• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    ReleaseForBurial


  • ps4

    Transformers Devastation
    Editeur : Activision Blizzard
    Développeur : Platinum Games
    Genre : Action | Combat
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 09 octobre 2015
    Trophées : Oui
    Support

    Disponible aussi sur : ps3

    Test Transformers Devastation

    Publié le lundi 19 octobre 2015 à 20h50 par ReleaseForBurial - 2145
    Partager sur |

     

    Transformers est une licence qui aura été très sollicitée ces dernières années. Sur grand écran et sur nos consoles énormément, mais aussi à la télé après moult tentatives de "reboot". Sollicitée donc jusqu’à épuisement. Les fans de Transformers, les puristes, restent attachés au dessin animé des années 80 et aux jouets de la marque Hasbro. Alors, qu’est-ce qu’un nouvel épisode pourrait bien apporter ?

    Un choix esthétique qui renouvelle la licence

    Retour aux sources

    Parfois, la meilleure chose à faire avec une licence qui a été maltraitée (car c’est le cas), c’est de tout recommencer, ignorer ce qui a été fait récemment, et retourner à la base, c’est à dire le dessin animé. Activision a confié cette tâche au studio japonais PlatinumGames (Bayonetta, Vanquish) qui nous livre là, certainement le plus bel hommage aux Transformers et le meilleur jeu de la licence.

    Dès le lancement du jeu, on ne peut pas bouder son plaisir. Le logo old school apparaît, on lance le mode histoire et là, c’est la claque. Les couleurs, les graphismes, la musique, c’est une véritable plongée dans les années 80. Sur le site de PlatinumGames sur la page d’accueil, on peut voir un encart disant "Transformers are back" et ce sont les premiers mots qui viennent à l’esprit en voyant les premières images. Cette phrase prend alors tout son sens; les Transformers, les vrais, sont de retour !

    Exit donc le côté plus réaliste, ici, ce sont les design originaux qui sont mis à l’honneur. Optimus Prime, Bumblebee, Wheeljack, Sideswipe et Grimlock sont les Autobots que l’on va pouvoir contrôler sous leur forme robotique mais aussi de véhicule (ou de T-Rex pour Grimlock) afin de défaire les plans du terrifiant Megatron.

    Le scénario reprend la trame classique de la lutte opposant les deux factions. Ici, Megatron semble avoir mis la main sur de très vieux artefacts de la culture cybertronienne et veut donc les utiliser pour transformer la Terre, en nouvelle Cybertron, leur planète d’origine. Les Autobots, Optimus Prime en tête, devront s’activer pour empêcher à temps la réalisation des plans de Megatron. Voilà, pas besoin de beaucoup plus, les combats vont pouvoir commencer. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les Decepticons auront du répondant…

    Tous nos héros préférés vont s'affronter

    La touche PlatinumGames

    Transformers Devastation nous met aux commandes de quelques Autobots partis compacter les tas de ferrailles que sont les Decepticons et il va falloir cogner très très fort pour cela. La prise en main des combats est simple mais complète, mêlant combats en mêlée, à distance et en forme robot comme véhicule. PlatinumGames, qui s’est posé en référence ces dernières années en terme de Beat ‘Em All développe une bonne partie de son savoir-faire dans ses phases de jeu. Les coups s’enchaînent avec rapidité, les robots sont nerveux et les chocs sont violents. Les combos de coups faibles et lourds donnent la possibilité de terminer sur un coup ultime sous la forme véhicule, le robot se transformant en un clin d’oeil. L’efficacité de ces transformations intensifie ces phases de jeu, chaque combat donnant l’envie au joueur de tenter de nouvelles approches, de s’adapter à son ennemi (certains ennemis exigent d’ailleurs que l’on s’attaque à eux sous forme de véhicule pour briser leur bouclier électromagnétique) et de le renverser dans des explosions de métal et de coups puissants. A ça s’ajouteront aussi deux coups spéciaux, un que l’on déclenchera régulièrement (un gros coup de remorque pour Optimus, un dérapage violent pour Bumblebee), et le deuxième, plus rare, soumis au remplissage au préalable d’une jauge, mais dévastateur. Visuellement, les combats sont superbes et en mettent plein les yeux le tout sur des musiques furieuses où les guitares électriques s’envolent.

     

    PlatinumGames a d’ailleurs opté pour un style visuel très marqué et qui n’a jamais été employé pour un jeu Transformers. On est surpris d’abord par le choix du studio qui nous a plutôt habitué à des styles réalistes, mais l’emploi de la "3D Cell Shading" est en fait un choix très judicieux. On est plongé en plein dans un gigantesque épisode de la série. Les personnages sont colorés, flashy, des couleurs qui sautent aux yeux, mais qui collent parfaitement à l’ambiance et au côté animé du jeu. D’ailleurs, la différence entre les cinématiques et les phases de jeu est minime et renforce l’implication du joueur dans cette course contre la montre. Cette urgence est d’ailleurs très bien retranscrite entre les phases de combats où l’on se retrouvera bien souvent à devoir rouler à toute vitesse après un ennemi d’un bout à l’autre de la ville, en utilisant les tremplins éparpillés à droite ou gauche. Quelques séquences rendront nostalgiques (encore un peu plus je veux dire), les plus anciens d’entre nous comme la séquence en scrolling latérale sur le pont…

    Des combats musclés façon PlatinumGames

    Un perfect à peu de choses près

    Vous l’aurez compris, PlatinumGames s’est déchiré. Les combats sont nerveux, extrêmement bien foutus, s’enchaînent à l’écran sans aucun ralentissement alors que ça pète de partout. Le studio nous a même remis un classique de Bayonetta dans le système de combat avec le temps qui ralentit à chaque parade réussie, mais…

    Il y a un mais. Enfin plusieurs qui empêche Transformers Devastation d’être parfait. Tout d’abord, sa durée de vie trop courte. Le mode campagne se termine en 5 ou 6 heures maximum. Trop court car le jeu est addictif et on aurait aimé en avoir plus. L’addition d’un mode Défi rallonge que très peu la durée de vie du soft. Ensuite, peut-être par manque de moyen, les décors se répètent… Trop. On passe deux bons tiers du jeu dans la ville où tout les immeubles se ressemblent et on aurait voulu autre chose que des changements de lumières au fur et à mesure que la journée avance. Déception d’autant plus grande alors que le studio a su insuffler une véritable identité à ce Transformers.

    Enfin, on aurait aimé une approche différente pour les Boss qui ne se détachent pas assez des ennemis réguliers.

    Trailer de lancement

     

    Note du test 7.5/10En conclusion :

    Transformers Devastation de PlatinumGames est certainement à ce jour le meilleur jeu sur cet univers qui existe. Nerveux, beau, répondant à de nombreuses attentes des fans, avec des combats somptueux, il ne manque pas grand chose finalement pour qu’il soit parfait. PlatinumGames a su rendre sa noblesse à une licence vieillissante et a abandonné sa patte graphique habituelle pour s’aventurer avec réussite sur un autre terrain. En faisant fi de ses quelques petits défauts et en précisant que le jeu est proposé à moins de 50 euros sur PS4, on peut sans problème se procurer ce Transformers Devastation ! Autobots, Transform !

    Les plus

    Les Transformers les vrais !
    La 3D Cell Shading
    La bande son bien furieuse
    Un jeu fait pour les fans
    L’ambiance du dessin animé

    Les moins

    Trop court
    Le manque de renouvellement des décors

    En résumé


    Transformers Devastation par Rating: 7.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles