• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    MXGP2 - The Official Motocross Videogame
    Editeur : Big Ben Interactive
    Développeur : Milestone
    Genre : Course | Sport
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 07 avril 2016
    Trophées : Oui
    Support


    Test MXGP2 - The Official Motocross Videogame

    Publié le jeudi 21 avril 2016 à 13h09 par ReleaseForBurial - 1464
    Partager sur |

     

    Il y a deux ans, Milestone s’aventurait pour la deuxième fois sur les pistes boueuses du championnat de Motocross avec le premier MXGP. Bien meilleur que la précédente incursion, MUD, Milestone apportait un côté plus simulation à son nouveau-né. Reprenant des ingrédients de son MotoGp et WRC, MXGP était agréable mais souffrait de pas mal de petits défauts.

    On est en droit d’attendre beaucoup du petit nouveau…

    De retour sur les pistes boueuses 

    Sensations au guidon

    Une fois la superbe introduction passée et la création du pilote, on se lance directement sur la piste et la plus grosse différence avec son prédécesseur se montre de suite. Pas question de foncer comme un fou sous peine de sanction directe ! Il va falloir apprendre avant tout à jouer du frein et de la physique du pilote. Car MXGP 2 se rapproche encore un peu plus de la simulation malgré quelques notes d’arcade encore présentent (les sauts). Les 3 niveaux de difficulté (bas, moyen et pro) permettent au joueur occasionnel comme au pro de trouver son bonheur que ce soit dans le plaisir de progresser et de se défaire des aides, ou bien de briller en haut du classement avec les paramètres les plus ardus.

    Le pilotage a été revu, obligeant à trouver toutes les subtilités du gameplay et de sa machine. En effet, au sol, le placement du pilote sur sa moto et l’utilisation du frein ont été améliorés et c’est avec plaisir que l’on accueille cette amélioration, donnant plus de caractère au jeu. Il est désormais possible de passer les vitesses complètement manuellement, ce qui améliore également la maîtrise de la vitesse de son engin et sa vitesse dans les courbes.

    Ajouter à cela les réglages habituels sur la moto, et on a la possibilité de devenir le roi du circuit pour un peu que l’on se donne du temps pour maîtriser le jeu.

    Des courses dynmiques

    Y’en a là dedans

    MXGP 2 fait la part belle au contenu avec pas moins de 18 circuits différents, mais aussi 4 circuits en intérieur. Enfin, plus précisément en stade.

    Là où les pistes principales du jeu reprennent des étapes en pleine nature, les 4 circuits en stade permettent d’avoir une expérience de pilotage totalement différente. En effet, les pistes sont totalement différentes, très techniques, sans forcément de grandes accélérations mais des pistes aux virages très serrés et des séries de petites bosses fracassantes. De quoi diversifier les plaisir.

    Le nombre de modes disponibles en solo est assez conséquent. En plus des classiques modes Carrière et course rapide, on trouve aussi un mode Monster Energy FIM MXON qui vous permettra de choisir de jouer pour une nation de votre choix, et en choisissant parmi des pilotes connus.

    Les Événements Réels sont des sortes de défis avec des objectifs comme finir devant tel ou tel pilote avec un pilote officiel imposé. MXGP 2 étant d’ailleurs le jeu officiel, tous les pilotes du championnat sont là, ainsi que certains du Mx2, ce qui laisse un large choix aux niveaux des pilotes et des bécanes.

    Il y aura aussi la possibilité de faire les circuits en mode essai, des contre la montre, des courses paramétrables…

    Pour le mutli, seul un multi en ligne est disponible, un mode multi en local n’étant tout simplement pas présent.

     

    Un Stand connu

    Les jeux de Milestone se ressemblent souvent sur certains points. Cela va de la présentation des épreuves avec les superbes vidéos, aux menus copié/collé d’un jeu à l’autre, en passant par les mêmes contenus du mode carrière.

    Ici, on retrouve encore une fois une partie faux réseau social totalement inutile, un pilote personnalisé sans visage et des membres de la team issus des autres titres.

    C’est dommage et enlève une dimension importante de ce type de jeu, à savoir l’attachement à son champion.<

    Par contre, le studio milanais n’a pas lésiné sur les accessoires du pilote. Toutes les marques (ou presque) sont là. Avec les crédits récoltés, on pourra parfaire sa tenue vestimentaire, et rouler avec l'endossement de grandes marques.

    Nouveauté cette année par contre, la possibilité d’acheter des pièces pour améliorer sa moto. Pas trop de réflexion néanmoins, les pièces les plus onéreuses étant les meilleures.

    Toutefois, l’effort est à saluer et présage peut-être le meilleur pour une éventuelle suite à la licence.

    Au rayon des problèmes récurrents, on notera encore une fois le comportement de l’I.A. qui comme à chaque fois donne l’impression d’être doté de super pouvoirs leur évitant chute, reprise difficile après virage et des trajectoires parfaites. A noter aussi que les pilotes contrôlés par le jeu sont extrêmement agressifs.

    Un peu en retrait graphiquement

    Oh la belle boue

    La partie technique du jeu est assez inégale, graphiquement surtout. Les pilotes et les motos sont vraiment bien modélisés et pour la première fois, les pilotes ne donnent plus l’impression d’avoir un balai dans le… Enfin, d’être droit comme des piquets. Ils bougent mieux même si les motos se comportent encore parfois bizarrement.

    Les décors sont par contre encore une fois un peu vide, et peu mémorables avec une foule qu’il ne vaut mieux pas regarder… Ce n’est pas à la hauteur d’un jeu sur PlayStation 4. On est d’accord que l’on est pas là pour les décors dans ce genre de jeu, mais un effort aurait pu être fait.

    Les pistes sont un peu mieux, et les sensations dessus sont de meilleure qualité avec  moins l’impression de "glisser" comme sur le précédent titre.  

    La bande son est elle aussi assez moyenne. Les musiques sont agaçantes à la longue et les bruitages également. Alors, certes ce type de moto produit un son déjà dégueulasse, mais bon… On aurait aimé des sons de moteurs qui ne nous rappellent pas les jeux de courses sur 16Bit.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 7/10En conclusion :

    MXGP 2 est une très bonne évolution du travail amorcé par Milestone il y a deux ans. Un pilotage plus fin, des pistes nombreuses et intéressantes, un contenu conséquent sont de bons points à retenir malgré les fautes bien connues du studio. On aurait peut-être aimé un multi en local et une finition plus sympa au niveau des graphismes et du son mais Milestone nous a prouvé quand même qu’il évoluait dans un sens encourageant. Pour les aficionados comme pour les joueurs occasionnels, MXGP 2 est un bon jeu de motocross sur lequel on pourra passer de bons moments.

    Les plus

    Pilotage plus fin
    Un contenu conséquent
    Un mode solo chargé
    Les licences et les pilotes
    Les courses techniques en stade

    Les moins

    Manque de profondeur en carrière
    Bande son agaçante
    Graphismes inégaux
    Le manque d’ambiance le long des pistes.

    En résumé


    MXGP2 - The Official Motocross Videogame par Rating: 7 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles