• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    Serial Cleaner
    Editeur : Curve Digital
    Développeur : iFun4all
    Genre : Arcade
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 11 juillet 2017
    Trophées : Oui
    Support


    Test Serial Cleaner

    Publié le vendredi 14 juillet 2017 à 10h23 par ReleaseForBurial - 2159
    Partager sur |

     

    C’est bien beau de toujours étaler le sang et les entrailles de ses ennemis un peu partout, mais on pense jamais aux personnes qui passent la serpillière après… Serial Cleaner lui, s’en préoccupe !

    A vous les sacs et les gants !

    Le nettoyeur

    Serial Cleaner, c’est quoi ? Bon, vous voyez Hotline Miami ? Ben c’est un peu comme mais en fait non. C’est que une fois le jeu lancé, on ne peut s’empêcher de faire le rapprochement. Caméra de trois quart au dessus des bâtiments, avec plusieurs petites salles et des cheminements différents pour arriver à son but. Ajoutez y les policiers en train de sillonner les lieux et vous, un personnage à qui l’on demande des faveurs bien particulières par téléphone. Vous voyez vous aussi la ressemblance ? Sauf que là, pour le coup, il y a une différence majeure…

    Plus léger que le titre précité, Serial Cleaner se montre d'emblée plus lumineux, avec des couleurs moins agressives et un design plus épuré. Et surtout, on ne va pas effectuer le même boulot. Exit les armes, les morts toutes plus violentes les unes que les autres, et bonjour l’aspirateur et les sacs plastiques afin de faire disparaître sang et corps.

    Situé dans les années 70, le joueur incarne The Cleaner, le nettoyeur. Ses commanditaires le contactent par téléphone, chez lui, où il vit avec sa mère. Il se met alors en route afin de faire disparaître les corps, les traces de sang et les indices laissés sur les lieux du massacre tout en évitant les policiers qui patrouillent un peu partout. Le jeu prend une dimension infiltration plus que bienvenue.

    Il y a du taf !

     

     

    Chaque niveau, ou "contrat", se présente sous la forme de tableau dans lequel il va falloir récupérer les corps et les amener jusqu’à sa voiture. Des preuves sont également à ramasser, ainsi que du sang à éponger. Le gameplay est très simple et la prise en main rapide, le nettoyeur ne possédant pas un panel de mouvements très large. Les confrontations sont à proscrire, notre personnage ne se battant pas. Par contre, il va falloir ruser. Ne pas se faire prendre par le faisceau des lampes des policiers peut paraître facile, très vite ces derniers se montreront nombreux et patrouilleront dans les coins et recoins. Observations, diversions et patience sont de mise, au risque sinon de devoir recommencer le niveau dès le début, avec en prime, corps et indices disposés différemment.

    Rien d’insurmontable mais des passages demanderont plusieurs tentatives, surtout pour ceux voulant nettoyer la scène parfaitement et trouver tous les items cachés, comme les costumes et les bobines qui permettent de débloquer des contrats inspirés de films.

    Ne pas se faire voir est primordial !

    Une inspiration très appréciable

    Si la difficulté des contrats de l’histoire se passent avec une difficulté modérée, le jeu permet de se lancer des défis variés qui rendent le jeu encore plus fun. Jeu en noir et blanc, attaque de chrono, vision trouble comme sous l'effet de l’alcool, il va falloir s’accrocher pour en venir à bout.

    Autre bonus du jeu, les contrats inspirés de film. Star Wars, Sacré Graal, Alien, en tout ce sont 10 contrats bonus qui s’ajoutent au reste du jeu.

    Le tout est servi par une bande son qui donne une ambiance bien sympathique à la sauce funky/disco, typique des années 70 et des productions de l’époque.

    Blindé d’humour aussi, les noms des contrats et certains dialoguent font énormément références à des films noirs, de science fiction ou autres (notamment ceux des contrats bonus avec un gros coup de cœur pour celui d’Alien). On sent bien que le but du jeu est de faire sourire plutôt que d’essayer de tirer vers le noir.

    Trailer de lancement
    Note du test 8.5/10En conclusion :

    Serial Cleaner est un excellent petit jeu sans aucune autre prétention que de divertir. Sujet glauque au possible, sang rouge vif, de l’infiltration sur bande son digne des policiers des années 70 et de nombreux défis à relever font de Serial Cleaner un des incontournables des indés de l’été.

    Les plus

    L'idée de passer après le massacre
    La dimension infiltration
    Les nombreux défis
    Les contrats bonus
    L'humour omniprésent à travers dialogues et noms des contrats

    Les moins

    Un poil court
    Quelques places de couleurs qui gênent parfois la lecture des tableaux

    En résumé


    Serial Cleaner par Rating: 8.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles