• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Sudden Strike 4
    Editeur : Kalypso Media
    Développeur : Kite Games
    Genre : Stratégie
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 11 août 2017
    Trophées : Oui
    Support


    Test Sudden Strike 4

    Publié le dimanche 27 août 2017 à 13h30 par Fourcherman
    Partager sur

     

    Les développeurs de Kite Games et l’éditeur Kalypso Media viennent de sortir sur PS4 Sudden Strike 4, très célèbre jeu de stratégie en temps réel surtout connu dans le monde PC. Sudden Strike est une licence qui a vu le jour en 2000 et laissée un peu de côté depuis 2007 suite à l’accueil mitigé du 3ème épisode. La licence revient aujourd’hui et tente le passage sur console, un pari osé que peu se permettent et qui fera sans doute sourire les joueurs PC. Alors le pari est-il réussi pour Kite Games ?

    Choisir son camp

    Votre terrain de jeu

    Comme tout Sudden Strike qui se respecte, votre terrain de jeu sera les différents conflits de la seconde guerre mondiale avec un mode campagne qui vous emmènera au quatre coins de l’Europe. Gros point positif, les 21 missions sont partagées en 7 afin de suivre les conflits selon différentes visions : les allemands, les soviétiques et les alliés.

    Les développeurs ont intégré un court didacticiel afin de comprendre les mécaniques de gameplay du jeu. Une fois cette étape passée, à vous les 3 campagnes.

    Celles-ci sont jouables dès le début du jeu, libre au joueur de choisir sa faction pour commencer ou de basculer de l’une à l’autre comme bon lui semble.
    Si vous optez pour la campagne allemande, vous vous lancerez dans différentes batailles comme celle de Sedan (lorsque l’Allemagne attaque la France en 1940), la bataille de France (contre-offensive des alliés pour bloquer la Blitzkrieg mais les Allemands sous le commandement de Rommel ne seront pas bloqués cette fois), l’opération Barbarossa (invasion de la Russie par l’Allemagne et ses alliés le 22 juin 1941), bataille de Stalingrad et plus encore à découvrir.

    Une fois votre mission choisie il vous restera à choisir la différente Doctrine à appliquer, Johannes Blaskowitz (on ne confond avec notre célèbre Blasko de Wolfenstein) pour la doctrine d’infanterie, Heinz Guderian pour celle des blindés et Fedor von Bock pour le soutien. Chaque doctrine possède ses qualités stratégiques qui peuvent parfois faire tourner le combat en votre faveur, un système d’arbre de compétences est disponible dans chaque doctrine, chaque compétence se débloque selon vos résultats, vos étoiles gagnées dans chaque bataille.

    Batailles acharnées !

    La campagne soviétique débute lors du siège de Leningrad qui débuta en septembre 1941 (renommée Saint-Pétersbourg aujourd’hui) et qui dura plus de 2 ans et demi, c’est lors de cette mission que le joueur appréciera la stratégie des combats sur zone gelée, voir la glace cédait sous les unités ennemies et particulièrement jouissif. La campagne soviétique vous emmènera aussi à Moscou, Stalingrad (on change cette fois de point de vue par rapport à la campagne des Allemands), Berlin

    Evidemment les soviétiques sont aussi accompagnés de leur dirigeant et il vous faudra choisir la doctrine qui vous convient le mieux selon l’action : Konstantin Rokossovsky pour l’infanterie, Georgy Zhukov pour les blindés et Vasily Chukov pour le soutien.

     

    Sans grande surprise la campagne des alliés débute avec l’opération Overlord (plus exactement sur Utah Beach) qui débuta avec un peu de retard le 6 juin 1944 à cause des conditions météo défavorables, ensuite les alliés vous emmèneront dans le bocage normand, en Ardennes, dans les Pays-Bas avec la très célèbre opération Market Garden (septembre 1944) …

    Concernant les doctrines, les alliés ont de leur côté : Bernard Montgomery pour l’infanterie, George Patton pour les blindés et Omar Bradley pour le soutien, des noms célèbres qui raisonnent fièrement encore dans nos esprits.

    Toutes ses batailles sont accompagnées d’un résumé et d’un briefing.

    Le mode solo de Sudden Strike 4 est vraiment très complet et pourra être très corsé selon le niveau de difficulté choisi.

    Si la partie solo compose l’essentiel du jeu, un mode escarmouche et un mode multijoueur jusqu’à 8 joueurs complèteront Sudden Strike 4. Ces modes proposeront des batailles bien différentes car bien plus rapides, l’objectif étant de conquérir le plus rapidement possible des zones. Pour le moment il n’y a que 4 cartes disponibles : campagne, plage, siège et rivière glacée (seule carte qui fait varier la stratégie de terrain puisque certaines surfaces peuvent être fatales aux unités).

    L'importance des ressources

    Gros point stratégique à aborder dans notre test, la gestion des ressources durant vos missions. En effet l'essence et les munitions ne sont pas illimitées et il faudra veiller sur les camions de ravitaillement voire même pillier les ressources chez votre ennemi. Il faudra aussi veiller sur votre ou vos camions de réparations qui seront indispensables pour des réparations sur les chars ou véhicules, cependant tout ne peut être réparé, il faudra apprendre à gérer tout ça pour ne pas être en sous effectif.

    Graphiquement réussi

    Sur console alors ?

    Alors maintenant la grande question est comment gérer ses centaines d’unités à l’écran avec sa Dualshock 4 en main ? Nous avions déjà pu constater avec Tropico 5 (pour se rapporter à l’éditeur Kalypso Media) que manette en main il était tout à fait gérable de construire sa ville grâce à une interface très bien conçue. Ici dans Sudden Strike 4 l’interface est tout aussi adaptée à la différence qu’il ne faut pas gérer de construction mais jusqu’à une centaine d’unité, que ce soit l’infanterie, les chars, les camions de soutien. Les développeurs ont créé des raccourcis qui permettent de sélectionner des groupes d’unités pré-définis au démarrage de mission, ceci ne suffit pas pour autant pour pouvoir déplacer toutes ses troupes en même temps, la solution est donc dans le bouton qui permet une fois enfoncé d’agrandir ou rétrécir une zone de sélection, ceci est très pratique. Cependant c’est plutôt dans la sélection de l’infanterie et des ses classes spécifiques (bazooka, mortier, mitrailleur, sniper, infirmier …) qu’il est difficile d’affiner, en effet les unités se ressemblent beaucoup et à l’abris dans une forêt il est impossible de les distinguer les unes des autres. Il faudra survoler chaque unité pour en connaître sa spécificité et lui donner une tâche. Chaque unité dispose de ses propres actions disponibles via un menu circulaire.

    Le gameplay est efficace !

    Techniquement le jeu est très agréable avec des environnements destructibles, des explosions, tirs qui fusent de toute part.

    Trailer de lancement
    Note du test 8/10En conclusion :

    Kite Games et Kalypso Media nous prouvent que les jeux de stratégies en temps réel sont jouables sur consoles de salon. Sudden Strike 4 propose largement de quoi satisfaire les fans du genre avec une belle campagne solo qui nous fait vivre trois visions de la seconde guerre mondiale : soviétiques, alliés et allemands. Le multijoueur est aussi de la partie mais ne propose pour le moment que 4 maps mais reste néanmoins fort agréable à jouer. Mission accomplie pour Kite Games !

    Les plus

    un STR sur console !
    variété des unités
    gameplay adapté à la console
    missions variées et expliquées
    un bon mode multi...

    Les moins

    … mais avec peu de cartes disponibles
    on en redemande


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles