• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Skylanders Imaginators
    Editeur : Activision Blizzard
    Développeur : Toys For Bob
    Genre : Action | Plates-formes
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 14 octobre 2016
    Trophées : Oui
    Prix de lancement : 69,99
    Support

    Disponible aussi sur : ps3

    Test Skylanders Imaginators

    Publié le vendredi 02 décembre 2016 à 16h20 par Fourcherman
    Partager sur

     

    Activision revient à nouveau avec  sa licence très lucrative Skylanders. L’année dernière les véhicules avaient trouvé leur place mais la licence avait trouvé un nouveau (gros) concurrent avec LEGO Dimensions pour perdre cette année Disney Infinity. Quoiqu’il en soit la recette reste à peu de choses près la même avec l’apport de quelques nouveautés notamment l’arrivée des Senseis ainsi que la possibilité de créer ses propres personnages. Skylanders Imaginators nous replonge dans les Skylands pour le plaisir des plus jeunes.

    Le pack de démarrage PS4

    Kaos is back (again again again …) mais pas seul …

    Kaos enchaine les défaites mais ne semble pas pour autant résigner à laisser tranquille les Skylands. Ce dernier trouve un nouveau moyen de parvenir à ses fins en créant des créatures très spéciales : les Doomlanders, "bien plus puissants" que tout ce que nous avons pu rencontrer dans les Skylands. Ces nouvelles créatures serviront de boss tout au long de l’aventure et comme à chaque fois (public cible oblige), la difficulté ne sera pas vraiment un problème quitte à décrédibiliser nos gros méchants.
    Voilà Kaos bien accompagné pour embêter son monde mais cette année les Senseis font leur entrée, on peut les décrire comme le top du top des Skylanders, plus grands, plus puissants avec chacun leur histoire et leur élément. En effet les Senseis sont des guerriers mystiques avec un apprentissage bien spécifique à chacun, par exemple Master King Pen  (disponible dans le pack de démarrage) de l’élément Eau est devenu maitre Sensei après une bataille qui l’a contraint suite à une avalanche à se réfugier dans une grotte, c’est la visite du maître Yéti Snow Wah qui lui enseigna un art martial ancien appelé Flipper-Ku. Sa puissance naturelle, son nouvel enseignement et sa réputation en constante progression lui valurent de suivre l’enseignement secret de maitre Eon pour devenir enfin un Sensei.
    Chaque Sensei dispose de sa propre histoire et son affiliation à une classe : feu, terre, magie, tech, mort-vivant, air, vie, eau, lumière et ténèbres. Comme l’année dernière pour les véhicules, il faudra disposer d’un Sensei pour chaque classe afin de débloquer l’intégralité du jeu puisque chaque Sensei ouvre son propre niveau. Encore un passage à la caisse obligatoire pour ne pas se sentir frustré devant un jeu parcouru qu’en partie.
    Avant de parler d’une autre grande nouveauté cette année avec la personnalisation, il est important de noter que Skylanders Imaginators dispose de 10 missions principales ainsi qu’un bon lot de mini-jeux comme par exemple le jeu de cartes "le choc de la création" et bien d’autres à découvrir tout au long de l’aventure.
    Activision se la joue sympa et nous permet de revivre les courses de Skylanders Superchargers sans pour autant investir dans les véhicules, franchement appréciable.
    Dans tous les cas et surtout si vous disposez d’un Sensei par classe, il y a peu de chance de s’ennuyer dans ce nouvel épisode Skylanders.

    Master King Pen en action !

    Imaginer votre personnage

    Doomlanders et Senseis ne sont pas les seules nouveautés dans Imaginators, on peut aussi brièvement parler de la qualité générale du jeu qui monte d’un cran avec toujours des graphismes améliorés mais toujours colorés afin de vivre une aventure se rapprochant d’un dessin animé (avec toujours d’excellentes cinématiques pleine d’humour). On remarque aussi que les figurines, les 31 Senseis, montent en qualité de fabrication, Crash et Neo sont d’ailleurs eu aussi des Senseis (Crash est magnifique).

     

    A ceci s’ajoute la personnalisation afin de créer son ou ses propres Skylanders nommés très logiquement "Imaginators", un argument fièrement mis en avant depuis l’annonce de cette itération 2016.

    Pour accéder à la création le joueur a besoin de l’un des 10 cristaux de création correspondant aux 10 classes de combat disponibles. Le personnage reste enregistré dans le cristal choisi et pourra être utilisé n’importe où même sur une autre PS4 (chez un ami par exemple).
    Via un menu dédié, le joueur disposera de tout le nécessaire pour créer son propre personnage avec pour point de départ le choix parmi 10 classes de combat (on se croirait dans Call of Duty non ?) : sentinelle, ninja, chevalier, marteleur, épéiste, bazookeur, tireur, sorcier, cogneur et archer. Ensuite tout est personnalisable de la tête au pied en passant par la taille, la voix et plein d’autres détails comme une phrase fétiche (maintenant on se croirait dans Worms).

    Evidement notre Skylanders doit aussi se démarquer sur le champ de bataille et ce n’est pas son look qui fera la différence. Pour cela il faudra aussi se pencher sur la personnalisation des armes et de l’équipement qui influent sur les caractéristiques du personnage : attaque, défense, vitesse et chance (et oui faut que ce soit aussi un peu magique Skylanders, cette caractéristique permet de découvrir des objets de qualité dans les coffres d’Imaginite). Les éléments de personnalisation ne sont pas disponibles directement, le joueur devra découvrir ou remporter tout au long de l’aventure des coffres  d’Imaginite, ces derniers sont de quatre types : Commune, Rare, Epique et Ultime. L’Imaginite Commune se concentre plutôt sur des éléments cosmétiques tandis que l’Ultime sur des armes ou objets avec une vraie influence sur les capacités de notre Imaginator. Il est à noter que tout ce qui est ramassé n’est pas forcément compatible avec toutes les classes de combat. Notre Imaginator pourra aussi disposer de quatre types de pouvoir et il faudra bien fouiller dans le jeu pour parvenir à débloquer le 4ème pouvoir accessible via une gemme spéciale.
    Si le joueur se prend au jeu, il s’en suivra une chasse aux coffres d’Imaginite, de gemmes et de pièces d’or pour débloquer aussi les capacités.
    Grosse ombre noire à ce tableau de personnalisation, les micro-transactions qui permettent d’acquérir, en passant par la case porte-monnaie des Imaginite, le coffre cuivre (3 éléments de création) coûtera 1,99€, alors qu’il faudra dépenser  4,99€ pour un coffre mystère (9 éléments de création) … On parle du coffre platine ? Non vaut mieux pas.
    Entre les 31 nouvelles figurines Sensei à collectionner, les 10 cristaux de création, les achats intégrés … On peut vite dépenser plusieurs centaines d’euros … 

    Un exemple de création

    Crashlanders !

    Cette année Skylanders Imaginators rend un bel hommage (pour la version Playstation) à Crash Bandicoot qui fête ses 20 ans. Une aventure inédite se débloque une fois Crash à peine posé sur le portail magique, le niveau des îles Wumpa se déverrouille avec une bonne heure de jeu bonus. Pour les fans du personnage inventé par les équipes talentueuses de Naughty Dogs (plus récemment connu pour Uncharted ou The Last of Us – mais ça, ce n’est pas pour les enfants), c’est un véritable hommage au jeu sorti sur Playstation 1 en 1996, aussi bien dans l’esthétisme du niveau que dans le gameplay. En effet on se retrouve à contrôler Crash, vue de dos, pour éviter gouffres et autres obstacles. On saute sur les caisses, on récupère les pommes et on se paye même des petites séquences de plateforme en vue latérale. Que du bonheur ! Le personnage de  Neo Cortex, nous propose de jouer à un mini-jeu bien fun type shoot them up. Si il y a bien un complément à s’offrir au kit de démarrage de Skylanders Imaginators, c’est bien ce pack Crash Bandicoot.

    Crash Bandicoot en action !
    Note du test 8.5/10En conclusion :

    Encore une belle année pour les Skylanders avec Imaginators qui ne bouscule pas pourtant les codes mis en place chaque année. On retrouve ce qu’il faut de nouveautés pour donner envie aux enfants et on joue sur la corde sensible des parents avec le pack Crash Bandicoot. On aurait une aventure un peu plus longue, détaillée et peut être un peu moins tournée sur l’obligation de disposer d’un Sensei par classe (10 classes) pour débloquer tout le jeu. La qualité aussi bien du jeu que des figurines est comme à chaque fois tirée vers le haut et ravira les enfants. La personnalisation qui débarque cette année offre énormément de possibilités pour les petites têtes qui se plaisent à inventer un peu tout et n’importe quoi… bref c’est accessible, créatif, joli et toujours agréable à jouer … Un incontournable de fin d’année.

    Les plus

    Toujours plus de qualité
    La personnalisation
    Les Senseis
    L’humour cher à la licence
    Plein de mini-jeux
    Le pack aventure hommage à Crash Bandicoot
    Les courses de Superchargers
    Super Kaos qui se la joue San Goku !

    Les moins

    L'aventure principale un peu courte et l'histoire un peu bâclée
    Ça peut couter très cher, encore plus cher
    Les micro-achats !


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles