• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    Hard Reset Redux
    Editeur : Gambitious Digital Entertainment
    Développeur : Flying Wild Hog
    Genre : FPS
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 08 juin 2016
    Trophées : Oui
    Prix de lancement : 23,99
    Support


    Test Hard Reset Redux

    Publié le vendredi 01 juillet 2016 à 16h10 par ReleaseForBurial - 1848
    Partager sur |

     

    Depuis quelques temps, énormément de jeux se voient offert une cure de jouvence en étant proposés en version remastérisées sur consoles de salon. Il est de moins en moins rares par la même occasion de voir arriver des titres qui n’étaient alors disponibles que sur PC. Hard Reset est de ceux là, avec sa version Redux.

    Dans un futur éloigné (mais plus tellement), les machines sont presque arrivées à bout des humains qui se terrent dans une ville fortifiée alors que le reste autour se meurt. Dans la cité de Bezoar, le CLN, groupe de soldats d’élite sont en charges de la sécurité. Fletcher, que le joueur incarne est l’un d’eux. Suite à une intrusion des machines dans la ville, Fletcher va mener l’enquête… Et surtout défourailler joyeusement tout ce petit monde.

    Moi, moche et méchant !

    CyberPunk Will Never Die !

    Hard Reset est un jeu sorti en 2011 uniquement sur PC développé par le studio Flying Wild Hog, des polonais dont une partie de la team a travaillé avec CD Projekt (la série The Witcher) et sur des titres tels que Painkiller.

    L’histoire se déroule donc dans le futur, dans une ambiance proche des univers de Philip K. Dick, qui ne sera pas sans rappeler Blade Runner, ou encore par moment Le Cinquième Élément (oui, c’est du cyberpunk aussi).

    Soyons honnête, l’histoire en fait, on s’en fout un peu (beaucoup, mais pas méchamment) parce que le jeu n’est pas développé pour ça. Celle-ci est contée entre les niveaux à travers des illustrations typées comics et bandes dessinées, doublées en anglais (mais avec les bulles en français, pas d’inquiétudes pour les anglophones). Doublure de bonne facture pour le style de jeu représentée ici, elle ne viendra pas révolutionner le genre non plus.

    Du bon FPS bourrin !!!

    Walk. Aim. Kill. Start Again...

    Hard Reset Redux fait partie de cette catégorie des FPS totalement décomplexé qui propose de mettre le joueur sur rail et de le conduire tout du long d’un chemin sur lequel il devra faire le ménage afin de continuer sa progression. On ne vagabonde pas ici dans une ville ouverte, à décider de où, quand et comment et qui on va zigouiller et dans quel ordre. Non, ici, c’est pas compliqué. On avance le long de ruelles et de couloirs balisés en dehors desquels il est impossible de s’aventurer. Le schéma est assez simple et répétitif : Quelque chose nous bloque la route, on le débloque, on bute les méchants sur notre chemin et on avance jusqu’au prochain obstacle. Régulièrement, c’est un boss qui nous attend à l’arrivée, mais pas d’autres surprises.

    Le gameplay suit cette simplicité, les actions se limitant à avancer, tirer, sauter et parer. La prise en main se fait très rapidement et colle au côté nerveux des combats.

    Au niveau des armes, pareil, il n’y a pas 36 solutions. Deux armes de bases, un fusil d’assaut et un fusil à plasma. Chacune a son utilité plus ou moins vérifiée suivant les ennemis. Un système de points que l’on obtient en tuant des ennemis et en ramassant certains items permet de débloquer des “améliorations”. Ainsi, le fusil d’assaut pourra se transformer également en fusil à pompe, lance grenade ou bien en lance roquette. Le fusil à plasma pourra envoyer des éclairs d’énergies ou des sortes de bombes. Les modules seront équipés rapidement soit d’une pression sur les touches de la croix directionnelle ou bien en faisant apparaître la roue de sélection.

    Petite nouveauté de la version Redux, le joueur trouvera une épée laser lors de son cheminement. Toute ressemblance avec celle de Shadow Warrior est apparemment fortuite ! Au son, l’épée sonne comme un sabre laser de Jedi et côté efficacité, lorsque les munitions ne sont plus, elle permet de tailler du métal efficacement.

    En dehors des phases de combats, Hard Reset peut paraître ennuyeux puisqu’il ne propose rien à côté, à part avancer vers le prochain objectif en suivant les couloirs.

     

    Sous-Doom et Gomorrhe

    La majeure partie du jeu se déroule dans la ville de Bezoar qui donne une image plutôt bien réussie de la cité du futur telle qu’illustrée dans les productions du genre et dans les divers types de médias. Bâtiments entre pierre, verre et métal, aux couleurs variant sur des spectres de gris, noir et vert, opposées aux lumières vives et chaudes des néons, des enseignes et des écrans des machines et autres distributeurs croisés sur le chemin de Fletcher.

    Une bonne partie du jeu dans la ville se déroule de nuit, et la sensation écrasante créée par le noir de la nuit et les bâtiments donnent une ambiance pesante et menaçante.

    La deuxième partie du jeu se passe à l’extérieur de la ville dans les Terres Mortes qui portent bien leur nom. Même si on ne va visiter qu’une décharge et un centre de traitement des déchets, on sent bien que la vie est ici réduite au minimum. Sable, court d’eau pollué… soleil écrasant, lumière brûlante donnant l’impression que tout est à moitié cramé.

    Sans être exceptionnels, les graphismes sont quand même bons, et la résolution est poussée à 1080p pour cette édition Redux.

    Cela occasionne malheureusement souvent des ralentissements dès que les ennemis arrivent par vague, ce qui est régulièrement le cas et rendent l’écran illisible.

    Le reste du temps, lors de la progression dans les niveaux, aucun ralentissement est à noter puisqu’en fait, il n’y a rien. Toute vie a déserté les niveaux. On avance dans des niveaux vides, où aucune personne ne semble vivre ou travailler. Seul du mobilier et les objets explosifs sont croisés. C’est vraiment, vraiment mort de chez mort. Dommage, un peu d’animation aurait été le bienvenu.

    Un shooter décomplexé

    Should I Play Or Should I Go ?

    Cette nouvelle édition de Hard Reset en plus de graphismes rafraîchis et d’une épée supplémentaire, a subi aussi un lissage de sa difficulté. Le jeu était réputé pour des pics de difficultés décourageants. Même si dans l’ensemble ce la a été amélioré, il reste des passages où le jeu se montre vraiment punitif et rageant… En effet, il n’est pas rare de butter sur une petite vague de 3 ou 4 ennemis de tailles raisonnables, mais hyper agressifs alors que l’on vient de passer un boss sans grande difficulté. L’impression d’inégalité de la difficulté fait quelques apparitions durant le jeu et pas forcément à des moments clés ce qui agacent. En plus de cela, des ralentissements et de certains bugs de collision viennent parfois en rajouter. Bref…

    Le jeu propose ensuite un mode EX, où l’on refait le jeu avec son arsenal et son expérience de la partie précédente. Autant dire un New Game +. A cela s’ajoute un mode Héroïque qui est le mode hard du jeu et un mode Survie dans lequel il faudra survivre à des vagues de plus en plus grandes d’ennemis sans mourir.

    Une galerie d’illustrations et une autre avec les cut-scenes du jeu font leur apparition aussi dans cette version. 

    Trailer de lancement
    Note du test 6/10En conclusion :

    Hard Reset Redux est un jeu qui saura trouver son public parmi les puristes du genre. Bon jeu mais qui laisse un goût d’inachevé ou de trop peu, parfois nerveux et donnant de bons moments avec des combats contre une I.A. agressive, des robots qui ont des gueules filant les pétoches et un univers maîtrisé mais malheureusement manquant cruellement de vie. Avec son gameplay simple et efficace, ses combats nerveux et son côté décomplexé, Hard Reset Redux plaira donc aux fans des licences comme Doom ou des shooters posés sur rail et délivrant une bonne dose d’accrochages endiablés.

    Les plus

    Un shoot simple et efficace
    L'armement évolutif
    Un univers maîtrisé…

    Les moins

    … mais vide.
    Un poil répétitif
    Des ralentissements lors des gros combats
    Une difficulté lissée mais encore inégale

    En résumé


    Hard Reset Redux par Rating: 6 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles