• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Call of Duty : Ghosts - Onslaught
    Editeur : Activision Blizzard
    Développeur : Infinity Ward
    Genre : FPS
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 27 février 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 0 Trophée Or 0 Trophée Argent 2 Trophée Bronze 9 | Trophée Secret 0
    11 trophées au total

    Support

    Disponible aussi sur : ps3 de Call of Duty : Ghosts

    Test Call of Duty : Ghosts - Onslaught

    Publié le mardi 18 mars 2014 à 20h46 par Pilou - 2063
    Partager sur |

     

    Chaque année, un nouvel épisode de Call of Duty pointe le bout de son nez. Il s’accompagne toujours de DLC ajoutant essentiellement du sang neuf au multijoueur par le biais de nouvelles cartes. Cette année, Call of Duty : Ghosts n’échappe pas à la règle. Exclusif à la firme de Microsoft pendant un mois, le premier DLC s’intitulant “Onslaught” débarque enfin sur PlayStation 3 et 4.

    Même si Call of Duty : Ghost n’a pas révolutionné la série. Il n’en demeure pas moins un bon épisode en proposant un multijoueur agréable avec quelques nouveautés et améliorations bienvenues.
    Le gros du DLC est de toute évidence les quatre nouvelles cartes qui viennent grossir les quatorze maps fournies initialement sur la galette originale.

    La carte Fog, sombre, oppressante

    Fog est, à mon sens, la meilleure carte du pack. Sombre, malsaine et brumeuse, on a tous les ingrédients d’un bon film d’horreur. La map est de taille petite à moyenne et propose des affrontements sur les rives d’un lac trouble. Entre le pont détruit d’Evil Dead, la caravane de La colline à des yeux et bien d’autres, chaque recoin de la carte est un clin d’oeil au genre. Au niveau du gameplay, Fog se prête plus au combat à courte et moyenne portée. La petite pépite vient dans la possibilité d’incarner Michael Myers en remplissant un ordre de mission particulier. Le joueur devient alors une machine à tuer pouvant encaisser pas mal de tirs et adepte de la hache. Les autres joueurs seront prévenus par le thème musical d’Halloween.

     
    BayView et son tramway  

    La seconde map est BayView, une ville californienne située au bord de mer au beau milieu d’un aquarium et de ses boutiques de souvenirs et restaurants. Un tramway automatique est également implanté. On aimera s’y poster pour faire quelques cartons mais on deviendra assez rapidement la cible favorite des autres joueurs. La carte est agréable, détaillée et offre pas mal de recoins et longs champs de visions. Lors de certaines parties, les laitues ou plus couramment appelées campeurs s’en donnent à coeur joie.

     

     

     

    Containment est un village sud-américain en ruine, traversé par un lit de rivière asséché. La petite originalité vient du camion transportant des matériaux radioactifs échoué sur le pont au centre de la carte. Ce dernier brouille la mini-map des joueurs se trouvant à proximité. Containment reste la carte la plus classique du pack et propose des combats rapprochés dans les dédales mais aussi dans les bâtiments et du tir à longue distance sur les hauteurs de la carte.

     
    La carte Containment et son camion bourré de produits radioactifs
     

    La dernière carte : Ignition est bien connue des joueurs de Call of Duty : Modern Warfare 2. Il s’agit d’une version remaniée de la carte Scrapyard. Elle apparaît plus détaillée avec une végétation qui tapisse le complexe de lancement spatial. La carte est relativement petite et privilégie les affrontements directs. Cette dernière apparaît la moins intéressante du lot.

     
    La carte Ignition (Scrapyard retravaillée)


    En plus des quatre nouvelles cartes, Onslaught propose une nouvelle arme : le Maverick. Cette dernière se décline sous deux formes. Le fusil d’assaut Maverick est une arme automatique plutôt robuste et faisant de gros dégâts. Elle est jugée un peu trop puissante par certains joueurs. Personnellement, je l’ai adopté. Sous sa forme “fusil de précision”, le Maverick-A2 propose un viseur radar et un tir semi-automatique ce qui ravira les tireurs d’élite. Le dernier contenu du DLC Onslaught est le premier épisode du mode Extinction qui sera décliné en quatre parties.

    Ce prémice se déroule sur la carte Nightfall, un complexe paumé en Alaska. Pour rappel, le mode Extinction se rapproche du mode Zombie des CoD de Treyarch. Mais on oublie ici les corps animés en décomposition pour se frotter à une horde d’extra-terrestres pas très accueillants. Le tout est très prenant surtout si 3 amis se joignent au massacre. Ce contenu ajoute également deux nouveaux types d’aliens et une nouvelle arme. Un must !

    Présentation du DLC Onslaught

     

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Si vous êtes accrocs au multijoueur, ce premier DLC apporte son lot de nouveautés et deux des quatre maps sortent vraiment du lot. Fog est un pur chef-d’oeuvre et BayView est plutôt bien conçue même si elle pousse les joueurs à rester statiques. Nightfall apporte un regain d’intérêt au mode coopératif et la déclinaison du Maverick sous sa forme fusil de précision ravira les snipers. Le prix peut paraître un peu élevé mais le Season Pass est un bon compromis pour les acharnés puisqu’il offrira 4 DLC à prix réduit : Onslaught, Devastation, Invasion et Nemesis.

    Les plus

    La map Fog
    Incarner Michael Myers
    Le Maverick-A2
    Nightfall et ses vilains aliens

    Les moins

    Prix élevé en achat séparé
    La map Ignition réchauffée

    En résumé


    Call of Duty : Ghosts - Onslaught par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles