• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    Dead Island Definitive Collection
    Editeur : Deep Silver
    Développeur : Techland
    Genre : Survival-Horror
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 31 mai 2016
    Trophées : Oui
    Prix de lancement : 39,99€
    Support


    Test Dead Island Definitive Collection

    Publié le jeudi 09 juin 2016 à 14h05 par ReleaseForBurial - 1467
    Partager sur |

     

    Il est habituel de revoir débarquer dernièrement des jeux de la génération précédente sur la PlayStation 4. En ce début juin, c’est donc Dead Island et sa suite Dead Island Riptide qui débarquent dans une édition définitive et accompagné d’un petit bonus…

    Il fait chaud sur l'île de Banoi

    Tout a commencé…

    … en 2011 lorsque Techland nous a emmené en vacances sur l’île de Banoi. Ni une ni  deux, nous étions plongés en pleine apocalypse zombi sous les tropiques. Logan, Xian Mei, Sam et Purna étaient 4 survivants sortant du lot et sur lesquels les autres survivants de l’épidémie allaient compter pour les sortir de cet enfer.

    4 personnages au choix avec chacun des capacités propres (forces, aptitude avec les armes de lancés, etc… ) et une fois l’élu choisi, c’est parti pour le tranchage d’infectés à Banoi.

    Dead Island est un jeu en vue à la première personne teinté de RPG qui va emmener le joueur à remplir de nombreux objectifs afin de pouvoir s’échapper de l’île. L’action se situe sur l’intégralité de l’île qui se divise en plusieurs parties, entre plages avec bungalows sur l’eau, bars, la ville où l’on découvre un peu l’envers du décor et la jungle. On a en quelque sorte un jeu en monde ouvert dans lequel on va sans arrêt faire des allers retours pour remplir les missions qui nous ont été données par des PNJ (qui se la coulent franchement douce).

    Dead Island est un jeu axé sur l’affrontement au corps à corps avec les infectés qui peuplent l’île. Pierre angulaire du jeu, ces derniers vont se faire avec ce que le joueur aura sous la main. Le jeu va crescendo avec au début des armes comme des planches de bois, des pagaies ou encore des petits couteaux pour aller bien par la suite grâce notamment au craftage des armes qui deviendront alors dévastatrice. Ce côté du jeu plaira au fan de loot qui pourra passer énormément de temps à trouver une arme plus forte, plus résistante et de meilleure qualité. Des combinaisons ensuite avec des éléments ramassés lors des expéditions dans l’île permettront de transformer encore plus les armes en les électrifiant, les couvrant de poison ou bien encore en les rendant explosives.

    En plus du craftage des armes, le joueur gagnera de l’expérience et débloquera au fur et à mesure des compétences réparties sur trois arbres de progression différents. Il y a sur les attributs de survie, de combats et un pour une compétence spéciale propre à chaque personnage.

    Bienvenue au "paradis"

    et a continué…

    … en 2013 avec Dead Island Riptide, qui est une suite directe mais qui ressemble plus à un véritable gros DLC.

    A peine réchappés de l’île de Banoi, nos héros se retrouvent enfermés au fond d’une cale d’un bateau sur lequel tout part en live une fois que vous êtes réveillés. Un nouveau comparse se joint au groupe qui va se retrouver échoué sur une île… juste un poil plus sauvage que celle de Banoi…

    Dead Island Riptide reprend en tout point les mêmes mécaniques que son prédécesseur à l’exception de quelques petits ajouts. En effet, on dirige, cette fois, un groupe de rescapés s’improvisant leader et protecteur. Toutefois, les PNJ se la coulent douce de plus belle et le joueur fera tout le boulot pour tout le monde.

    Un peu de stratégie fait son entrée dans le jeu avec la sécurisation des camps que les survivants établissent, avec notamment le déploiement de points défensifs comme des tourelles et des grillages. Il faudra alors résister aux vagues d’assaillants qui déferleront sur le camp. Bref, rien de transcendant au niveau des nouveautés.

    Dead Island Riptide n’évite pas les mauvais côtés du premier épisode.

     

    Du bon et du mauvais

    Dead Island Definitive Edition et Dead Island Riptide Definitive Edition reprennent l’intégralité des deux jeux ainsi que des DLC. En dehors de ça, ces Definitive Edition font figure de simples portages sur PlayStation 4.

    Techniquement les Dead Island étaient des jeux très beaux avec des graphismes de très bonnes factures malgré le manque de variétés des décors et surtout des éléments les composants. Les mêmes objets sont replacés à l’identique dans chaque zone d’une île (la disposition des objets, des pièces et des meubles dans les bungalows sur la plage par exemple), ce qui donne, malgré les grandes zones traversées, l’impression de refaire continuellement le même passage. Les jeux restent néanmoins très plaisants à regarder et n’ont pas trop souffert de l’âge, le premier épisode datant d’il y a 5 ans quand même.

    Dans leurs versions PS4, chaque jeu a bénéficié d’un rehaussement des textures et de quelques détails mais l’affichage est resté en 30fps. Un passage à 60fps aurait été le bienvenu et aurait été un vrai plus.

    Dans le contenu, les deux jeux se ressemblent comme deux gouttes d’eau et embarquent le joueur pour un bon moment surtout si il explore les zones à fond et remplit toutes les missions secondaires. Les deux jeux offrent une bonne expérience de jeu notamment via les combats qui sont la majeure partie du temps au corps à corps. Le gameplay est solide et permet donc des affrontements plutôt sympa et nerveux. L’évolution du personnage et le craftage des armes façon RPG sont bien incorporés et ne vient pas entâcher l’expérience (malgré des menus et une carte plutôt difficiles à lire… Mais pourquoi faut-il que ce soit écrit aussi petit ? )

    Le principale défaut des deux jeux vient de la répétition des actions et des missions. En effet, celles-ci s’enchaînent et se ressemblent toutes. On va généralement chercher quelque chose pour un survivant qui reste planqué et on lui ramène ensuite. Le manque d’intérêt en plus des tâches à accomplir parfois ne donne pas non plus envie de s’y intéresser outre mesure.  

    Le manque de vie aussi sur l’île est aussi un défaut des deux titres. Pour l’un comme pour l’autre, on a l’impression d’être seul au monde. Même si l’infection a grandement impacté à chaque fois la vie sur les lieux, trop de choses restent statiques. Malgré la présence de beaucoup d’objets dans les lieux visités, rien ne bouge et ne semble avoir jamais bougé d’ailleurs donnant une sensation de vide. La bande son avec ses cris lointains, aident un petit peu à donner consistance à tout l’univers.

    Du sang neuf avec du retro gaming

    La nouveauté venant du passé

    Cette Definitive Edition de la série amène sa nouveauté à travers un troisième jeu inédit. Dead Island Retro Revenge vous met dans la peau de Max, un gars qui ne demande rien à personne et qui joue tranquille aux jeux vidéos. Max part à la rescousse de son chat lorsque celui-ci est kidnappé sous ses yeux. C’est parti pour une course poursuite déjantée à travers une Californie infestée de zombis. Voilà, pas besoin de plus.

    Dead Island Retro Revenge se présente sous la forme d’un beat’em all en scrolling horizontale comme au bon vieux temps. Graphismes de 16 bits et bande son qui va avec, le plaisir est ici garanti pour tous les fans du genre. Totalement en décalage avec les deux autres titres de la licence, Retro Revenge est un gros délire simple et efficace !

    Rapide à prendre en main, teinté de Die & Retry, la course effrénée de Max assure un bon petit moment pour les fans du genre.

    Trailer de lancement
    Note du test 7/10En conclusion :

    Dead Island Definitive Edition surfe un peu sur la vague des Remasters qui déferlent sur la PlayStation 4. Le peu d’efforts fait pour essayer de corriger quelques bugs originaux et augmenter l’affichage à 60fps le rendent un peu moins honnête. Les qualités et défauts des deux titres divisent, et cette Definitive Edition s’adressent avant tout aux fans du genre et à ceux qui n’ont pas découvert la licence à sa sortie en 2011. Dead Island Definitive Edition propose néanmoins deux bons jeux solides qui offrent chacun une bonne durée de vie et de bons moments si l’on n’est pas effrayé par la répétition des actions. Retro Revenge est un bon ajout malgré le décalage avec le reste de la licence et offre un bon petit moment fun.

    Les plus

    Les deux jeux dans leur intégralité et tous les DLC
    Les éléments RPG et loot
    Le craftage des armes
    Les combats au corps à corps
    L’ajout de Retro Revenge

    Les moins

    Remaster un peu faible et minime
    La répétition des combats et des missions
    Le manque de “vie” dans les lieux visités

    En résumé


    Dead Island Definitive Collection par Rating: 7 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles