• Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Shadow Tactics: Blades of the Shogun
    Editeur : Kalypso Media
    Développeur : Daedalic Entertainment
    Genre : Stratégie
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 28 juillet 2017
    Trophées : Oui
    Support


    Test Shadow Tactics: Blades of the Shogun

    Publié le vendredi 11 août 2017 à 20h59 par Pilou - 1695
    Partager sur |

     

    Encensé par la critique lors de sa sortie sur PC en décembre 2016, Shadow Tactics : Blade of the Shogun débarque sur Playstation 4 en ce mois estival. En vaut-il le coup ? Réponse un peu plus bas.

    Attention aux traces de pas laissées dans la neige

    Le retour du Commando-Like

    Développé par le studio allemand Mimimi Productions, Shadow Tactics : Blade of the Shogun renoue avec le Commando-like, un genre qui avait disparu depuis quelques années mais marqué par de grands hits : la série Commandos, Desperados ou encore Robin Hood.

    Shadow Tactics : Blade of the Shogun est un jeu de stratégie en temps réel se déroulant dans le japon féodal de 1615 où les Shoguns se disputent le pouvoir. On y incarne une bande de 5 tueurs où l’infiltration tactique est de mise.

    Tout au long des 13 chapitres du jeu, nos 5 assassins utilisent leurs caractéristiques différentes mais au combien complémentaires pour mener à bien les objectifs de missions.

     

    Connaitre les déplacements et le champ de vision des ennemis

     

    Une difficulté élevée

    Le jeu ne fait pas dans la dentelle. Il faudra souvent recharger sa dernière sauvegarde. Il est interdit de perdre un seul personnage au cours du jeu, même chose si on déclenche l’alerte, autant ne pas essayer de corriger le tir, et de recharger la partie immédiatement.

    Heureusement, Mimimi Productions a bien fait les choses, une simple pression du pavé tactile central sauvegarde le jeu, accompagnée par un « timer » qui indique au joueur le temps écoulé depuis sa dernière sauvegarde.

    Le jeu propose 3 niveaux de difficulté : le débutant, pour les aficionados du genre (l’obtention de badges est bloquée), le normal recommandé où la difficulté est bien équilibrée et le difficile où la moindre erreur ne pardonne pas : les ennemis détectent instantanément et les points de vie des personnages sont réduits. Rien ne vous empêche de commencer le jeu au plus haut niveau et de baisser la difficulté via le menu.

     

    Des personnages différents mais complémentaires

    Chaque personnage possède ses atouts et ses faiblesses. Ils disposent de compétences actives et passives propres.

    Hayato est le ninja de la bande, furtif, rapide, très mobile. Il peut assassiner ou assommer des gardes et les porter pour cacher toutes traces. Ses shurikens l’aident grandement dans ses éliminations. Mugen est le gros bras du groupe. Armé de ces deux sabres, il possède une attaque dévastatrice de zone et sa bouteille de saké attire les soldats ennemis. Takuma, use de son pistolet pour des tirs meurtriers à longue portée. Il a recours également aux grenades (soporifiques ou explosives) et il peut envoyer son animal de compagnie, Tanuki pour distraire les ennemis. Yuki est le quatrième compagnon que l’on rencontre. Cette voleuse peut poser des pièges, attirer des gardes grâce à sa flûte ou tuer un ennemi avec sa dague. Enfin, Aiko excelle dans l’art du déguisement. Elle séduit les gardes, les distrait ou les tuent en utilisant ses épingles à cheveux.

    En couplant toutes ses compétences, les possibilités offertes sont vraiment fun à jouer.

     
     

    Une maniabilité et un gameplay aux petits oignons

    L’interface est vraiment adaptée à la Dualshock 4. Tout est accessible rapidement. La rotation de la caméra se fait via la touche R2, très important pour mieux appréhender le terrain avant une attaque. La touche R1 permet de switcher rapidement entre les personnages, L1 fait de même mais pour les compétences de chaque protagoniste. Le bouton L3 met en surbrillance tous les éléments importants du décor : crochet pour monter sur un toit, buisson, haie pour grimper, … La touche directionnelle gauche permet de sélectionner le champ de vision d’un ennemi : vert et vert rayé. Dans le vert, tout personnage dans le sillage est détecté au bout d’un laps de temps (le temps qu’une onde jaune  remonte de l’ennemi au personnage). Dans le vert rayé, si le personnage est accroupi (via la touche rond), aucun souci. Chose important, on ne peut voir qu’un champ de vision à la fois.

    Le seul reproche est que la caméra ne se recentre pas sur le personnage sélectionné, il faut appuyer sur la touche directionnelle bas pour recentrer la caméra.

    Il y a une multitude de façons  pour arriver à ses fins. On peut éliminer ses adversaires en utilisant des pièges, tuer furtivement un soldat isolé ou encore utiliser des éléments du décor mais il faudra bien veiller à cacher les corps dans un buisson, par exemple pour éviter qu’une patrouille ne déclenche l’alarme, signe de défaite. Même chose pour les traces de pas dans la neige, il faut faire très attention à la ronde des soldats. A certains passages, on choisit plutôt le contournement et éviter ainsi les risques de perdre un personnage, synonyme de game over. Il faut également veiller à ne pas entrer (trop longtemps) dans le champ de vision d’un ennemi. Certaines compétences en diminuent ou bloquent la portée.

    La petite pépite du jeu est sans doute le mode ombre. Ce dernier permet de déclencher une attaque simultanée de plusieurs assassins. On enregistre chaque action (par exemple déplacement accroupi jusqu’à un ennemi puis l’action tuer) pour chaque personnage et lorsque tout est prêt, on déclenche l’attaque coordonnée via le bouton triangle. Jubilatoire, efficace si tout a été bien paramétré. Je conseille une petite sauvegarde rapide juste avant.

     

    Les niveaux sont détaillés et splendides

     

    Une réalisation qui frôle l’excellence

    Graphiquement, le jeu en 3D isométrique (sous Unity) offre des paysages colorés, variés et détaillés. Les palais et l’architecture de l’époque sont splendides. La rotation de la caméra est fluide. Les musiques sont envoûtantes et le choix entre voix anglaises mais surtout japonaises nous immergent dans le japon féodal. Le problème de chargement long sur PC semble avoir été corrigé sur Playstation 4. La Playstation 4 PRO permet de choisir de faire tourner le jeu en 30, 60 fps ou en illimité. Enfin, la durée de vie oscille entre 20 et 25 heures. Que demander de plus !

     

    Cinematic Trailer
    Note du test 9/10En conclusion :

    Shadow Tactics est la petite surprise de l’été sur console, jeu parfaitement maîtrisé et réalisation excellente. C’est un bon moyen de relancer ce genre de jeu trop longtemps mis de côté. Surtout que le jeu est à prix abordable sur le store (40€).

    Les plus

    Un commando-like sur console
    Gameplay au poil
    Durée de vie
    La réalisation maîtrisée

    Les moins

    La difficulté qui peut rebuter par moment

    En résumé


    Shadow Tactics: Blades of the Shogun par Rating: 9 / 10


    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles