• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps3

    Darksiders 2
    Editeur : THQ
    Développeur : Vigil Games
    Genre : Action
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 21 août 2012
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 2 Trophée Argent 6 Trophée Bronze 41 | Trophée Secret 37
    50 trophées au total

    Support


    Test Darksiders 2

    Publié le mardi 21 août 2012 à 00h01 par ReleaseForBurial - 4123
    Partager sur |

    Après un avant goût du jeu, testé en juillet dernier chez THQ France, nous avons eu enfin le jeu entre nos mains, pour pouvoir tester complétement le dernier bébé du studio Vigil Games.Il aura fallu plus de deux ans et demi à ces derniers pour nous préparer la suite des aventures de War, que l'on laisse ici de côté, pour céder la place à un autre cavalier de l'Apocalypse, Death.La Mort en personne donc débarque sur nos consoles, après un marketing intense étalé sur plusieurs mois. Alors est-ce que le jeu en vaut la peine ? Réponse...

     

    Article rédigé par Nicolas alias ReleaseForBurial et validé par Fourcherman et Pilou
    Jeu testé à partir d’une version éditeur

     

     

     Dans la Vallée avec la Mort 

    omme il a été vu dans la preview du mois dernier, on débute le jeu sur le déroulement d'une sorte de parchemin retraçant le passé des cavaliers de l'Apocalypse, la raison de leur existence et surtout un rappel des faits concernant War. Chronologiquement, les événements du deuxième épisode se déroulent pendant l'incarcération de War par le Conseil Ardent.

     

    n débute le jeu avec Death, sur le dos de Despair, son cheval qui lui permettra de se déplacer rapidement à travers les grandes étendues que traversera le héros, car Darksiders 2 est grand. Même immense. Tout au long de l'aventure, on aura de cesse de parcourir des prairies, des bois ou bien des déserts ou des chemins tortueux afin de se rendre aux différents lieux que nos quêtes nous conduiront. Graphiquement, les différents milieux traversés ont une identité propre et sont plaisants à regarder. Contrairement au premier Darksiders, le jeu ne se déroule pas sur Terre, mais dans différents « univers » et on apprécie encore plus la patte de Joe Mad, responsable de la direction artistique du soft encore une fois. La démesure des paysages et des donjons est ici très poussée (Mention spéciale à la Cité des Morts).
    On pensera des fois à Shadows of the Colossus ou bien même à Skyrim. Bref, du beau boulot. Les textures sont belles, les paysages ne souffrent pas d'aliasing et s'affiche correctement. Le jeu gagne par rapport à son aîné, car on a moins l'impression de suivre des couloirs.

    La Mort au bout des doigts 

    ôté gameplay, pour Darksiders 2, on reprend les mêmes principes de base que le précédent, Carré pour l'arme principale, ici des faux dévastatrices, Triangle pour l'arme secondaire, au choix masse, lance, gantelet ou encore lame, puis R2 pour le pistolet ou le « grappin » et quelques autres accessoires que l'on découvrira tout au long du parcours. Efficace, même si quelque peu classique, le gameplay est assez jouissif. Pas besoin de se prendre la tête quand on est la Mort en personne pour défoncer les ennemis.
    Pour les combats, Death à la différence de son aîné ne peut pas parer les coups. Pour contrer cela (ohohoh, jeu de mot), Death est un pro de l'esquive, cela grâce à une agilité à l'opposé de la lourdeur de son grand frère. Ici, les combats seront un peu moins rentre dedans, le joueur devra veiller à ce que Death n'encaisse pas trop de coups, voir pas du tout de la part de certains ennemis, sous peine de voir sa barre d'énergie se vider dramatiquement.
    Pour les déplacements, là aussi Death frappe fort. C'est un régal que de glisser sur les murs, de grimper au sommet d'une tour, ou d'enchainer les sauts avec un personnage qui obéit au doigt et à l'œil. Encore un clin d'œil à un autre personnage de jeu vidéo, le Prince de Perse.
    La variété des coups, les différents types d'ennemis et manières de les combattre éviteront à la lassitude de s'installer. Quand aux phases de plateformes, ce sera un vrai plaisir et limite une formalité de les passer tant Death est facile à manipuler.

     Il se passe quoi après la Mort ? 

     
    ôté histoire, le jeu propose une belle aventure à notre héros. Parti avec en tête l'idée de restaurer l'Humanité et de sauver son frère, Death se retrouve propulsé, après un premier combat contre un ennemiinattendu,
    sur les Terres de la Forge, lieu où se trouve l'Arbre de Vie et les Fondateurs, peuple ayant aidé à créer la Vie. A partir de là, Death va rencontrer une multitude de personnages le guidant dans sa quête et au passage, le jeu prend une tournure RPG.En effet, les personnages rencontrés vont vous donner les objectifs principaux, mais aussi, lors des interactions avec eux, on va pouvoir leur poser des questions. Et cela débouchera parfois à la demande de petits service
    s à rendre pour untel ou un autre. Cela nous fera armes, armures ou expérience. Encore des éléments du RPG. Le jeu offre, rien que pour les objectifs principaux, une durée de vie de 25h. Plus de 35h pour tout faire, tout trouver. Autant dire que c'est un joli cadeau de la part de Vigil Games, quand on sait que la moyenne est de 10-11h de jeu.
     

    Des nouveautés par paquets

     
    ans Darksiders 2, cette nouvelle dimension RPG est vraiment le bienvenu. Les armes se font profusions et les éléments d'armures ou autres amulettes feront que l'on pourra évoluer avec un
    style très personnel. On pourra orienter son jeu et ses capacités autour de la magie, ou de la force ou bien encore de la santé, des dégâts critiques etc., que ce soit pour les armes, les compétences ou
    les armures. Death visuellement variera aussi selon les objets qu'on lui fera porter. Un personnage complètement customisable, à la RPG.
    Côté compétences, il y aura deux voies possibles. Héraut Funeste ou Nécromancien. L'un permettra d'améliorer les coups et la puissance de ceux-ci, à travers différents pouvoirs tel que celui d'invoquer la vraie forme de Death le temps d'un combo. La Nécromancie permettra à Death de faire apparaître des goules qui détourneront l'attention des ennemis et leur infligeront de puissants coups. Petit défaut par contre de ce côté là, les bastons sont un peu brouillons quand les goules s'en mêlent, on perd alors beaucoup de temps et d 'énergie à cercher Death dans la masse. Il faudra choisir vraiment bien comment affecter les points de compétences, car il ne sera pas possible de pousser toutes les capacités à fond. Ce sera un style ou l'autre.
    Cerise sur le gateau, les Loots, si cher au style font leur arrivée dans le soft. Et il y en a de différentes classes, des plus communs aux plus rares. Le joueur méritant remplira toutes les quêtes annexes, donjons secondaires ou recoins accessibles au fur et à mesure de la progression du personnage afin de dégoter les armes rares et bien souvent puissantes.
    A toutes ces nouveautés vient encore se rajouter la possibilité d'améliorer les armes possédées, ces armes rares pourront gagner en puissance, restauration d'énergie et bien d'autres possibilités encore. Chacun fera donc suivant son envie, son style de jeu.
     

     La Mort est une belle aventure 

    nfin, Darksiders 2 est vraiment prenant, du début à la fin. Il y a les phases dans le monde ouvert, mais aussi les donjons qui sont de véritables réussites en matières de puzzles et casse-têtes. A la différence du premier, ils sont plus variés et même si le niveau est plus élevés, tout est plus clair, et mêle avec brio les phases de plateformes et la réflexion. Il faudra observer, retenir les emplacements de tel ou tel interrupteur, recommencer plusieurs fois. Certains n'aimeront pas tandis que les autres voudront continuer à avancer, voulant voir quelle sera la prochaine énigme.
    Et puis, les boss qui sillonnent les lieux sont vraiment gigantesques mais ne se montreront pas insurmontables, faisant des fois moins de dégâts que des ennemis de tailles moyennes assez
    récurrents et souvent nombreux dans une seule pièce. Le tout est servi par une ambiance visuelle digne des meilleurs comics. Des ruines aux donjons ressemblant à des cathédrales, aux monstres cauchemardesques, tout est travaillé et possède une véritable identité.
    Et pour accompagner les différents mondes et voyages, le soft nous dispense d'une ambiance sonore tantôt onirique, tantôt nerveuse ou bien encore sombre et torturé. Des musiques dignes des dernières superproductions cinématographiques (On pensera fortement au Seigneur des Anneaux ou encore Avatar, ou bien The Dark Knight). Les bruitages sont un poil en retrait, faisant dans les classiques grognements ou bruits d'épées, même si on reste dans de la qualité.
     
     



     

    Découvrez Death en vidéo 

    Note du test 10/10En conclusion :

    Darksiders 2 un vrai bon trip vidéo-ludique, que seuls quelques défauts de chargements, ou problèmes de caméras vient un peu agacer le joueur, mais répondra majoritairement aux attentes des joueurs et des fans du premier, le titre venant s\'étoffer d\'une dimension RPG qui lui sied très bien et rend l\'aventure encore plus prenantes.Il ne s\'agit donc plus d\'un simple Beat\'Em All, mais bien d\'un jeu plus complet, qui prendra du temps à celui qui voudra le faire à fond et gagner tous les trophées.Pour conclure, on accorde la note de 10/10 à Darkiders 2, car même s\'il n\'est pas à la top de la pointe des graphismes (je précise parce que beaucoup s\'arrêtent à ça.), et malgré ses petits défauts (corrigibles par patch pour la plupart), il nous a emmenés très loin dans cet univers que l\'on avait aimé pour Darksiders, coloré, avec des personnages haut en couleur, qui visuellement sont étonnants, des ennemis redoutables et gigantesques et des labyrinthes franchement prenants. Une réussite pour Vigil Games qui signe une suite bien au dessus de son prédécesseur et sans conteste un des meilleurs jeux 2012 !A posséder dans sa ludothèque !!!

    Les plus

    − La durée de vie. − Les nombreux éléments de RPG. − Les boss gigantesques. − Le monde ouvert. − Les casse-têtes.

    Les moins

    − Des caméras parfois handicapantes. − Des chargements trop fréquents et parfois très longs.

    En résumé


    Darksiders 2 par Rating: 10 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles