• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps3

    Assassin's Creed : Liberation HD
    Editeur et Developpeur : Ubisoft
    Genre : Action | Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 15 janvier 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 3 Trophée Argent 19 Trophée Bronze 8 | Trophée Secret 8
    31 trophées au total

    Support


    Test Assassin's Creed : Liberation HD

    Publié le lundi 27 janvier 2014 à 20h46 par Pilou - 2185
    Partager sur |

     

    C’est la première fois que deux jeux différents sortaient pour un épisode d’Assassin’s Creed. Ce fût le cas avec Assassin’s Creed III Liberation qui est sorti à la fin de l’année 2012 sur PS Vita en même temps que son grand frère, Assassin’s Creed III, lui sur PlayStation 3. Développé à l’époque par Ubisoft Bulgarie, le titre proposait une aventure réussie sur la console portable de Sony. Le portage HD sur PS3 était-il nécessaire ? Réponse dans ce test.

    Liberation, une aventure quelque peu différente, pas vraiment

    Aveline n’est pas inconnue des joueurs sur console de salon puisqu’elle est mentionnée lors de certains passages dans Assassin’s Creed IV Black Flag. Sur PlayStation 3 et 4, un DLC, ajoutant 2 heures de jeu, lui est même consacré. Mais revenons à notre belle métisse ; Aveline de Grandpré est la fille d’un riche négociant et d’une mère disparue, qui dans l’ombre officie pour les Assassins. Elle fait le choix de se battre pour les droits des esclaves, un peu comme Adewale dans l’extension, le cri de la liberté d’Assassin’s Creed IV Black Flag. Ici, Aveline se retrouve comme Connor d’Assassin’s Creed III en pleine révolution américaine.

    L’aventure est toute aussi intéressante que les versions consoles de salon. Elle fait voyager notre belle de la Nouvelle-Orléans au Mexique sur fond d’esclavage. La seule différence est qu’Aveline ne possède pas de liens de parentés avec Desmond & Co. Il s’agit purement d’une séquence divertissante offerte par Abstergo où le joueur peut revivre la vie de notre Assassin Aveline.

    Aveline en Dame pourra séduire les gardes pour arriver à ses fins

    Un peu de féminité ne fait pas de mal !

    Le principal intérêt de cet épisode est d’incarner une femme, entre Desmond, Altaïr, Ezio, Connor et Kenway, on a eu le droit à une explosion de testostérone. Un peu de jupons fait du bien. Mais pas de panique, hormis certaines nouveautés que j’exposerai un peu plus bas, il n’y a pas de dépaysement à avoir, l’essence même de la série n’a pas été touchée. Le gameplay reste identique aux autres épisodes, on grimpe, on assassine, on détrousse. Une gestion de la flotte familiale (un peu comme la flotte de Kenway) est également disponible dans le QG des Assassins.

    Le jeu est toujours découpé en séquences, huit au total, le tout dans un univers où une certaine liberté règne, “certaine” dans le sens où le jeu a été réalisé pour la PS Vita et l’aspect liberté y est moindre. Il faudra une vingtaine d’heures pour venir à bout des 8 séquences (avec une synchronisation à 100%), des missions annexes, de la collecte. Comme tout Assassin’s Creed qui se respecte, Aveline pourra récupérer oeufs d’alligators, champignons, pages de journal et statuettes maya, au passage obligatoire pour le Platine.

     

     

    Un défilé de modes et quelques nouveautés

    Le gros changement de gameplay est la garde-robes que possède Aveline. En passant par les vestiaires disséminés un peu partout dans le jeu, notre Miss pourra revêtir trois costumes différents. Chacun aura des avantages comme des inconvénients. Avec celui de l’Assassin, Aveline aura accès à toutes ses armes, dont le fouet, qui devient très utile dans certaines situations plus axées plateforme puisqu’il lui permet d’emprunter des chemins inaccessibles. Ce dernier sert également au combat et permet d’attirer ses ennemis près d’elle pour les tuer. En contrepartie, cette tenue attire vite l’attention des gardes.

    Plus intermédiaire, le costume d’Esclave permet de se fondre dans la population locale. Aveline pourra prendre un balai ou porter une caisse pour passer inaperçue et même inciter les esclaves à l’émeute. Elle a accès à certaines armes comme la machette, la sarbacane, la lame et le fouet, mais elle est aussi moins résistante lors des combats. Le dernier déguisement est plus lié à sa classe sociale. Le costume de la Dame limite grandement les mouvements d’Aveline, grimper et courir n’est plus possible. Mais elle pourra séduire un soldat et en faire un bodyguard ou encore soudoyer les sentinelles pour passer les postes de surveillance. Dans cet accoutrement, Aveline est tout aussi létale. Elle a quand même accès à la lame secrète des assassins ainsi qu’à une ombrelle renfermant un pistolet à fléchettes.

    Le changement de costumes est libre mais il est le plus souvent imposé pour passer certaines missions. Pour corser un peu le jeu, chaque costume dispose d’une jauge de notoriété. Plus elle est élevée, plus les gardes vous repérerons vite. Il existe 3 niveaux et pour faire baisser cette jauge, l’Assassin devra soudoyer les magistrats, l’Esclave arrachera les avis de recherche et enfin la Dame tuera les témoins.

    Le fouet, une arme bien sympatique

    Et le lifting HD dans tout ça ?

    Après l’exposé de tous les éléments de gameplay, place au passage HD à proprement parlé. Clairement, le travail effectué est très réussi. J’ai pu testé en parallèle la version Vita et celle sur PS3 et les visages, les textures et les effets de lumière sont grandement améliorés. Le jeu tourne en 720p mais on est loin quand même d’un Black Flag. Les fonctionnalités tactiles ont été remplacées par l’utilisation de la Dualshock 3. Aveline dispose de plus de coups et des missions annexes ont été ajoutées.

    Chose étrange, la partie multijoueur a été supprimée. Même si elle était passable, pourquoi l’avoir enlevé ? D’un autre côté, les trophées sur la PS Vita liés au multi étaient vraiment pompeux. Le Platine en est d’autant plus accessible sur PlayStation 3.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Faut-il acheter Assassin’s Creed Liberation HD sur PlayStation 3 ? Ma réponse est oui. Le jeu est tout aussi complet qu’un Assassin’s Creed sorti sur console de salon. Le prix très attractif (moins de 20€), le rendu HD est plus que correct. Il serait dommage de s’en priver ! La question se pose plus aux joueurs l’ayant déjà fait sur PS Vita !

    Les plus

    le prix
    Aveline, première femme Assassin
    les éléments de gameplay propre à Aveline (costumes, fouet, ...)
    le lifting HD pas désagréable
    durée de vie correcte

    Les moins

    un peu daté
    le multi passé à la trappe
    un peu plus cloisonné que les autres épisodes

    En résumé


    Assassin's Creed : Liberation HD par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles