l’Amérique Latine, Project Siren et le Japan Studio ont fait un travail superbe graphiquement et au niveau du level design. C’est un régal que de parcourir la place principale du marché, où chaque étalage est chargé de petites choses qui donnent vie à cet univers ou encore de découvrir les coursives en dessous de la ville. Le quartier des affaires n’est pas en reste avec ses tours gigantesques au sommet desquelles on a des vues imprenables sur les quartiers principaux. Le quartier bourgeois est aseptisé au possible avec ses jardins bien entretenus, ses demeures cossues et sa population totalement déconnectée de la dure réalité des classes inférieures. Tout en dessous, l’extrême opposé est fait de bric et de broc, les habitations faites de planches, de bouts de ferrailles et la lumière filtrant à peine.

    Les autres zones du jeu, failles et mines, sont comme dans le premier épisode, plus vides et moins intéressantes visuellement. Par contre, elles sont toujours l’occasion de relever des défis et d’apprendre de nouvelles techniques. 

     

    La tête dans la Lune et les pieds sur Jupiter

    D’ailleurs Kat va en apprendre beaucoup de nouvelles techniques ! Le gameplay déjà très complet et intéressant basé sur l’inversion de la gravité est étoffé par l’arrivée de deux types de gravité supplémentaires.

    Vers le premier tiers du jeu, Kat découvrira la gravité lunaire qui la rendra légère comme une plume, la faisant flotter littéralement à quelques centimètres du sol et lui permettant de faire des bonds gigantesques ou encore parcourir de longues distances sans même inverser la gravité. Au combat, cela se traduit par une plus grande agilité, une possibilité d’attaquer d’encore plus loin en créant des trous de ver par exemple.

    Un peu plus tard, elle découvrira les pouvoirs liés à la gravité Jupiter. Là, Kat active une gravité extrêmement lourde comme sur Jupiter, lui permettant de frapper le sol depuis les airs à une vitesse incroyable et provoquant des ondes de choc dévastatrices.

    Ces deux pouvoirs ouvrent encore plus de possibilités à un jeu qui en offrait déjà beaucoup. Les différentes gravités peuvent être utilisées pour venir à bout de certains passages, dans l’histoire principale mais aussi dans les nombreux défis et quêtes annexes que propose le jeu. Leur utilisation est simplissime une fois les mécaniques comprises et les styles s’activent et se désactivent grâce à un simple geste sur le pavé tactile de la manette DualShock 4. Jubilatoire.

    La tête à l'envers ça marche aussi

    Un univers vaste

    Gravity Rush 2 est donc bien au-dessus de son prédécesseur, graphiquement, scénaristiquement et au niveau du contenu. Il faut compter plus de 25 heures pour venir à bout de la mission principale en ne faisant pas trop d’arrêt. Mais une fois que l’on met le nez dans le contenu annexe, le joueur voulant absolument tout finir et chasser les trophées, la durée de vie du jeu peut presque doubler. Côté défis, on a toujours les courses chronométrées, les défis de combats et côtés missions annexes, la variété est énorme. Mission de sauvetage, photographier certains événements pour un reporter, livraison de marchandises, infiltration, collecte d’infos, on compte plus de 40 missions annexes qui viendront débloquer des gemmes ou des bonus, comme des tenues, des objets ou encore des talismans qui font leur apparition dans le jeu. Ces derniers permettent à Kat d’acquérir des bonus (santé, pouvoirs, endurance… ). On les trouvera majoritairement dans les missions dans les mines.

    Une dimension réseau sociale fait aussi son apparition avec des défis en ligne. Les joueurs partiront à la recherche de trésors cachés dans les différents quartiers du jeu, les indices étant laissés par les joueurs précédents à travers des photos montrant les environs du trésors. On pourra aussi profiter du mode photo pour prendre la pose et envoyer ses oeuvres à la communauté et être noté. Des jetons débloqueront ainsi des bonus. 

    Trailer de lancement
    Note du test 9/10En conclusion :

    Gravity Rush 2 est une suite parfaitement réussie à qui on pourra juste reprocher quelques ratés de caméras (mais la pauvre doit parfois suivre de sacrés mouvements) et un contrôle sur les glissades un peu "cafouilleux". Visuellement superbe, gardant le charme aussi de scènes de dialogues en bulles de B.D., un contenu énorme, une bande son top, et surtout un gameplay d'une grande richesse permettant d'appréhender le jeu de manières variées, Gravity Rush 2 réussira certainement à séduire un public plus large que le précédent épisode et c'est tout le mal qu'on lui souhaite ! A avoir dans sa ludothèque absolument.

    Les plus

    Le gameplay riche
    Les gravités lunaires et Jupiter
    Le contenu gigantesque
    La direction artistique au top
    Aucun ralentissement
    Le côté "social" du jeu

    Les moins

    La glissade souvent ingérable
    Quelques ratés de caméras
    Quelques bugs de collision
    Des chargements parfois longs

    En résumé


    Gravity Rush 2 par Rating: 9 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles