• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps3

    Dead Space 3
    Editeur : Electronic Arts
    Développeur : Visceral Games
    Genre : Survival-Horror
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 08 février 2013
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 2 Trophée Argent 7 Trophée Bronze 41 | Trophée Secret 16
    51 trophées au total

    Support


    Test Dead Space 3

    Publié le mercredi 13 février 2013 à 16h19 par ReleaseForBurial - 3617
    Partager sur |

    Il y a déjà un peu plus de quatre ans, Visceral Games produisait le premier épisode de Dead Space, jeu qui allait bouleverser un peu le monde des survival horror. Jusque là, les références du genre étaient des jeux tels que Résident Evil ou encore Silent Hill. Des références vieillissantes, et pour certaines ayant abandonné les bases du genre. Des jeux moins durs, techniquement et psychologiquement, l'ambiance et la peur cédant la place à de l'action pure et dure. Revirement que semble hélas prendre aussi la licence Dead Space dans ses premières minutes de jeu...

    Le premier volet nous a plongé dans une obscurité quasi permanente, une ambiance entre Alien, le huitième passager et Event Horizon avec ce vaisseau qui semblait posséder sa propre âme et  habité par d'étranges créatures, les nécromorphes. Seul, avec un arsenal d'armes plutôt tranchantes, notre héros évoluait en silence et dans une tension insupportable. Mission accomplie, Dead Space nous a foutu quelques unes de nos plus belles peurs vidéo ludiques.

     

    En 2011, lors de son retour pour un deuxième volet, Isaac, notre héros s'est mis à parler et à faire parler un peu plus le cutter plasma. Jeu transposé sur une station orbitale de Titan, on en apprenait un peu plus sur l'Unitologie, cette religion qui faisait l'apologie des monolithes, artéfacts mystérieux semblant transformer les populations en nécromorphes.

    Quelques scènes d'anthologie plus tard et quelques évolutions plus tard aussi, Dead Space 2 avait le mérite d'être digne de son prédécesseur.

    Nous voici en 2013 et Isaac après ses mésaventures sur la Méduse, vit en reclus dans une colonie, portant en lui les plans de construction et aussi de destruction des monolithes. Malgré son désir de rester dans l'anonymat, il va vite se retrouver embarqué sur une planète de glace...

     

    Dans le feu de l'action...

    Dès le début, le ton est donné : de l'action !!! Et c'est dommage... Isaac cours partout et doit se battre contre des nécromorphes plus rapides et vindicatifs qu'avant et surtout contre des forces armées, munies de combinaisons de combat et ayant la gâchette facile. On avait déjà opéré un léger changement de cap avec le précédent volet, mais ici, même si au bout d'un moment on retrouve un peu plus l'ambiance du premier avec ses couloirs plongés dans le noir, aux murs tapissés de tripes et de sang, il reste quand même un goût amer dans la bouche. Pourtant, ce volet innove en bien des points. À commencer par l'incorporation de petits puzzles qui permettent de débloquer des portes, des mécanismes. Même si le piratage de consoles avaient fait son apparition dans le 2, ici ils sont plus nombreux.

    Autre évolution, le matériel. Plus d'argent pour s'acheter les armes et les provisions. Maintenant, il faut vraiment fouiller chaque corps, chaque recoin afin de ramasser des ressources qui seront utilisables dans les établis disséminés un peu partout au cours des niveaux. Même s'ils ressemblent beaucoup aux anciens établis, désormais il sera possible de fabriquer ses propres armes, les améliorer grâce à des circuits, créer des objets et gérer son inventaire. Malheureusement, tout ce nouveau système n'est pas très clair et assez inadapté finalement au genre. Les menus sont peu lisibles et on ne comprend pas toujours bien l'utilité de telle ou telle pièce. Et les ressources manquent bien trop souvent. Alors même si les anciens Dead Space forçaient le joueur à recommencer le jeu plusieurs fois pour tout améliorer, ici, le manque de clarté en découragera plus d'un. Sans compter sur les incessants allers retours pour trouver les ressources nécessaires.

     

    Des nécromorphes plus rapides et vindicatifs qu'avant


    Au rayon des changements, le nombre d'armes que porte Isaac a diminué. Plus que deux. Même si elles sont entièrement customisables et peuvent devenir redoutables, on varie moins les plaisirs de découpages !!! On pourra au passage installer des modules permettant de concentrer son tir ou alors de rendre les munitions acides. Bref, beaucoup de possibilités mais hélas, encore une fois peu adapté au jeu où le principal est d'avoir des armes simples, mais efficaces.

    Le gameplay lui aussi apporte son lot de nouveautés, pas toutes réussies, mais désormais Isaac peut s'accroupir ou effectuer des roulades. Cela ne s'avère guère convaincant dans les phases de combats, notamment contre les soldats unitologues.

    Le jeu est jouable en coop 

    Donnons nous la main...

     

    Il y a quelque chose qui ne nous a pas échappé à l'annonce de ce troisième volet, c'est l'apparition d'un mode coop. De la coop dans un jeu tel que Dead Space ?

    Uniquement jouable en online, celle ci s'avère finalement rallonger la durée de vie du soft en nous faisant jouer des missions supplémentaires avec Carver, un soldat qui nous accompagne. À noter que pour les joueurs solos, l'aventure ne sera pas dénaturée, puisqu'on côtoiera à peine Carver. Les ressources seront plus faciles à collecter par contre, les deux joueurs faisant compte commun.

    Des missions supplémentaires donc, des cinématiques en plus, un mode coop qui ne gène pas le solo, Visceral fait finalement presque mouche.

     

    L'espace c'est beeeeeeaaaauuuuuu

     

    Une chose qu'on ne peut pas enlever à Visceral Games, c'est la beauté du jeu. Que ce soit dans les vaisseaux, dans l'espace au milieu d'épaves de vaisseaux (les sept premiers chapitres du jeu se déroulent dans l'espace) ou encore sur Tau Volantis, la planète glacée, chaque univers est vraiment unique. Les références à des univers de quelques uns des meilleurs films de science fiction ou d'horreur rend le tout aussi plaisant à traverser. Là, impossible de ne pas penser à The Thing de John Carpenter, cette neige abondante, ces nécromorphes en combinaisons polaires...

    Le bestiaire a malheureusement peu évolué. Même si les soldats ont fait leur apparition et quelques petits spécimens, ça reste maigre. Graphiquement, cela reste quand même un peu une déception, car certaines textures sont vraiment grossières chez les vilains. Et au niveau de l'animation de ceux ci, l'impression de raideurs dans le déplacements est gênante.

    Côté ambiance sonore, là par contre, c'est soigné, c'est propre. Que c'est flippant !!! Les craquements de métal, le murmure du vent qui porte les cris des nécromorphes, les explosions, pour ceux équipés de bons matériels de sons, c'est un régal. La musique souligne des moments importants ou l'arrivée imminente d'événements. On ferait presque sans, tellement l'ambiance sonore en elle même est parfaite.

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Dead Space 3 est vraiment un bon jeu. Il faut admettre qu\'effectivement, oui, il est différent, il y a plus d\'action, plus de combats, mais c\'est aussi le troisième volet d\'une saga qui reste de très grande qualité. Côté graphisme, gameplay ou encore ambiance sonore, le jeu est vraiment très bon. Le scénario tient la route, la durée de vie, un peu au dessus de la moyenne et surtout, il faut arrêter de râler à tout va. Le mode coop apporte finalement aussi sa contribution plus je bienvenue. Alors oui, ce n\'est plus comme avant, mais que cela n\'empêche pas d\'apprécier un bon jeu. Il faut le prendre avec ses défauts et surtout ses qualités, Visceral réussissant à faire perdurer une très bonne licence en se cherchant et en innovant.

    Les plus

    l'univers de Dead Space toujours reconnaissable et hyper flippant.
    une ambiance sonore au top.
    un beau jeu visuellement (les scènes dans l'espace... Rêveur)
    la coop pas mal pensée

    Les moins

    un système de récolte de ressources et de gestions des armes pas adapté au genre
    un bestiaire un peu vieillissant et peu rafraîchit.

    En résumé


    Dead Space 3 par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles