• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps3

    GRID Autosport
    Editeur et Developpeur : Codemasters
    Genre : Course | Arcade
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 27 juin 2014
    Trophées : Oui
    Trophée Platine 1 Trophée Or 3 Trophée Argent 5 Trophée Bronze 42 | Trophée Secret 0
    51 trophées au total

    Support


    Test GRID Autosport

    Publié le lundi 30 juin 2014 à 10h20 par Fourcherman
    Partager sur

     

    Codemasters lance GRID Autosport à peine un an après la sortie de GRID 2. Un délai qui paraît court pour ajouter une réelle plus value à ce nouveau GRID. Le studio fait aussi le choix de ne pas sauter le pas de le nouvelle génération, sans doute pour la dernière fois et propose sa simulation automobile sur PlayStation 3 uniquement. GRID Autosport est-il indispensable ?

    Toujours de magnifiques bolides !

    GRID 2 vers GRID Autosport

    Commençons par nous intéresser aux contenus que propose GRID Autosport. Les disciplines, un peu plus nombreuses que dans GRID 2, vous emmèneront  dans différentes aires de jeu. À vous les épreuves de Touring Car (voiture de tourisme), Open Wheel Racing (prenez place au volant de monoplaces), Street Racing (courses urbaines), Tuner Competition (Time Attack, Drift) ou encore d'Endurance Racing (courses d’endurance). Un chouette programme que nous vend Codemasters. Open Wheel Racing donnera de belles sensations de vitesse à bord de bolide type F1 tandis que la Tuner Competition proposera de beaux challenges. Cependant, attention aux oreilles dans les épreuves de Drift. À trop vouloir en faire, les bruitages des pneus qui crissent perpétuellement finissent par agacer.

    Le mode carrière très réussi de GRID 2 proposait aux joueurs d’intégrer une écurie et de gérer dans son garage ses contrats, sa popularité, sa progression, ses voitures, d’écouter les conseils de ses contacts … Et bien tout ceci disparaît dans GRID Autosport. Ce qui semble être un choix étonnant. Votre carrière est maintenant rigide et aucun choix ne  s’offrent à vous hormis la possibilité de choisir l’épreuve. Donc, plus de garage.  Un simple menu des plus sobre, pour ne pas dire terne, vous donnera accès aux disciplines à choisir et à quelques options… Clairement, ça manque de fun et ça ne donne pas très envie.

    Une fois la carrière lancée, on aurait espéré de la liberté, de la diversité mais il n’en est rien. Celle-ci est très linéaire et ne permet pas grand chose à part rouler… Vous me direz, c’est un peu le but d’un jeu de courses automobiles mais Codemasters nous avait habitué à bien mieux. Votre seul et unique choix consistera à sélectionner votre écurie avant l’épreuve dans n’importe quelle discipline. Même le simple fait de vouloir choisir son bolide n’est pas possible, ni même les customisations… Rien, juste de la pure course !

    Comme dans GRID 2, le jeu est découpé en saisons (une saison regroupe une succession de courses) dans laquelle vous devez mener votre écurie à la victoire. Encore un bémol dans tout ça, lorsque vous démarrez une saison, il est tout simplement impossible de la quitter, et même en quittant le jeu, vous reprendrez là où votre voiture s’est arrêtée …

    Maintenant parlons de l’essence du jeu, à savoir : la course ! Niveau gameplay, le jeu reste sur ses acquis. Autosport demande une certaine précision dans la conduite, rapprochant le gameplay de la simulation, mais l’IA nous pousse définitivement vers de l’arcade. Les opposants semblent suivre une trajectoire parfaite, toute tracée et si jamais vous vous frottez à eux, vous risquez fort de perdre quelques morceaux de carrosserie. L’IA est agressive et ne semble pas trop souffrir des dégâts à la différence de notre pauvre voiture qui peut devenir très vite une ruine incontrôlable. Conduire avec un pneu en moins est possible mais nuit clairement aux performances, vous vous en doutez. Le jeu demande donc de la technique comme dans GRID 2 et la moindre erreur peut coûter cher au classement. Maintenant très connu, le mode rewind est toujours de la partie et permet de revenir sur son erreur de pilotage avec une simple pression sur la touche triangle.

     

     

    A tout ceci s’ajoute dans Autosport un coéquipier en vue de progresser en équipe, mais l’intérêt en reste très limité puisque celui-ci s’apparente plus à un boulet qui lui aussi, au même titre que les autres concurrents, reste bien figé sur sa trajectoire et n’hésite pas à vous exploser les flancs pour ne pas perdre sa précieuse ligne de course ! Vous pourrez lui donner des conseils comme 'attaque' ou 'garde ta position' mais sans grand intérêt.

    Un multijoueurs toujours à la hauteur

    Tout comme dans GRID 2, on a le droit à un mode en écran partagé qui permet de belles courses à deux dans le salon. La partie Online très complète se base sur Racenet et deux grandes nouveautés. Racenet, l’extension en ligne de Codemasters, compte déjà plus d’un million de membres. Vous pourrez avec GRID Autosport créer vos propres Racing Clubs et courir en “clans”. Les membres d’un club partagent le même motif d’habillage et gagnent des points pour leur club. L’autre nouvelle fonctionnalité est appelé Racenet Challenges et propose six nouveaux défis chaque semaine. Ces défis permettent de rapporter de l’XP mais aussi de l’argent virtuel à utiliser dans le jeu. Bien entendu, les cinq disciplines sont jouables en ligne mais à la différence du mode carrière, vous avez la possibilité de choisir votre véhicule (Autosport n’est pas la référence non plus sur ce point puisque le jeu ne compte pas plus de 50 bolides), votre discipline et votre piste. Dans tous les cas, le mode multijoueurs promet de beaux challenges et c’est vraiment ce qu’on cherche dans un GRID !

    Open Wheel ! La monoplace en action

    Un choix discutable

    GRID Autosport n’a pas pris la route de la next-gen et malheureusement, ça se ressent. La PS3 semble atteindre ses limites tant nous avons déjà pu voir une multitude de jeux de simulation automobiles. Alors ici, pas de révolution, on garde ce qui existait et maintenant que notre oeil commence à s’habituer à la PS4, on devient plus exigeant. Autosport est décevant, on remarque les textures grossières (encore et toujours des spectateurs absolument dignes d’une modélisation sur PlayStation 1), de l’aliasing, du clipping… Le véritable effort qui a été fait réside dans la qualité des décors. Tout est très détaillé notamment dans les paysages urbains comme Paris ou Barcelone.
    Au niveau bande son, Codemasters maîtrise le sujet et il est toujours aussi agréable d’entendre les moteurs vrombir, les pneus crisser et la tôle se froisser !

    Trailer de lancement

    Note du test 7/10En conclusion :

    GRID Autosport nous laisse un sentiment un peu amer. On ne peut pas dire qu’il est un mauvais jeu de courses automobiles mais il manque cruellement d’ajouts significatifs pour se démarquer et notamment pour créer l’écart avec son prédécesseur sorti l’année dernière. Le mode carrière par exemple retourne en arrière avec une progression hyper rigide alors que le GRID 2 donnait accès à son garage et tout un tas d’options sympas. De plus, on a du mal à savoir si l’on se trouve dans une simulation ou dans un jeu d’arcade, on aurait pu croire à la simulation si tant est que l’IA manque de finesse et préfère se la jouer bourrin ! Techniquement, on sent que la PS3 arrive en fin de course et on attend avec impatience le passage de Codemasters à la nouvelle génération.

    Les plus

    La variété des épreuves
    Bonne sensation de vitesse
    Écran splitté pour de belles parties à deux
    De bons bruitages !
    Des environnements très détaillés notamment en ville
    Une bonne gestion des dégâts
    Le mode multijoueurs basé sur Racenet

    Les moins

    Graphismes décevants
    Le mode carrière en régression par rapport à GRID 2 et trop rigide
    L’IA contraire à la simulation
    Le mode Drift discutable (et baisser le volume)


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles