• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    Tom Clancy's The Division
    Editeur : Ubisoft
    Développeur : Massive Entertainment
    Genre : Action | Tactique
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 08 mars 2016
    Trophées : Oui
    Support


    Test Tom Clancy's The Division

    Publié le mardi 05 avril 2016 à 14h45 par ReleaseForBurial - 2335
    Partager sur |

     

    New York, Black Friday. Un virus dévastateur s’abat sur la ville… En quelques jours, New York est perdue. Quelques semaines passent et le gouvernement n’a pas d’autres choix que d’activer les agents de la “Division”. Ces agents dormants quittent alors tout pour venir sur New York afin d’y rétablir l’ordre et comprendre ce qui s’est passé. Vous êtes un agent de cette Division, il est temps pour vous de prendre votre service !!

    L’histoire nous projette d’abord dans Brooklyn pour une sorte de didacticiel avant de nous projeter dans Manhattan, la partie de New York la plus touchée par les événements. Le joueur incarne donc un agent qu’il va pouvoir personnaliser dès le lancement du jeu.

    Notre aire de jeu : New York

    New York, New York

    New York est le terrain de jeu de The Division. L’Île de Manhattan a été la plus touchée par le virus. Se déroulant en monde ouvert sur toute l’île, celle-ci est découpée en deux grandes zones avec en son centre la Dark Zone. Cette dernière est en quelque sorte l’épicentre de la crise et le gouvernement n’a pas eu d’autre choix que de la placer sous quarantaine. On reviendra dessus plus tard…

    Le reste de Manhattan est divisé en quartiers que l’on découvrira au fur et à mesure de la progression des missions et qui auront chacun leur niveau de difficulté. Suivant le niveau du joueur au moment de traverser ce quartier, il lui sera plus ou moins facile de venir à bout des ennemis. En solo, cette manière d’avancer se fera en douceur, le joueur ne pouvant se permettre d’avancer dans un quartier avec un niveau de difficulté trop élevé sous peine de sanctions directes, les ennemis étant coriaces. D’ailleurs sur ce point, les ennemis ont parfois l’air d’avoir une sacré réserve de PV, étant capables de se prendre plusieurs chargeurs d’armes lourdes ou trois voir quatre balles en pleine tête avant de se décider à mourir. Parfois Rageant…

    L’I.A. reste par contre en deçà des attentes que l’on pourrait avoir dans ce genre de jeu, les ennemis se contentent d’avancer de front ou bien restent sagement à leur place, attendant que l’on vienne les chercher. Dommage, même si elle se montrera des fois bien agressive, notamment dans les parties à plusieurs.

    Bienvenue dans la Dark Zone

    TPS, RPG ou les deux ?

    The Division est un shooter à la troisième personne ce qu’il y a de plus classique, mais pas que. Des éléments façon RPG sont omniprésents. D’ailleurs la première chose que l’on vous demande de faire lorsque vous lancez le jeu est la création de votre agent.

    Une fois le choix du sexe de votre personnage fait, les modifications seront légères allant de la forme du visage à l’ajout d’une barbe et de la couleur des cheveux entre autre. On ira pas plus loin que l’ajout de tatouages ou de piercings et de lunettes. Des changements vestimentaires au long du jeu (suivant ce que vous aurez récolté) seront les seuls autres éléments concernant l’apparence. La partie RPG du jeu prend sens plus au niveau du développement des compétences du joueur et d’autres éléments comme le looting.

    Basé sur un système d’évolution de niveaux, le joueur amassera au fur et à mesure des armes, des éléments de tenue et d’autres objets lui permettant de booster ses trois arbres principaux, à savoir le DPS (Dégâts Par Seconde), la Santé et la Compétence. Le DPS est donc ce qui va déterminer la puissance de feu du joueur (en plus de la qualité des armes que l’on possédera), la santé, les points de vie et la résistance aux dégâts causés par les ennemis et enfin, la Compétence est la quantité de “points” attribués aux aptitudes spéciales que l’on débloque, comme par exemple un scan d’ennemis plus long, une mine téléguidée qui fera plus de dégâts, un bouclier anti-émeute plus résistant, etc…

    Ces “points” pourront être répartis de manière plus ou moins équitable grâce aux équipements portés entre les trois compétences, ou alors de manière totalement ciblée pour mettre en avant l’un ou l’autre. Suivant l’approche du joueur, il pourra soit booster les dégâts ou la jouer plus sur les compétences ou l’endurance de son personnage.

    C’est un élément qui sera encore plus mis en avant dans la partie multijoueur pour créer des groupes équilibrés.

    Un peu d'XP fait toujours du bien
     

    A deux ou plus ?

    The Division mise clairement sur le multijoueur, ne le cachons pas. C’est d’ailleurs ainsi que le jeu s’avère le plus fun. Le jeu de Massive Entertainment met en avant le jeu à plusieurs de différentes manières. En dehors de la Dark Zone, les joueurs coopèrent contre l’I.A. et c’est alors que le jeu devient vraiment intéressant. L’alliance des joueurs contre un ennemi commun, va augmenter les chances de réussites surtout lors des missions principales qui peuvent être vite très difficiles en solo.

    Le but des groupes de joueurs dans ces missions est de s’attaquer à plus gros que soi afin de gagner plus de loot et surtout du loot de meilleures valeurs. Les loots ramassés permettront de mieux s’équiper et d’augmenter toutes les compétences.

    La Dark Zone

    L’autre partie multijoueur du jeu se déroule dans la Dark Zone, et là, ça devient très intéressant. La Dakr Zone, comme dit précédemment, est la zone en quarantaine de Manhattan, dans laquelle les ennemis sont les plus coriaces. Dans cette partie du jeu, la coopération prend encore une autre dimension. Les joueurs affrontent des ennemis de classe élite, coriaces et contre lesquels les armes ne suffiront pas. La création d’un groupe d’agents se fera comme pour d’autres jeux RPG, avec un healer, un tanker ou un adepte des compétences comme les mines ou le déploiement d’abris tactiques.

    La Dark Zone a un fonctionnement à part avec sa propre monnaie et du loot spécial qu’il faudra extraire. On y entre par un point de contrôle comme à une frontière d’un pays.

    Cette zone est marquée aussi par l’opposition des joueurs entre eux. En effet, dans la Dark Zone, on a le choix de faire équipe et de s’entraider pour arriver à bout des ennemis et réussir à extraire ce qu’on a récolté via les hélicos, ou bien, de se tourner les uns contre les autres. Un agent peut décider d’attaquer un autre (généralement au moment de l’extraction, moment durant lequel le joueur est très vulnérable) et récolte à sa place le loot. Un agent qui en tue un autre devient un renégat et est donc recherché, faisant de lui aussi une cible.

    Lorsque vous rencontrez des joueurs dans la Dark Zone, un frisson parcours à chaque fois l’échine, le questionnement quand aux intentions de l’agent en face étant grande.

    le jeu est vraiment superbe

    Un jeu complet

    Mais avec certaines limites. Malgré tous les éléments que l’on a abordé, le jeu n’évite pas une certaine redondance. Le scénario ne sert que de base à une longue de missions qui se ressemblent beaucoup, en particulier pour les missions secondaires. Généralement, celles-ci consistent à aller récolter des infos sur le virus, ou bien à libérer des otages, assurer la sécurité de checkpoints ou se rendre à une planque qui sert de base avancée dans les quartiers traversés.

    Chaque “base” sera d’ailleurs l’endroit où l’on se ravitaillera mais également là où le joueur pourra revendre des équipements non désirés, ou bien en acheter, prendre en compte de nouvelles missions ou bien créer des groupes pour attaquer le jeu à plusieurs.

    Un “quartier général” sera lui présent dès le début du jeu. Ce lieu sera évolutif, le joueur débloquant des ailes permettant de débloquer au fur et à mesure, compétences, bonus, et talents pour l’agent. Les talents et les bonus seront des éléments en quantités limitées pour le premier tandis que les seconds viendront s’ajouter avec l’avancement de la base principale.

    Trailer de lancement

    Une belle copie

    Techniquement parlant, The Division est superbe. D’abord visuellement. Proche du photo-réalisme, se balader dans New York est un régal. Ce serait une erreur de croire que la traversée de New York se résumerait qu’à une suite infinie de rue. Il n’en est rien, les décors fourmillant de détails, de vie malgré le virus, chiens errants, survivants, ennemis.

    Les lumières sont parfois bluffantes, imposant un arrêt afin d’admirer ses effets sur les éléments du décor.

    Côté animation, tout est fluide, aucun ralentissement même lorsque les événements sont nombreux à l’écran qui reste toujours lisible.

    On regrettera juste peut-être le manque de lisibilité et de clarté des menus (pourquoi écrire aussi petit ???) et dans lesquels on ne navigue pas assez clairement.

    La bande son du jeu est un poil en retrait. Les effets sont de bonnes factures mais l’ambiance reste un peu bizarre. N’ayant donné de voix à notre agent, on a souvent l’impression d’écouter de longs monologues (parfois barbants) de la part de tous les protagonistes rencontrés et leurs interventions sont plutôt nombreuses…

    Les bruitages sont de bonnes factures, les bruits des armes résonnant dans ce New York à l’abandon, et la musique reste discrète prolongeant cet effet de vide autour de soi.

    Note du test 8/10En conclusion :

    The Division est un très bon jeu de la série des Tom Clancy et peut-être même un des meilleurs. Son côté multijoueurs coopératif augmente l'intérêt du jeu qui prend une toute autre dimension surtout dans la Dark Zone. Son côté linéaire en solo disparaît avec la coopération. L’escapade qui nous est proposée dans New York est plus qu’agréable et immersive par la beauté du jeu et l’ambiance qui règne dans le soft. Le côté RPG est très bien mis en place avec un loooting varié et progressif, et des compétences nombreuses. Bref, un incontournable de 2016 !!!

    Les plus

    New York superbe
    Excellent mélange TPS/RPG
    Une ambiance bien sombre
    Un multi coopératif plus qu’appréciable
    Le délire de la Dark Zone

    Les moins

    Scénario confus et peu intriguant
    Des menus un peu fouillis et peu lisibles
    Une limite trop vite atteint pour l’évolution des niveaux en solo

    En résumé


    Tom Clancy's The Division par Rating: 8 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles