• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Far Cry 5
    Editeur et Developpeur : Ubisoft
    Genre : FPS
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 27 mars 2018
    Trophées : Oui
    Support


    Test Far Cry 5

    Publié le mardi 10 avril 2018 à 21h28 par Pilou - 1563
    Partager sur |

    L’attente aura été longue depuis la mise en bouche que nous avons pu faire sur Far Cry 5 lors du Paris Games Week en fin d’année dernière. C’est donc avec une grande joie que nous pouvons nous frotter au cinquième opus de la franchise (ou sixième avec l’épisode Primal). Encore merci à Ubisoft pour cette opportunité.

    Les coéquipiers sont vraiment importants

    Direction le Montana

    Pour ce cinquième opus, Far Cry nous envoie  aux Etats Unis et plus précisément dans le Montana et sa région fictive de Hope County. Après une introduction musclée qui pose directement les bases de l’aventure, nous faisons vite connaissance avec les différents protagonistes. Joseph Seed est un illuminé qui a converti à sa cause la population locale. Aidé par ses deux frères John et Jacob et sa sœur, Faith, ils mènent d’une main de fer la région et asservissent les plus récalcitrants. C’est ici que vous intervenez, accompagné d’un Marshall et du shérif local, vous tentez de l’arrêter… Bien évidemment, tout ne se passe pas comme prévu et après une folle poursuite, vous échouez sur l’île de Dutch’s, occasion de se familiariser avec le jeu et de « customiser » son personnage : sexe, apparence,  casquette, gants, …

    La map de Far Cry 5 est divisée en 3 grands secteurs et dirigée par les trois frères et sœur de Joseph.  Henbane River à l’est appartient à Faith alors que John gère Holland Valley au sud et Jacob, Whitetail Mountains au nord. Chaque zone recèle de missions, activités et événements à faire.

    Le principal avantage est la totale liberté d’appréhender l’aventure de Far Cry 5. Une partie de pêche avant une mission principale, pas de problème, vous gérez comme bon vous semble. Les missions liées au scénario se déclenchent de façon aléatoire entre deux activités et d'autres principales peuvent être suivies via les menus.

    Chaque zone dispose d’une jauge de résistance qui grimpe en libérant des otages, en détruisant des propriétés de la secte, en terminant des missions ou encore en libérant des avant-postes. Dès qu’elle est pleine, direction le boss du secteur.

    On ne va pas se le cacher, le jeu reste dans la même veine que les autres Far Cry, un sentiment de déjà-vu mais quand on aime…

     

    Libérez les habitants opprimés

    Un gameplay rafraîchi
     

    La prise en main est immédiate dans Far Cry 5, R1 pour accéder à la roue des armes et équipements, R3 pour une élimination furtive, rond pour s’accroupir, X pour sauter, …

    Mais le gameplay a été retravaillé. Premièrement, le HUD est grandement réduit, on oublie la mini map et place comme à tous les open worlds du moment à la boussole indiquant les points d'intérêt proches. Le crafting a également été revu. On crée certains objets et consommables mais plus besoin de peaux pour augmenter sa sacoche, ses munitions et j’en passe. La chasse est toujours présente avec la faune locale : ours, cougar, loup, … mais elle ne sert qu’à gagner quelques précieux dollars en les revendant dans une boutique et envoyer des appâts sur les ennemis pour attirer d’autres animaux.

     

     

    Même chose pour l’XP qui a disparu, on gagne des points de talents en réalisant des défis : par exemple, en éliminant 10 ennemis au pistolet ou en récupérant des livres de talents dans les caches de survivalistes.

    Il y a au total 50 talents à débloquer, répartis dans  cinq catégories : survivaliste, chef, renégat, assassin et survivant. Ces talents permettent d’obtenir de nouveaux équipements  (parachute, grappin, wingsuit, … ) nécessaires à certaines missions, d’autres augmentent la place de l’inventaire, la quantité de munitions, les dégâts, la santé, ...

    Enfin la dernière section “Chef” est réservée aux compagnons d’armes. Il est possible de recruter des habitants de Hope County pour vous prêter mains fortes. Chaque zone de jeu propose de libérer trois personnages d’élite au travers de missions dédiées. On a par exemple Boomer bien connu si vous avez regardé les nombreux trailers, le fidèle chien qui cible et attaque des ennemis et rapporte des armes. Nick quant à lui utilise son avion pour pilonner les ennemis. Grace Armstrong use de son fusil sniper pour éliminer à distance  les membres de la secte. Cheeseburger, l’ours attire les attaques sur lui alors que Hurk Drubman Jr ne sors jamais sans son lance-roquettes. Il est également possible de recruter deux acolytes à la fois.

     

    Une réalisation réussie

    Le jeu offre de splendides décors : forêts de conifères, rivières, champs, brume, … Comme dans Origins, on s’émerveille devant les champs de fleurs. On a le droit à un open world vivant avec sa faune et sa flore magnifique. Il n’est pas rare d’attaquer un convoi, par exemple, et de voir débouler un ours qui mettra son grain de sel à votre embuscade. Au passage, les ennemis sont relativement variés, entre les fanatiques drogués, les acolytes au lance flamme, les mercenaires recouverts de kevlar, les molosses, ...
    On notera tout de même du clipping sur certains éléments du décor mais le jeu est tellement détaillé qu’on lui pardonne. Le HUD, réduit, joue un rôle également dans l’immersion, tout comme les effets sonores sur lesquels les équipes d’Ubisoft ont grandement travaillé. Le jeu est totalement traduit en français.

    Côté durée de vie, Far Cry 5 prendra une vingtaine d’heures pour le terminer, si vous visez le platine, il faudra environ le double pour tout faire.

    Enfin, l’IA n’est pas des plus réussie et il n’est pas rare de voir certains ennemis réagirent étrangement à vos actions : se mettre à couvert du mauvais côté, sortir d’un camion plutôt que d’essayer de vous écraser, ...

     

    Boomer est bien utile

    Le mode arcade

    Le mode arcade permet de gagner de précieux dollars et des points de talents dans le jeu solo. On peut y accéder via les lieux importants du jeu en jouant à la borne d’arcade présente.
    Il est possible d’éditer ses propres cartes solo/coop ou multijoueur ou de jouer à celles de la communauté. Que se soit en solo, coopération, deathmatch, Team-deathmatch, assaut, avant-poste, chasseur de prime, mode Journey, il y en aura pour tous les goûts. Et certains trophées du jeu nécessitent de passer par la case mode arcade.

     

    Trailer de lancement
    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Far Cry 5 n’apporte rien au genre mais le jeu reste agréable à jouer et le gameplay remanié offre plusieurs heures de divertissement. La grande liberté, le mode arcade, l’aventure jouable de bout en bout avec un ami est revigorant et offre une durée de vie correcte.

    Les plus

    la grande liberté de jeu
    la réalisation
    la bande son
    la durée de vie

    Les moins

    clipping
    ça reste du far cry
    l'I.A.

    En résumé


    Far Cry 5 par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles