• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Sniper: Ghost Warrior 3
    Editeur : Koch Media
    Développeur : CI Games
    Genre : FPS
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 25 avril 2017
    Trophées : Oui
    Support


    Test Sniper: Ghost Warrior 3

    Publié le samedi 20 mai 2017 à 22h39 par Pilou - 2663
    Partager sur |

     

    Les deux premiers épisodes de la série Sniper : Ghost Warrior avaient reçu un accueil mitigé par la presse. Toujours réalisé par les polonais du studio CI Games, Sniper : Ghost Warrior 3 est disponible depuis le 25 avril sur Playstation 4, change-t-il la donne ? Retrouvez notre avis sur la question.

    La planque et son établi

    C’est pas ma guerre !!!!

    Comme à l’époque de Sniper : Ghost Warrior 2, les jeux de sniper ne sont pas légions sur Playstation 4, Sniper Ghost Warrior 3 ou Sniper Elite 3-4, et c’est tout.

    Dans ce troisième opus, on incarne Jonathan North, un sniper américain envoyé au nord de la Georgie plongée en pleine guerre civile. Mais Jonathan suit également une mission personnelle : retrouver son frère cadet Robert, disparu 2 an plus tôt sous ses yeux et aperçu dans le pays. Un scénario classique en soit. Rien de bien alléchant.

    Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut choisir le mode de jeu. Trois sont à disposition, le mode normal permet de profiter de l’histoire sans trop de difficulté. La vie se régénère et l’ATH (Affichage Tête Haute) ou HUD est des plus complets.
    Si vous voulez un peu plus de challenge, les modes défi et surtout réaliste proposent plus de fil à retordre : ATH très réduit, ennemis coriaces, tir réaliste et dans le dernier, certaines compétences sont mêmes bloquées.

    Un petit Headshot au ralenti

    La Géorgie comme terrain de guerre

    La grosse nouveauté est sans nul doute l’Open World que propose Sniper Ghost Warrior 3. Fini les niveaux qui se succèdent, scriptés, ici le jeu est divisé en 3 actes pour 3 zones de jeu où la liberté est à l’honneur. Pour se faire, le joueur peut utiliser des véhicules et des balises de déplacement rapides permettant de rejoindre certains points de la carte.

    Dans cette Georgie hostile, la planque est le centre névralgique de Jonathan.

    Tout est concentré dans ce lieu, Jon peut se reposer pour recouvrer ses forces et choisir l’heure de sa prochaine mission.
    La planque lui permet également de changer d’armes (les armes se débloquent au fur et à mesure de l’aventure) et équipements (kevlar, grenades, medikits, …) mais aussi d’améliorer ces dernières en y ajoutant un silencieux, une meilleure lunette, … L’établi quant à lui donne accès à la création des différentes munitions : balles normales, soniques ou encore explosives pour le fusil de précision, celles du fusil d’assaut ou du fusil à pompe, …

    Enfin dans la planque, le joueur sélectionne la prochaine mission et accède aux différentes informations recueillies sur le champ de bataille.

     

    Trois styles d’approche

    L’un des grands atouts du jeu, c’est l’approche possible faite à chaque mission. Vous voulez rester en retrait pas de problème, les niveaux sont très bien fait pour cela, on prend un peu de hauteur, on stabilise son arme, on règle l’élévation, on lance le drone pour marquer tous les ennemis, on retient sa respiration et on élimine les têtes de tous les soldats ennemis. Pas de panique, le prologue du jeu sert de didacticiel à ce sujet.

    Vous voulez la jouer au contact, c’est aussi possible, on s’équipe du fusil d’assaut, de quelques grenades et on fait le ménage, avec quelques mises à couvert tout de même, on est pas dans Call of Duty.
    Enfin, vous voulez le faire infiltration pur et dur, armez-vous de votre couteau et c’est parti, c’est un peu plus long mais très gratifiant aussi.

    Ces trois façons de jouer sont très bien représentées dans les trois arbres de compétences : sniper, guerrier et fantôme.
    En remplissant des missions, en tuant des ennemis, le joueur gagne des points d’expérience qui à certains seuils débloquent des points de compétence dans les trois arbres.

    On parlera également du mode de reconnaissance, sorte de 6ème sens qui affiche en surbrillance les rebords où l’on peut s'accrocher et monter sur les corniches ou encore analyser des objets comme les traces de pas laissées par les soldats ennemis. Cet avantage est désactivé lorsque l’on choisit le mode réaliste.

    il faut gérer l'élévation et le vent pour faire mouche

    Quelques lacunes mais...

    Le jeu n’est pas exempt de défaut et on voit rapidement que le studio n’a pas les mêmes moyens que les grosses boites de production de jeux AAA. Mais personnellement, CI Games a fait du très bon travail sur Sniper : Ghost Warrior 3.
    On peut reprocher que les vidéos sont un peu terne à cause d’une résolution moindre que dans le jeu. Que les animations, les textures, la modélisation des personnages ne sont pas aussi détaillés que dans d’autres hits. Que les dialogues sont un peu niais par moment et assez vulgaires. Que l’IA est également un peu à la ramasse surtout lorsqu’on élimine un ennemi et que son collègue direct, posté à quelques mètres, ne réagit pas. Mais ça passe relativement bien et on prend du plaisir à terminer les missions principales et annexes de Sniper : Ghost Warrior 3 et c’est bien le principal.

    On aurait aimé aussi que le multijoueur soit disponible dès la sortie du jeu. Le studio a déjà reporté le jeu de quelques semaines et à mon avis, ils ont tablé pour proposer un solo correct.

    Le seul vrai gros reproche, c’est le temps de chargement interminable. Un petit patch à ce sujet serait bienvenu.

     

    Un savoir faire indéniable

    Vous l’aurez compris, il y a du bon et du moins bon dans Sniper : Ghost Warrior 3 mais CI Games a vraiment bien bosser sur son univers. Dans les premières heures du jeu, j’ai tout de suite eu des souvenirs du film “En territoire ennemi” avec Owen Wilson et Gene Hackman avec ses paysages d’ex URSS boisés, montagneux, possédant des villages reculés, ces charniers, ces criminels de guerre à éradiquer, ...

    Pour conclure, le Season Pass est disponible gratuitement et offrira quelques DLC dans les prochaines semaines. Le premier “la fuite de Lydia” est d’ores et déjà disponible.

    Trailer de lancement
    Note du test 6.5/10En conclusion :

    Ci Games, anciennement City Interactive, a réalisé un excellent bon en avant avec ce troisième opus. Un Open World sympathique, une grande personnalisation de l’aventure, un level design correct, il manque juste un petit quelque chose (les moyens) pour rivaliser avec les jeux AAA. Certes le jeu n’est pas exempt de défauts mais les fans du genre devraient passer un agréable moment. Rompez !!!

    Les plus

    l’open world
    les trois approches du jeu
    le moteur fait son taf (ingame)
    les sensations de sniper...
    accessible
    le season pass inclut

    Les moins

    pas vraiment innovant
    la qualité des vidéos
    les chargements terriblement longs
    le multijoueur absent

    En résumé


    Sniper: Ghost Warrior 3 par Rating: 6.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles