• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Lonewolf


  • ps4

    Agents of Mayhem
    Editeur : Deep Silver
    Développeur : Volition
    Genre : TPS
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 18 août 2017
    Trophées : Oui
    Support


    Test Agents of Mayhem

    Publié le vendredi 01 septembre 2017 à 08h40 par Lonewolf - 1689
    Partager sur |

     

    L'immonde Docteur Babylon et ses troupes ont pris Seoul pour le compte de LEGION et son maître, Morningstar ! La ville n'a plus qu'un espoir : l'intervention de MAYHEM, dirigée par la renégate de LEGION, Persephone Brimstone. Il ne vous reste plus, aux côtés des agents, qu'à libérer Seoul de Babylon et sa petite bande, et ils feront tout pour ne pas vous facliter la tâche ; quand ce ne seront pas les agents de MAYHEM qui s'y mettront, leur potentiel destructeur ayant une "légère" tendance à s'éparpiller au-delà des cibles désignées...

    Voilà donc le point de départ de Agents of Mayhem, le nouveau titre de Volition, orienté vers une histoire de super héros affrontant une organisation de super vilains. Autant dire qu'on devrait bien se défouler !

    Bourrin et répétitif

    Open world et action pure

    Comme on l'aura compris, il s'agit là d'un bon gros jeu d'action dans la lignée des Saints Row. On arrive donc très vite en terrain connu et il ne faut pas bien longtemps pour commencer à massacrer du fantassin de base à la pelle après la phase de tuto passée ! De quoi éviter de faire attention à l'aspect graphique qui commence à dater un peu et tient désormais plus du simplisme que de la simplicité...
    En effet, les structures et textures ne sont guère détaillées et les personnages multiplient les skins bien classiques. Heureusement que leurs caractéristiques sont bien différentes. Le pire étant bien les repaires de Legion, qui sont juste tous les mêmes, à part dans l'enchaînement des salles. Sinon, ce sont les mêmes salles, les mêmes couloirs, les mêmes ascenseurs...
    Ce qui amène un autre problème, mais il sera temps d'en parler plus tard.

    À la pêche au matériel

    On va tout péter !

    Sur ce, que propose exactement le jeu ? Comme tout open world qui se respecte, vous allez enchaîner les missions principales et secondaires, ainsi que les tâches disponibles en ville. Tout cela vous donnera accès à diverses récompenses intéressantes, selon les cas (plans d'un nouveau véhicule, renseignements pour le conflit mondial, skins d'armes, tenues...).

     

    C'est là que l'on constate en premier à quel point le jeu est répétitif : ces tâches ne cessent de revenir, encore et encore, suivant sans cesse le même modèle. De même, les missions plus grosses (prises d'avant-postes, destruciton d'armes apocalyptiques, reprises de comptoirs de Relic...) reviennent sans arrêt, tant Legion ne cesse de reprendre ses avant-postes... Cela dit, l'ensemble de la zone explorable n'en comptant que quatre, on comprend vite qu'ils s'acharnent à vouloir les garder.
    En effet, la carte est juste affreusement minuscule et ne comporte pas plus de cinq points de déploiement (en sachant que vous ne vous en servirez sans doute pas), quatre avant-postes, et le reste est donc fait de redites permanentes...

    On peut vraiment tirer sans réfléchir ?

    On va tout raser !

    Si Agents of Mayhem propose une évolution de ses personnages jouables et la possibilité d'en changer à la volée parmi le trio choisi à chaque déploiement, cela ne règle pas vraiment le problème de répétitivité et le sentiment de lassitude qui s'installe. On finit par accélérer le rythme et passer d'une mission principale à l'autre sans se poser plus de questions, en lâchant un sourire de temps en temps devant l'humour débile dont fait preuve le titre.

    Agents of Mayhem ne fait donc que reprendre la formule des Saints Row sans vraiment tenter d'amener quoi que ce soit. On peut toutefois lui reconnaître une certaine efficacité qui pousse à aller au bout, mais il est loin d'être sûr que cela suffise à lui donner une aura digne de son modèle, ou même à pousser les joueurs à s'y intéresser assez longtemps.
    Un jeu que l'on prendra pour ce qu'il est : défouloir (d'autant que l'on peut tirer sur tout le monde sans rien risquer) et fait d'humour idiot, une série B d'action qui reprend des idées et principes sans tenter de donner une identité propre, le tout sur une carte tellement petite et resserrée qu'elle ne dispose que de peu d'activités, ou alors, tout est entassé, en plus de revenir sans cesse.

    Idéal pour les amateurs de jeux d'action vite joués, vite oubliés, dispensable pour les autres.

    Trailer de lancement
    Note du test 6/10En conclusion :

    Défouloir et à l'humour débile, Agents of Mayhem reste dans la lignée des productions Volition, notamment Saints Row. Dommage qu'il propose un contenu rachitique et des principes vite répétitifs et lassants. Efficace, mais vite oublié.

    Les plus

    L'humour débile
    L'action non stop
    Le côté super héros

    Les moins

    Répétitif à l'extrême
    Une zone de jeu particulièrement réduite
    Un contenu assez rachitique

    En résumé


    Agents of Mayhem par Rating: 6 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles