• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    Slain: Back from Hell
    Editeur et Developpeur : Digerati Distribution & Marketing
    Genre : Plates-formes
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 21 septembre 2016
    Trophées : Oui
    Prix de lancement : 13,99€
    Support


    Test Slain: Back from Hell

    Publié le vendredi 23 septembre 2016 à 14h00 par ReleaseForBurial - 2248
    Partager sur |

     

    Slain : Back From Hell n’est pas réellement un nouveau jeu. Enfin, en quelque sorte, si. Sorti sous le nom Slain sur PC au mois de mars, le jeu a été descendu pour diverses raisons notamment pour des problèmes de gameplay, de difficulté variable, de checkpoints mal situés mais aussi d’I.A. parfois handicapée, de problèmes de lisibilité… Toutes ces petites choses ont presque fait disparaître de nos écrans ce jeu.

    Slain a été financé par Kickstarter, et la communauté a finalement épaulé les créateurs, Andrew Gilmour et Asa Dang, qui se sont démenés pour ramener leur bébé de l’Enfer où il était empêtré.

    Notre héros en balade

    Look who's back !

    Bathoryn gît dans sa tombe, goûtant un repos apparemment mérité. Mais il est réveillé par un esprit lui sommant de sauver le royaume de Chath en proie à des démons sanguinaires. Après un refus, il sort quand même de son repos, l’esprit lui donnant une épée magique pour aller combattre le Mal. C’est parti pour une épopée sanglante à travers les terres de Chath.

    Slain : Back From Hell est un mélange de hack’n’slash dans lequel la progression se fait à travers des niveaux typés plateforme. Il faudra être agile, débloquer des interrupteurs, fouiller pour arriver au bon endroit des niveaux qui se terminent tous avec la confrontation du boss des lieux. Classique et efficace, le jeu transpire les années 90 (le projet germe depuis plus de 10 ans dans la tête d’Andrew Gilmour) et est un gigantesque clin d’oeil à Castlevania et autres jeux du genre.

    La prise en main du soft se fait plutôt rapidement. Une touche () pour se battre, une pour sauter (), une pour parer () et une pour esquiver (). On ajoute juste un peu de magie et c’est bon. En effet, Bathoryn peut envoyer grâce à son épée des décharges de mana. Après ses premiers pas, on apprend vite les ficelles du jeu et on peut partir découper sereinement du démon.

    La prise en main sans être compliquée demande un petit moment d’ajustement. En effet, un des reproches que l’on pourrait faire au contrôle de Bathoryn est qu’il semble très "léger", un petit manque de sensations lorsqu’il se bat ou saute. Certains passages de plateformes auraient été moins crispants si on avait eu plus la sensation de contrôler le saut correctement.

    Bienvenue en enfer
     

    Old School & Heavy Metal

    Slain Back From Hell est né il y a longtemps dans l’esprit d’un de ses créateurs. A la fin des années 90. Il voulait créer le jeu auquel il voulait jouer. Slain en est la concrétisation et se présente donc sous la forme d’un jeu rétro. La direction artistique s’oriente donc d’abord sur les graphismes en pixel art. Toutefois, il y a eu un vrai travail sur ces derniers, les créateurs ne se contentant pas juste d’appliquer la recette du moment. On est pas non plus à se pâmer, mais il faut reconnaître que l’on est dans l’ambiance avec des niveaux dans des cimetières et des terres désolées, des châteaux bien flippants et les couleurs ont été ré-étalonnées et permettent une plus grande lisibilité de l’environnement global et surtout de ce qui nous arrive sur la tronche. Bref, le jeu est sympa à traverser et les ambiances top, les explosions d’hémoglobines étant quasi omniprésentes.

    Le bestiaire est un peu redondant mais il y a quand même quelques "bêbêtes" sympathiques et les Boss ont de belles gueules (dont 3 ont été rajoutés pour cette version Back From Hell).

    L’ambiance est complétée par une bande son bien metal. Pour les fans du genre, on a de belles pistes en Heavy Metal et Metal Symphonique qui rythment très bien l’aventure. Il est marrant d’ailleurs que notre héros rende hommage au Dieu Aux Cornes De Métal lorsqu’il vainc les boss et se lance dans un headbanging dément en faisant les fameuses Devil’s Horns créé par le regretté Ronnie James Dio. Hommage à un genre souvent dénigré et qui n’a pas toujours été bien vu. Dommage que les effets sonores ne suivent pas. On aurait aimé des effets plus marqués notamment en ce qui concernent les combats pour lesquels les effets sont plutôt mous et les explosions de sang donnent un peu l’impression d’une tomate écrasée.

    Il manque aussi un petit truc qui aurait rendu le jeu incontournable, ne serait-ce que dans le déroulement de l’histoire, puisque l’on se contente d’avancer et de tuer les boss avant d’arriver au final avec Lord Vroll.

    L'armée des morts ...

    Stronger Than Death

    Slain Back From Hell est un jeu pas si facile que ça. On meurt même beaucoup et de nombreuses façons. Le jeu ne permet pas d’avancer comme un furieux à travers le niveau et pousse même le joueur à réfléchir et à recommencer de nombreuses fois avant d’atteindre le bout d’un niveau. On découvre au fur et à mesure le chemin, on trouve les interrupteurs faisant apparaître les plateformes ou les rendant mobiles, on débloque des portes tout en évitant les pièges. Mais il faut aussi faire attention aux ennemis. Sans être redoutables, il faudra connaître leur routine, bloquer les attaques au bon moment, trouver les points faibles etc… Le mix donc de l’environnement et des ennemis rend donc la progression parfois très compliquée surtout en avançant dans les niveaux. Pour cette version, les points de sauvegardes sont plus nombreux dans les niveaux et on trouve aussi plus de points de santé et de mana. De nouveaux pouvoirs et armes viendront grossir aussi les capacités de Bathoryn au combat.

    Cette version "revenue des Enfers" de Slain part donc dans une meilleure dynamique que sa première version.

    Trailer de lancement
    Note du test 7/10En conclusion :

    Il suffit de regarder les avis des joueurs lors de la sortie au mois de mars de la première mouture de Slain pour apprécier le travail qui a été fait pour cette version Back From Hell. Le travail sur les couleurs, la lisibilité, le gameplay, la difficulté rééquilibrée redonnent une chance à ce titre sympa et finalement fun. Sans être un incontournable, le jeu vaut le détour et régalera les joueurs prêts à relever le défi et aimant le gore, le Metal et les jeux sentant bon les années 90.

    Les plus

    La version améliorée
    L'ambiance du jeu
    La bande son Metal
    La difficulté bien dosée

    Les moins

    Un manque de sensation de contrôle du personnage
    Des effets sonores pas assez percutants

    En résumé


    Slain: Back from Hell par Rating: 7 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles