Note du test 8/10En conclusion :

World of Warships : Legends est un excellent MMO de bataille navale. Indéniablement un jeu en équipe où le système de progression, les missions et les tâches ajoutent du piment et de l’intérêt au jeu. Il faudra bien évidemment un certain temps d’adaptation pour trouver ses marques et débloquer les meilleurs bâtiments. Certes le jeu pousse à passer par la caisse achats intégrés mais on peut très bien s’en passer.

Les plus

Un jeu grisant
Une évolution addictive
La modélisation des navires
On trouve toujours une partie
Jouable gratuitement de bout en bout

Les moins

Le passage à la caisse fait mal
Les bateaux trop chers

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    World of Warships: Legends
    Développeur : Wargaming.net
    Genre : Action
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 12 avril 2019
    Trophées : Oui
    Support


    Test World of Warships: Legends

    Publié le mardi 01 octobre 2019 à 18h17 par Pilou - 141 / 0
    Partager sur |

    World of Warships : Legends est la version console de World of Warships, sorti il y a quatre ans sur PC. Disponible en accès anticipé depuis le mois d'avril sur Playstation 4, World of Warships : Legends est arrivé dans sa version définitive depuis août. Alors qu'est ce World of Warships : Legends ? Faut-il prendre part aux conflits navals ? On vous donne notre avis !

     

    La série World of


    La série World of est développé par le studio biélorusse Wargaming.net. Elle a débuté par l'excellent World of Tanks (WoT) mettant en scène l'affrontement de Tanks en équipe. World of Warships : Legends suit la même tangente mais en proposant un conflit maritime. Le jeu est toujours un free to play et si vous connaissez WoT, vous ne serez en aucun cas dépaysé par World of Warships : Legends.
    Pour résumer dans une partie de World of Warships : Legends, on choisit, dans son garage à bateaux, l’un des navires disponibles (issus de la première partie du XXème siècle) pour jouer contre l’IA mais surtout avec et face à d’autres joueurs. Deux équipes s’affrontent pour la suprématie maritime, une équipe peut remporter de plusieurs façons la victoire. La première est de couler toute la flotte ennemie, c’est radical. Les autres manières d’atteindre l’objectif se font en fonction du mode de jeu choisi aléatoirement : capture de la base ennemie ou des trois zones clés présentes sur la carte. En parlant de cartes, elles sont relativement variées, parsemées d’îles pour se mettre à couvert, tendre des embuscades.

    Responsive image
    La modélisation des navires et les cartes sont un atout du jeu

    Un jeu en constante évolution


    Si on compare cette version console à celle sur PC, on remarque que pas mal de choses ont disparu. Les nations premièrement sont moins importantes. On trouve à l’heure actuelle les Etats Unis, le Japon, le Royaume Uni, l’Allemagne et la France. Même chose pour les modes de jeux et les types de navires de guerre. Le porte avion, le quatrième type de navires a disparu de la version PS4. On a aucun doute sur la venue de ces éléments dans les prochains mois par le biais de mises à jour, relançant ainsi l’intérêt au jeu.
    Dans World of Warships : Legends, on suit la même progression que dans WoT. Chaque nation dispose d’un certain nombre de type de navires : des destroyers, des croiseurs et des cuirassés. Chaque nation progresse en déverrouillant successivement les navires. Il faut acquérir l’expérience maximum d’un navire (devenant un navire élite) pour débloquer l’un des suivants.
    Chaque type de navire se joue différemment.
    Les destroyers ont une vitesse élevée, sont très maniables et peu détectables. Ils servent aux attaques éclairs et à la détection des gros bâtiments. Leur écran de fumée et les torpilles permettent de mettre en place de belles escarmouches.
    Les cuirassés sont les mastodontes du jeu dotés d’une grande puissance de feu et d’un blindage important. Bien évidemment, leur taille imposante rende le navire peu maniable et repérable plus facilement. Les temps de rechargement sont également importants.
    Les croiseurs sont les navires intermédiaires et on peut les caractériser par un seul mot : la polyvalence. Dotés de torpilles et d’obus, ils chassent efficacement les destroyers qui viendraient titiller les cuirassés.
    Chaque famille de navire dispose d'obus incendiaires et perforants, de torpilles pour les deux plus petits et de consommables différents et coûtant des doublons mais nous reviendront sur le modèle économique du jeu un peu plus loin en dessous.

    Responsive image
    Touché Coulé !

    Un jeu stratégique


    On peut ainsi utiliser trois types de munitions en fonction des catégories de navires pour trois façons de détruire la flotte ennemie. Les obus incendiaires n’ont pas besoin d’une précision chirurgicale, il faut juste gérer l’alignement des canons, la distance et le déplacement de la cible. La plupart du temps, un tir qui fait mouche déclenche un incendie. Les obus perforants sont plus difficiles à manipuler mais ils permettent des frappes chirurgicales pour par exemple endommager la salle des machines, ralentissant le bateau visé. Enfin, les torpilles ébrèchent la coque du navire mais la linéarité des tirs ne rend pas la chose évidente.
    Le blindage entre également en compte, les obus peuvent ricocher selon la distance et l’angle d’inclinaison qu’ils se prennent. World of Warships : Legends est hautement addictif tout comme son grand frère. Il est également punitif, si on gère mal son entrée dans une partie. On peut trépasser en quelques secondes dès le début si on gère mal sa position, sa visibilité et son orientation (pour le blindage) face aux navires ennemis.
    Les commandants sont également très importants. Comme les navires, ils gagnent de l’expérience débloquant de nouvelles compétences : amélioration de la rotation des tourelles, rechargement accéléré, visibilité, manœuvrabilité, … Il est important de les choyer.
    Enfin, on peut ajouter des consommables à chaque navire : réparation d’urgence, sonar, avions, nuage de fumée, extincteur, … et des accélérateurs : gains d’XP pendant un certain temps, … et des camouflages pour limiter la visée, la visibilité, … Ils sont non négligeables et peuvent changer le cours d’une manche.
    On peut également participer à des campagnes (standards et historiques) découpées en missions, divisées en tâches offrant des bonus cités au-dessus : XP, argent, caisses de ravitaillement, … et même des navires exclusifs. Ces défis sont variés et associés à un type de navier : incendier un certain nombre de bateaux, faire un score défini de dégâts, …

    Responsive image
    Tir de torpilles enclenché !

    Le modèle économique en question


    World of Warships : Legends permet de gagner du temps moyennant des euros. L'achat via le Playstation Store permet d'obtenir des doublons convertibles en crédits. Ils permettent par exemple d'acquérir de nouvelles embarcations, d'ajouter des améliorations, d'acheter des consommables, des accélérateurs, … Des choses qui prennent un certain temps sans passer par le store. Les doublons donnent accès également à des navires premium uniques disposant d'atouts et de caractéristiques déjà installés. Enfin, le compte Premium peut être achetés (diverses périodes existent) accordant plus de gains d’XP (du navire et du commandant) et du crédit supplémentaire lors des batailles.
    On ne va pas se mentir les achats intégrés apportent du confort et permettent d’accéder plus rapidement aux éléments convoités mais il est tout à fait possible de s’en passer.

    Responsive image
    On peut voir les traces de rouille sur la coque

     

     

     



    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles


    Test World of Warships: Legends - 5 minutes de lecture