• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Ni no Kuni II: L'Avènement d'un nouveau royaume
    Editeur : Bandai Namco
    Développeur : Level-5
    Genre : RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 23 mars 2018
    Trophées : Oui
    Support


    Test Ni no Kuni II: L'Avènement d'un nouveau royaume

    Publié le dimanche 25 mars 2018 à 03h00 par Pilou - 1544
    Partager sur |

     

    Après deux légers reports de fin 2017 à aujourd’hui, la Playstation 4 accueille enfin le nouveau bébé de Level 5, Ni No Kuni 2 :  l’Avènement d’un nouveau Royaume. Direction un monde enchanteur dans ce J-RPG de qualité !

    Un régal visuel

    Tout est à construire !

    Ni No Kuni 2 :  l’Avènement d’un nouveau Royaume raconte l’histoire d’Evan, un jeune roi qui a pour credo de construire un royaume  idyllique “aux millions de sourires” comme lui demande sa nounou, Almina avant de mourir. Suite à un coup d’état perpétré par le vil Ratoléon, Evan est contraint de fuir le royaume où il était destiné à devenir le souverain.

    Roland est le président de ce qu’il semble être Manhattan, après une attaque nucléaire il se retrouve transporté dans le monde d’Evan. Très vite, il devient son protecteur et les deux acolytes partent pour un long voyage semé d'embûches et de belles rencontres. On s’arrête ici pour le pitch du jeu. Il serait dommage de révéler des éléments scénaristiques. Mais la longue épopée est juste magnifique et bourrée de poésie.

    Des combats prenants et magnifiques

    Une multitude de gameplay dont le mode voyage

    Ce qui fait la force de NNK2 est sans nulle doute la richesse du gameplay. NNK2 est un J-RPG qui marie habilement des phases de combats, d’exploration, de dialogues, de gestion et même de stratégie. Tout un programme !

    NNK2 propose de traverser les contrées du monde d’Evan via le mode voyage. Les lieux importants telles que les villes, forêts, … offrent une exploration où les personnages sont de taille réelle et les combats s’initient lorsque l’on croise un ou plusieurs ennemis, mais nous y reviendrons plus bas. La majeure partie du temps, le joueur se déplacera sur la carte avec des personnages en mode Chibi (marque de fabrique des J-RPG). Différent de Final Fantasy 7, les combats ne sont pas aléatoires, les ennemis sont visibles sur la carte avec leur niveau. Il est possible de les éviter mais s’ils vous repèrent, une attaque sournoise se déclenche et vous avez un malus au début du combat. A vous de voir. La carte regorge également de coffres à trésors et objets à ramasser brillants.

    Heureusement, le monde de NNK2 recèle de points de voyage à activer. Ces derniers permettent de réaliser des déplacements rapides, un gain de temps non négligeable quant on connaît la grandeur du monde.

    On parlera ici aussi des opérations militaires matérialisées sur la carte par des drapeaux. Il s’agit de la partie stratégique où Evan accompagné de quatre escadrons doit détruire les armées ennemis. Lors du briefing, le joueur pourra utiliser des bonus. Lorsque la partie commence, le joueur peut faire tourner avec L1 et R1, les troupes autour d’Evan  pour orienter celles qui sont les plus à même de détruire la garnison en face. En effet, le mode se joue un peu comme un pierre – feuille – ciseau où lorsque l’on cible un peloton, une flèche rouge ou bleu indique si on est en position de force ou non.

    Pour nous aider un peu, une jauge militaire est présente en bas à droite de l’écran et permet d’accélérer le déplacement des troupes, d’augmenter leur vitesse d’attaque ou d’entrer en mode furie. Chaque escadron dispose également d’une tactique comme par exemple de bombarder une zone ou de paralyser quelques instants des soldats ennemis. Ce mode est à mes yeux le moins intéressant du jeu et reste plus en retrait.

     

    Les combats

    Qu’ils s’agissent d’ennemis simples, de Boss, de créatures maléfiques, les combats vous occuperont une bonne partie de l’aventure. Très pêchus, les combats en temps réel se déroulent sur une zone circulaire ronde. Seuls trois membres de l’équipe peuvent croiser le fer. Il faut bien les choisir en fonction des ennemis. Le leader est contrôlé par le joueur et les deux autres sont en soutien et gérés par l’IA.

     

    Les boutons Carré et triangle permettent de lancer respectivement des attaques rapides mais peu puissantes ou puissantes mais plus lentes. Chaque personnage dispose de trois armes à courte portée et une arme à distance qui s’utilise via la touche R1.

    R3 permet de verrouiller un ennemi et L1 permet de se mettre en garde pour réduire les dégâts reçus. Associé au stick, l1 permet d'esquiver les attaques. R2 ouvre le menu des quatre compétences choisies et elles se déclenchent via carré, rond, triangle et croix. Chaque arme à courte portée emmagasine de la puissance, lorsqu’elle est à 100% et que le joueur déclenche une compétence, cette dernière est renforcée et même les effets peuvent être modifiés.

    Jusque-là, les combats paraissent assez classiques mais c’est sans compter sur les Mousses, de petits esprits élémentaires qui vous aideront lors des combats. Ils attaquent, vous soignent. Au bout d’un certain laps de temps, les Mousses peuvent déclencher une attaque spéciale, ils crient et un cercle bleu apparaît autour d’eux, il faut courir vers cette zone pour la déclencher. Les effets sont variables, zone de soin, attaque puissante, …
    On notera aussi la présence de l’Egaliseur, une tablette permettant de modifier les aptitudes des personnages, à chaque passage de niveau, il est possible de dépenser des points pour modifier ses caractéristiques : être plus efficace contre un certain type de monstres, augmenter sa résistance magique, récupérer plus d’expérience au détriment des trésors, ...

    Les combats apparaissent intéressants mais si vous « farmez » beaucoup, ils n'offrent qu’un challenge limité et sont relativement faciles.

     

    Espérance, le Royaume d'Evan qu'il faut gérer

    Le Royaume

    Le mode Royaume est un jeu à part entière. Au bout de quelques heures de jeu, Evan et ses amis s’installent dans les plaines de Prémicia, c’est ici que le Royaume d’Evan va naître. Autour de son château, il faut construire des bâtiments avec leur utilité propre. Une forge pour obtenir des armes plus puissantes, une ferme pour obtenir des ingrédients, un institut de magie pour découvrir de nouveaux sorts utiles (pour affronter un type de créatures). Pour acheter de l’équipement, des matériaux, le joueur gagne des florins. Ici pour la gestion du Royaume, il faut disposer de pièces d’or (PO). Ces PO se ramassent cycliquement dans les menus de gestion de ce mode Royaume. Plus vous avez d’influence et de bâtiments, plus vous gagner des PO pour faire croître votre pays. Les PO sont nécessaires à toutes les étapes : améliorer son château pour offrir de nouvelles améliorations, passer de niveau les bâtiments déjà construits, et surtout faire de la recherche. Qui dit Royaume dit sujets, dans NNK2, il faut recruter de nouveaux sujets pour les assigner aux tâches. Généralement, pour recruter, le PNJ vous demande un service en échange de son allégeance : aller tuer un type de monstre, récupérer tel objet, … Chaque PNJ a ses domaines de prédilections et il vaut mieux les assigner au bon bâtiment.

    Le mode Royaume est très intéressant et on s’éloignera de la trame principale pour le faire évoluer.

     

    La réalisation aux petits oignons

    Visuellement parlant, NNK2 nous flatte la rétine, quelle claque. C’est beau, fluide, offrant une résolution 4K pour les possesseurs de TV 4K et du HDR. Les graphismes en Cell Shading sont maîtrisés et la patte graphique du studio Ghibli nous plonge dans un univers magique et magnifique. Les combats offrent des sorts aux effets pyrotechniques splendides, le bestiaire est réussi et les décors sont variés et détaillés. Regardez un mousse marché à vos côtés et trébucher, comme c’est mignon !
    Les textes du jeu sont entièrement doublés et NNK2 propose les voix anglaises ou japonaises. Les musiques y sont pour beaucoup également, produites par Joe Hisaishi, le papa des Bandes Originales telles que Princess Monokee.

     

    Trailer de lancement
    Note du test 9/10En conclusion :

    Ni No Kuni 2 est une claque magistrale. Joli, complet, long, poétique, prenant, les qualificatifs ne manquent pas pour cette épopée fantastique. Un J-RPG à posséder d’urgence !

    Les plus

    les différents gameplay
    la DA
    la musique
    un univers magique
    Duree de vie
    Une aventure prenante et longue

    Les moins

    Trop facile
    Mode STR un peu en retrait

    En résumé


    Ni no Kuni II: L'Avènement d'un nouveau royaume par Rating: 9 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles