• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Marvel’s Spider-Man
    Editeur : Sony
    Développeur : Insomniac Games
    Genre : Action | Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 07 septembre 2018
    Trophées : Oui
    Support


    Partager sur |

    test de Marvel’s Spider-Man

    Version Éditeur

    Test de Marvel’s Spider-Man

    Voici quelques jours que Marvel's Spider-Man est disponible et si vous avez suivi l'actualité autours de cette sortie exclu PS4, vous l'aurez compris, Insomniac Games a relancé au sommet l'homme araignée qui peinait à convaincre depuis des années dans le monde du jeu vidéo. Les chiffres sont tombés récemment avec 3,3 millions d’exemplaires écoulés en 3 jours de commercialisation, ce qui en fait le meilleur lancement de l’histoire de Sony, une bonne chose pour l’avenir …

    Les comparaisons avec la trilogie Batman Arkham de Rocksteady (à tort ou à raison d’ailleurs) vont bon train mais pas seulement sur le gameplay, c'est surtout sur le niveau de qualité. On espère de surcroît que notre Spidey suivra la trace de Batou et nous offrira une superbe trilogie. Dans tous les cas ce Marvel's Spider-Man devient clairement un incontournable !

    Après une trentaine d’heure et presque un platine (on en reparle plus bas) à arpenter les quartiers de Manhattan, voici l’heure du verdict !

    Un Spidey expérimenté

    Plongeons nous directement dans l’histoire de ce Marvel’s Spider-Man, Insomniac Games a pu prendre une certaine liberté en s’écartant de ce que l’on peut actuellement voir au cinéma. L’intrigue se place quelques années plus tard avec un Spider-Man/Peter Parker qui a pris son indépendance et qui a déjà su prouver sa valeur de super héros en débarrassant la ville d’un tas de vilains. Ce dernier a dû mal à boucler les fins de mois et payer son loyer, on comprend déjà dès le début du jeu que les développeurs vont travailler l’histoire de l’homme araignée et des personnages secondaires. Notre Spidey travaille pour le Docteur Otto Octavius en pleine recherche révolutionnaire mais qui pour le moment ne porte pas ses fruits … La relation entre Peter et Otto est au cœur de l’aventure et nous assistons à des dialogues d’excellente qualité. L’intrigue se lance ainsi et pour les connaisseurs de la licence, on se doute bien que notre bon vieux Octavius aura son rôle à jouer.

    Je ne vais pas spoiler le scénario, juste mettre l’accent sur la mise en scène et l’arrivée de chaque vilain, chaque personnage secondaire tel que Tante May, Mary-Jane Watson, Miles Morales. Dans tous les cas il faut savoir que Insomniac Games a respecté les exigences de Sony qui a l’habitude de nous livrer des exclus d’une qualité scénaristique exemplaire avec le dernier God of War, la saga Uncharted, The Last of Us ou encore Horizon Zero Dawn.

    test de Marvel’s Spider-Man
    Spider-Man roi de la photo...

    Spider-Man n’a plus le temps de se reposer

    Vous l’aurez compris, l’aventure de Peter Parker va être bien remplie avec son lot de missions principales qui nous laisseront découvrir le retour de certains méchants comme Fisk, Rhino, Scorpion … Les missions secondaires assez nombreuses et complémentaires à la trame principale seront une belle occasion de développer les liens entre les différents protagonistes. Notamment le lien fort entre Peter et son mentor Otto, sa tante May si chère à ses yeux et MJ pour qui notre araignée trouve plus simple de se jeter d’un bâtiment de 50 étages plutôt que de se lancer dans une aventure amoureuse, dans tous les cas ils se cherchent et restent toujours des partenaires de confiance. Les développeurs nous permettent aussi d’incarner Mary-Jane et Miles à différents moments de l’aventure, ce qui permet une autre vision du jeu et des approches variées « sans pouvoir ».

    Manhattan sera l’aire de jeu de notre Spidey, un monde ouvert fidèlement reproduit avec quelques ajustements comme par exemple la tour des Avengers. Comme tout open-world que l’on connaît depuis quelques années maintenant, le joueur a son lot de collectibles/missions/défis afin de débloquer de l’expérience et de surcroît des compétences, glaner des jetons de différentes sortes afin d’acquérir/améliorer gadgets, tenues et accessoirement les trophées du jeu. Dans l’ensemble le tout est agréable surtout les défis de Taskmaster : combat, infiltration, course qui donnent du fil à retordre. La chasse aux pigeons de par son nombre limité (12) n’est pas trop « lourdingue », les 50 photos de monuments à compléter permettent de découvrir plus en détails cette fabuleuse carte fidèlement reproduite et bourrée de vie, les bases ennemis à vider d’hommes de mains permettent de s’essayer aux techniques de combat et monter en XP.

    C’est plutôt du côté des délits occasionnels que l’on frôle l’ennuie avec une certaine répétitivité : hold-up, kidnapping, stopper des vagues d’ennemis sont vraiment sympas dans un premier temps mais deviennent vite lassant à force de répétitivité constante, ceci n’affectera que les joueurs qui visent le 100% car évidemment toutes ces quêtes annexes sont facultatives

    Attention : pour ceux qui visent le platine, plutôt facile à obtenir, ne faites pas la même erreur que moi en améliorant vos gadgets à coup de jetons défis (obtenus auprès des défis de Taskmaster pas évident du tout), ceux-ci sont les plus difficiles à obtenir et les plus limités à obtenir. Aucun trophée ne concerne les gadgets et c’est plutôt le trophée «Une tenue pour chaque saison »  qui vise à acquérir (et non débloquer) toutes les tenues. Alors gardez bien vos jetons défis jusqu’au bout du jeu lorsque vous aurez atteint le niveau 50 et fini à 100% les quartiers.

    test de Marvel’s Spider-Man
    Des déplacements impressionants dans toute la ville

    Techniquement génial !

    Nous avons aussi beaucoup à dire sur l’aspect technique du jeu, de la bande son, aux déplacements, au combat, de cette open-world sublimé. Insomniac Games nous en met plein les oreilles et les yeux !

    Commençons par la bande son et son doublage VF d’exception avec notamment Donald Reignoux qui reprend le costume comme pour les deux films « The Amazing Spider-Man », les personnages secondaires ne sont pas en reste avec des acteurs qui nous transportent totalement dans l’univers (plus d’informations sur les voix VF ici : http://www.ashesheart.fr/le-doublage-francais-dans-marvels-spider-man/)

    On se plaira aussi à entendre les interventions de J. Jonah Jameson, lors de nos déplacements entre les buildings de la ville, qui fait tout pour descendre notre super héros et semer le doute au sein de la population. Ces interventions sont intelligemment posées car Jameson suit de près l’actualité de Spider-Man et ses actes héroïques. Mais malgré tout le bien que vous ferez à la ville, Jameson trouvera toujours une excuse pour vous incriminé, avec toujours de la mauvaise foi évidemment. A écouter sans modération.

    Les combats, mêlés avec les capacités de l’homme araignée, sa grande souplesse et ses différents gadgets nous permettent d'enchaîner des combos, des esquives, d’envoyer des éléments du décor sur les adversaires. Les phases de combats sont souvent agrémentées de ralenti, de QTE. Le tout est fluide et on prend vraiment plaisir à chaque rencontre de petites frappes et surtout d’affrontements de Big Boss !

    La ville de Manhattan, ses animations, sa vie omniprésente donnent encore plus de réalisme au jeu et toujours avec des graphismes magnifiques sans quasi aucune fausse note. On se plait à se poser en haut d’un building pour admirer le soleil qui se couche sur la ville.

    Gardons le meilleur pour la fin avec les déplacements d’une incroyable fluidité qui pousse le joueur à découvrir la ville dans sa globalité. Les sensations de vitesse sont bien là sans aucune baisse de framerate. Chapeau Insomniac !

    test de Marvel’s Spider-Man
    Des combats de boss de toute beauté

     
    Note du test 9.5/10En conclusion :

    Insomniac Games signe sans conteste le meilleur jeu Spider-Man jamais sorti, tout y est pour se prendre pour l’homme araignée avec des déplacements fluides et totalement jouissifs ! Les combats bien souvent comparés à ce qu’a pu nous fournir Rocksteady avec les Batman Arkham vont je pense bien plus loin avec des combinaisons déplacements/coups/gadgets impressionnants. L’open-world, le contenu, le scénario, la bande son, les missions secondaires sont autant de points forts qui font un jeu indispensable. Seul ombre au tableau certaines tâches un peu trop répétitives mais qui n’enlèvent pas le plaisir du jeu… Vivement la suite …

    Les plus

    Les déplacements impressionnants
    Les combats hyper nerveux
    Graphismes au top
    Scénario
    Manhattan : magnifique et vivante
    Gameplay !
    Bande son / doublage VF

    Les moins

    Les délits de chaque quartier bien trop répétitifs

    En résumé


    Marvel’s Spider-Man par Rating: 9.5 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles