• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • vita

    Freedom Wars
    Editeur : Sony
    Développeur : Sony Computer Entertainment Japan Studio
    Genre : Action
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 29 octobre 2014
    Support


    Test Freedom Wars

    Publié le vendredi 14 novembre 2014 à 13h40 par Pilou - 2377
    Partager sur |

     

    Freedom Wars est la nouvelle exclusivité de la PS Vita, disponible depuis le 28 octobre. Freedom Wars est un Monster Hunter Like, genre qui commence à être pas mal présent sur la console portable de Sony comme Toukiden : The Age of Demons, les deux épisodes de Soul Sacrifice ou encore les Ragnarok Odyssey.

    Le multijoueur compétitif

    Un Monster Hunter Like futuriste

    C’est en mai 2013 qu’un mystérieux compteur est apparu sur le site japonais de Sony Playstation. A son terme, le projet Panopticom a été annoncé ; il est devenu depuis Freedom Wars, un jeu se déroulant dans un futur lointain où les guerres ont ravagé la planète. La disparition des ressources naturelles ainsi que l’explosion démographique en sont les causes. Dans cet univers en survie, des Panopticoms, remplaçant les Etats, s’arrachent les ressources. Dès leur naissance, chaque humain, de part son existence et la consommation de ressources qui en découle, est un criminel envers son Panopticom. Il est contraint de purger une peine d’un million d’années.

    Ce système est la grande originalité de son Monster Hunter Like. Le joueur doit réaliser des missions pour réduire au fur et à mesure de l’aventure ses années de servitude.

     

    Le Ronce Entrave, une veleur sure

    Un didacticiel long mais nécessaire

    On débute l’aventure par la création visuelle de son personnage, sexe, cheveux, corpulence, … le jeu offre une grande souplesse de personnalisation. Il faut ensuite choisir son Panopticom d’allégeance correspondant aux grandes villes. Au début de l’aventure, le joueur se réveille amnésique et doit suivre un programme de rééducation, ça tombe bien, cette partie va servir de didacticiel (un peu trop causant à mon goût mais nécessaire). Enfermer dans sa cellule, il faut créer un deuxième personnage qui sera votre Androïde. Ce dernier vous accompagnera systématiquement et vous servira de guide.


    Il faut passer son CODE

    Chaque coupable doit donc purger sa peine et doit la réduire en réalisant des missions.
    Qui dit prison dit peu de libertés. Une licence CODE (Contribution pour l’Obtention des Droits Essentiels) a été mise en place. Répartie sur 8 niveaux, le joueur devra passer les différents niveaux (selon certains critères), lui octroyant plus de droits. Allant du plus simple droit de pouvoir dormir allongé à celui d’accéder à certains types de missions, les droits se débloquent au fur et à mesure de l’aventure et des missions réussites. Car Freedoms Wars suit le même cheminement, on prépare la mission choisie en sélectionnant ses armes et son équipement, on réalise les objectifs de missions, on récupère des ressources qu’on garde ou non. Car donner des ressources à son Panopticom réduit également ses années carcérales. On débloque de nouveaux droits, on améliore ses armes et ainsi de suite.

     

     

     

     

    Un Ravisseur retenant prisonnier un citoyen

    Un gameplay au poils

    Comme tout Monster Hunter Like, le jeu se joue à la troisième personne. Notre personne dispose d’une arme blanche et d’une arme à feu. Il peut également lancer des grenades. Le joueur peut se mettre à couvert, exécuter des roulades, des combos. Du classique ! Mais le gros plus de Freedom Wars est l’utilisation de la Ronce, un bracelet qui s’étire et permet de se déplacer plus rapidement, de s’accrocher en hauteur mais également d’attaquer les Ravisseurs, de gros méchas, en les renversant ou en découpant des parties de leur anatomie.
    Il existe trois types de Ronces : celle d’entrave acquise dès le début et les deux autres, bouclier et soin, qui pourront être débloquées via les droits. Chaque type de Ronce dispose d’une attaque chargée à deux niveaux. La Ronce entrave est offensive et donne la possibilité de poser des pièges alors que celle du bouclier, permet d’ériger des barrières et la dernière de soigner ses alliés.

    Chaque mission doit être réalisée le plus rapidement possible pour obtenir des récompenses plus importantes.  Un système d’étoiles évalue notre fin de mission. Entre chaque mission, il est possible d’améliorer ses armes et équipements, de créer des munitions et kits de soins grâce aux usines. La production pourra y être accélérée en y  enrôlant des citoyens que nous libérons dans les missions.

    Comme nous l’évoquions au dessus, notre Androïde nous suit également sur le champ de bataille. Fidèle protecteur, on pourra lui donner des ordres : couverture, tir à volonté, transport de civil, …

     

    Des missions variées et un jeu agréable aux yeux

    Les missions sont variées et proposent la libération de citoyens, la défense ou l’attaque de zone, la protection de ses propres ravisseurs. Le jeu dispose également d’un mulijoueur intégré au solo où il est possible de jouer jusque huit joueurs soit en coopération soit en compétition.

    Le jeu est agréable même si il souffre de quelques baisses de framerate. L’ambiance y est réussie et la traduction française de qualité. Les voix japonaises ont été conservées dans cette édition et les musiques restent relativement discrètes. On a tous les ingrédients d’un très bon jeu.

     

    Trailer de lancement

     

    Note du test 8/10En conclusion :

    Freedom Wars est un jeu très réussi, addictif et relativement varié. Seul ou à plusieurs, il faudra trimer sévère pour réduire ses années de captivité. Si vous êtes fans de ce genre de jeu, l’époque post-apocalyptique futuriste changera un peu des autres productions.

    Les plus

    les missions variées
    la réalisation et le pitch
    la Ronce
    le jeu seul ou à plusieurs

    Les moins

    les baisses de framerate
    un peu trop causant

    En résumé


    Freedom Wars par Rating: 8 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles