• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Assassin's Creed Syndicate
    Editeur et Developpeur : Ubisoft
    Genre : Action | Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 23 octobre 2015
    Trophées : Oui
    Support


    Test Assassin's Creed Syndicate

    Publié le vendredi 06 novembre 2015 à 13h22 par Fourcherman
    Partager sur

     

    Nous pourrions dire jamais d’automne sans la sortie d’un nouvel Assassin’s Creed. Cette année les équipes d’Ubisoft nous emmènent à Londres pour de nouveaux assassinats, de nouvelles balades dans un vaste open-world. Après une mouture Parisienne avec Unity l’année dernière, qui avait fait beaucoup couler d’encre mais finalement tout de même appréciable, Syndicate va t-il renouer avec ses fans ? Le pari ne semble pas totalement gagner.

    Bienvenue à Londres

    Templiers vs Assassins

    Nous voilà maintenant sur les bords de la Tamise, à l’époque Victorienne, en compagnie de 2 nouveaux héros :  Evie et Jacob Frye. L’action prend place en 1868, dans un Londres rongeait par l’ambition de certains hommes, par la montée de l’industrialisation et surtout la cruauté du grand méchant de l’histoire : Crawford Starrick (et de ses templiers). Dans Syndicate, les jumeaux Jacob et Evie font déjà parti de la confrérie des assassins par héritage de leur père, il n’y aura donc pas de temps à perdre pour leur formation.
    L’aventure commence par un bref passage (désormais habituel) dans le présent, sorte de petite introduction afin de lancer l’aventure en 1868 avec nos 2 héros.
    La grande nouveauté cette année est sans équivoque la possibilité de jouer avec 2 personnages et donc leurs différences. Jacob est plutôt rentre dedans sans trop réfléchir aux conséquences qui découleront de ses actes tandis qu’Evie est plus réfléchie et tente de suivre les traces de son père et de la confrérie des assassins à la recherche des fragments d’Eden. C’est l’introduction du jeu qui se déroule à l’extérieure de Londres qui permettra de prendre connaissance des différences de nos 2 orphelins avant que l’action commence vraiment dans les rues de la capitale Anglaise.

    Si certaines séquences seront jouables uniquement par l’un ou l’autre de nos protagonistes (afin de suivre la trame scénaristique, Jacob ayant pour objectif d’éliminer Starrick et templiers tandis qu’Evie suivra la piste d’un artefact d’Eden). Toutes les missions annexes, l’exploration pourront se faire selon votre préférence, il suffit dans le menu Options d’appuyer sur le bouton R3 pour switcher entres Evie et Jacob.

    Ces derniers possèdent un joli arbre de compétences qui n'influe pas énormément sur le gameplay (entres les 2 personnages) hormis des compétences pour Jacob  plus poussées pour le combat et à contrario des compétences développées en camouflage pour Evie, elle pourra par exemple une fois la compétence ultime acquise devenir totalement invisible en restant immobile (pas très réaliste mais ça a le mérite d’exister et de marquer tout de même la différence entres les 2 jumeaux).

    Rivalité entres bandes

    Nouvelle aire de jeu : Londres

    Comme nous le disions plus haut, cette année les joueurs traversent la Manche et rejoignent le Londres de 1868, en pleine révolution industrielle. Nous sommes loin des univers déjà rencontrés dans la série Assassin’s Creed. L’industrialisation, l'émergence de certaines technologies, de l'électricité changent totalement le décors : les fumées noires s’échappent des usines, le train, les calèches et la pauvreté qui s’installent.
    On ne pourra pas le nier, les équipes ont fait un travail remarquable pour rendre tout ceci vivant et nous porter dans l’ambiance Victorienne de l’époque, le tout pourri par les agissements des templiers. Les rues sont animés par les passants, les calèches, on remarque tout de même que les développeurs ont été moins gourmands que pour Unity en limitant le nombre de PNJ à l’écran, ce qui rend évidemment le tout beaucoup plus fluide et évite les déboires qu’Unity a pu connaître. Mais cependant Syndicate n’a pas à rougir, on se plaira à se balader dans cette ville, le jour comme de nuit éclairée par de jolies candélabres à gaz. Tous les quartiers sont évidemment aux mains des templiers et de Starrick, il faudra accomplir un tas de missions avant de libérer Londres de la sombre emprise de ces derniers.

    La Tamise est, elle aussi très vivante avec son flux incessant de bateaux de transports à vapeur qui naviguent dans tous les sens et qui vous permettent de traverser bien souvent sans mouiller la cape.

     

    Bizarrement j’ai envie de vous parler d’abord des missions secondaires avant les séquences principales puisque la reconquête de Londres est vraiment importante d’autant plus qu’on prend un réel plaisir à déjouer les plans de ces vils Templiers qui exploitent la population et même les enfants. On ne s’ennuie pas dans Syndicate, tout d’abord car le monde ouvert s’est encore agrandi (découpé en 7 quartiers) et qu’il faudra réaliser un bon nombre de tâches pour libérer les quartiers : chasse aux primes, chasse aux templiers, libération d'enfants et repaire de bande. Les chasses aux primes et aux templiers sont dédiées à l’enlèvement et l’assassinat de cibles (bien protégées) tandis que libération d’enfants et repaire de bande proposent de libérer des enfants exploités dans une usine et de vider une zone remplie de Blighters.

    Pour ce faire, Jacob et Evie pourront s’entourer en créant leur propre bande : les Rooks.

    Car en effet les guerres de gangs sont au coeur de l’époque, les Rooks, créés par Jacob pourront être ralliés à vous aux quatre coins de la ville et ainsi vous assistez. Il suffit de les recruter par une simple pression d’une touche et de leur donner des ordres basiques notamment combattre. Le gang pourra être amélioré avec un arbre de compétences dédiés afin d'accroître leurs capacités : amélioration d’outils / d’armes / calèches, génération de revenus...

    Le scénario principale vous amène évidemment à lutter contre les templiers, d’un côté afin d’éliminer x têtes pensantes puis le grand méchant Starrick et de l’autre mettre la main sur le fragment d’Eden toujours si convoité par Templiers et assassins. Le schéma reste classique, on traque, on localise, on escorte, on se fait discret (ou pas), on élimine... La forme change évidemment mais pas le fond. Cependant on prend plaisir à mettre fin aux agissements de certains méchants qui ont tous leur propre emprise sur la ville entres science, finance et politique.

    Vous disposez aussi d’un bon lot de quêtes annexes très réussies comme par exemple les enquêtes (arrivées avec Unity l’année dernière) qui vous emmènent dans des zones spécifiques à la recherche de témoins, suspects mais aussi d’indices afin de résoudre des affaires de meurtres. Ces missions facultatives sont vraiment très intéressantes. A ceci s’ajoutent aussi des missions mettant en scène des personnages historiques comme Charles Darwin, Karl Marx, Charles Dickens qui reprennent un peu les mêmes concepts d’enquête avec parfois des touches de paranormales très appréciables.

    L'un des nouveautés cette année : les calèches

    Grappins, transports, combats … Gameplay

    Si les gangs ne sont pas réellement une nouveauté mais plutôt une évolution de ce que nous avons pu voir (Brotherhood proposait de recruter des assassins pour effectuer des missions extérieures à l’aventure mais pas directement dans l’action), les développeurs nous proposent un bon lot de nouveautés. Commençons par la grosse surprise qui transforme nos assassins en sorte de Batman avec le Grappin qui sera récupéré très tôt dans l’aventure. Ce dernier pourra en décevoir plus d’un car il casse un peu les concepts de base auxquels la série nous avait habitué. En effet finies les ascensions compliquées à 300 mètres de haut, à chercher les points d'accroche ou rater vos sauts et finir dans le vide … D’une simple pression sur (une fois l’aide contextuelle affichée pour pouvoir le déclencher) vous voilà en train de grimper, descendre en tyrolienne. Personnellement je trouve cela plutôt sympa, on ne perd plus de temps et on les déplacements gagnent en dynamisme mais ceci ne plaira pas à tout le monde (tout en sachant que vous n’êtes pas forcés d’appuyer sur ).
    Les déplacements terrestres en mode course sont beaucoup plus pratiques qu’avant notamment avec la possibilité de choisir la voie aérienne en laissant la touche enfoncé tandis qu’avec la touche le personnage fera tout pour descendre. Ceci évite quand même pas mal les déplacements hasardeux qui pouvaient casser l’action.

    Qui dit Londres des années 1868, dit transport en calèches, l’idée aurait pu être parfaite puisqu’à tout moment le joueur peut "calechejacker" façon GTA. Ceci donne la possibilité de traverser la ville rapidement et donne lieu à de belles perspectives de gameplay comme les courses poursuites en calèche, ou carrément sauter sur le toit et même cacher des cadavres. Mais le gros souci demeure dans la maniabilité et le réalisme de ces calèches. En effet on a l’impression de conduire une savonnette de quelques grammes conduis par des chevaux en béton armé, ceux-ci n’ont effectivement aucun problème quant à défoncer lampadaires ou autres éléments du décor, des sacrés chevaux quand même.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 8/10En conclusion :

    On sent que les développeurs se sont inspirés d’Unity en gardant les meilleurs concepts et visiblement en évitant les erreurs qui ont un peu entaché la réputation de la licence. En effet pour rassurer tout le monde, le jeu ne semble pas contenir de bugs bloquant, il y a évidemment quelques bugs de collisions mais rien de génant. Le gros point positif de Syndicate est la réalisation technique du Londres de 1868 avec cette révolution industrielle qui bat son plein, ses usines, ses calèches, ses monuments … Le tout fourmillant d’animations très variées qui donnent de la vie et du réalisme au jeu. La guerre des gangs est aussi un point intéressant pour Syndicate et les missions annexes d’enquêtes avec les personnages historiques ajoutent un intérêt considérable mais sont tout de même répétitives. Cependant le scénario principal reste tout de même un peu en deçà de nos espérances même si les 2 héros de l’histoire Jacob et Evie apportent chacun leur touche personnel. Nous dirons que sur le papier Syndicate respecte les fondamentaux d’Assassin’s Creed mais il va être temps pour Ubisoft de conclure avec espérons le un épisode final grandiose … Qui sait sur fond de guerre mondiale ?

    Les plus

    La ville de Londres magnifique
    2 héros jouables attachants
    L’ambiance générale aussi bien visuelle que sonore
    Plein de choses à faire notamment de bonnes quêtes annexes avec des personnages emblématiques de l’époque
    Le grappin qui donne une nouvelle dynamique aux déplacements

    Les moins

    Ce même grappin qui pourrait frustrer les puristes
    Scénario pas très palpitant
    Chargement un peu long
    La maniabilité des calèches


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles