Note du test 7/10En conclusion :

Souvent copié mais peu égalé, Overcooked! All You Can Eat est une bonne compilation, un peu chère, oui, mais une référence du genre. 200 niveaux, 60 chefs, des situations cocaces et uniques, de bonnes parties de rigolades, un concept excellent, c’est tout ce que l’on demande et Overcooked! All You Can Eat nous le propose.

Les plus

Un menu copieux
Son Party Game favori sur Next Gen
Le Fun, les possibilités
Une durée de vie gargantuesque
Accessibilité et partage de DualSense

Les moins

La question de l’achat si on les possède sur PlayStation 4
Le prix

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps5

    Overcooked! All You Can Eat
    Editeur : Team 17
    Développeur : Ghost Town Games
    Genre : Party Game
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 24 novembre 2020
    Trophées : Oui
    Support


    Test Overcooked! All You Can Eat

    Publié le jeudi 26 novembre 2020 à 22h00 par Pilou
    Partager sur

    Oyez! Oyez! braves gens. Un petit creux, une petite fringale ? La dream teams Overcooked arrive sur la console Nouvelle Génération de Sony : Overcooked! All You Can Eat sort du four, il est tout chaud et voici notre avis aux petits oignons.

     

    Un Party Game maîtrisé


    Il est peut être important de rappeler le concept d’Overcooked du studio Ghost Town Games.
    Il s’agit d’un Party Game jouable seul ou jusqu’à quatre joueurs. Le concept est archi simple et maîtrisé : vous et votre escouade doivent réaliser des plats différents au grès des niveaux et envoyer les commandes à la clientèle.
    Simple, précis, sans bavure, seul souci, c’est un travail d’équipe où la coordination est obligatoire.
    Au gré des mises à jour, versions et DLC, le jeu s’est étoffé de recettes et de concepts donnant à chaque fois plus de profondeur au jeu.
    Fournir les ingrédients qui le plus souvent sont à l’opposé de la cuisine, charger un chef de couper les légumes, un autre, de dresser le plat, un autre de faire la plonge. Il y a une certaine synergie à adopter qui diffère selon les niveaux, souvent synonyme de stress, amusement, railleries et même agacements mais c’est le concept d’un Party Game non ? Et Overcooked remplit à deux cent pour cent son objectif.

    En plus de cet aspect purement culinaire, nos chères missions ne se déroulent pas dans des cuisines conformes, non, non préparer des plats en pleine autoroute, sur un bateau déplaçant certains éléments de mobilier avec la houle, se téléporter, … On a une multitude de situations à découvrir.
    On tombe, on se fait écraser pour pas grand chose. Le level design est une petite pépite et il y en a pour tous les goûts : école de magie, montgolfière, bateau pirate, cuisine urbaine, temple, plage, …
    On découvre chaque univers avec plaisir.

    Responsive image
    Notre Roi Oignon et son fidèle compagnon

    Avoir du pain sur la planche


    A chaque nouvelle recette, un bref tutoriel décrit le concept du plat à constituer. Les commandes arrivent en haut à gauche de l’écran et disparaissent au bout d’un certain temps. En la servant rapidement, un pourboire est octroyé, à contrario, ne pas honorer une commande attribue une pénalité.
    Il y a plusieurs modes comme le principal qui se consacre à l’histoire (très limitée, le seigneur oignon a toujours besoin de nos compétences pour sauver le monde) et où il faut passer au minimum l’un des paliers de points (matérialisés par des étoiles) pour franchir le niveau suivant. Les commandes et pénalités sont donc le nerf de la guerre puisque c'est à cause d'elles/grâce à elles que le score évolue.

    Le(s) jeu(x) sont clairement pensés pour jouer à plusieurs.
    Lorsque l’on joue seul, deux chefs sont présents et via la touche L1, on switche entre les deux comparses. On peut ainsi couper du poisson, le temps que l’autre aille chercher les oignons pour faire une copieuse soupe, tout évitant de mettre le feu!
    Beaucoup plus difficile seul, on peut choisir à la place du mode classique celui qui facilite un peu la vie en augmentant le temps (mais bloquant certains trophées)
    A plusieurs en ligne ou sur la même console, il y a en plus du mode aventure, le mode entrainement (temps illimité et commandes illimitées) intéressant pour se coordonner et décrocher les trois étoiles ou encore le mode survie où chaque plat servi ajoute le précieux temps.
    Le jeu montre vraiment son potentiel à plusieurs et les développeurs ont inclus des objets pour se titiller comme les pistolets à eau.
    Le mode Arcade permet sur un panel de cuisines de s’affronter en local ou en ligne avec des amis ou de parfaits inconnus. Le studio annonce du cross plateforme dans le courant de l’année 2021.

    Responsive image
    Une cuisine un peu extrême non ?

    Ne pas en perdre une miette


    Nous parlions de jeux. Overcooked! All You Can Eat comprend les deux jeux Overcooked (testés à la rédaction) ainsi que tous les DLC sortis. Cette compilation offre donc plus de 200 niveaux, 60 chefs et leurs 128 variantes, une sacrée durée de vie. Proposée à 49,99€, la question n’est pas évidente mais si vous ne possédez aucun des jeux ou que l’un des titres vous a plu : on recommande chaudement l’achat.
    4K et 60 images par seconde sont au programme mais la plus-value ne saute pas aux yeux. Le jeu reste beau, mignon, coloré avec des musiques entrainantes (ou énervantes en cas de conflit).

    Ghost Town Games a ajouté des options d’accessibilité comme la modification de la taille de l’interface, les textes adaptés à la dyslexie et aux daltoniens : une bonne initiative.
    Un mode online pour le premier épisode (absent sur PlayStation 4) fait son apparition et un nouveau DLC, "The Peckish Rises" proposant une nouvelle campagne et trois chefs inédits : ambiance Pirates des Caraïbes à bord du Vaisseau Voriace, soupes de poisson et hamburgers de crevettes sont au programme.

    On terminera notre test par la question du controller. Il est impossible de prendre plusieurs DualShock 4 pour jouer en local. Seules les DualSense sont compatibles. Le studio a pensé à nos portes monnaies en proposant comme à l’époque de Micro Machines sur Super Nintendo de se partager une manette à deux joueurs. Accélérer, se déplacer, trancher/verser, prendre/lâcher, tout est là pour deux. C'est très appréciable.

    Responsive image
    Voici l'un des niveaux du nouveau DLC "The Peckish Rises"

     




    Test Overcooked! All You Can Eat - 4 minutes de lecture