Note du test 6/10En conclusion :

R-Type Final 2 est le grand retour de la licence culte de shoot’em up, laissée de côté depuis 18 ans. On était impatient de pouvoir mettre les mains sur le titre de Granzella. Si l’essence originelle est bien présente avec une belle difficulté et du shoot frénétique, on reste cependant sur notre faim avec un sentiment amer de trop peu. La direction artistique aurait pu être tellement mieux et on aurait aimé un peu plus de punch, de vitesse dans l’ensemble. Cela dit, les adeptes du genre y trouveront beaucoup de plaisir, c’est certain.

Les plus

Toujours un plaisir de retrouver une licence culte
Pas mal de vaisseaux à débloquer
Du challenge ...

Les moins

… qui peut en rebuter plus d’un
Le mélange 2D/3D moyen
Le défilement de l’écran trop lent on en attendait mieux … quel dommage

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    R-Type Final 2
    Editeur : Nis America
    Développeur : Granzella
    Genre : Shoot'em up
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 30 avril 2021
    Trophées : Oui
    Support


    Test R-Type Final 2

    Publié le jeudi 06 mai 2021 à 08h20 par Fourcherman
    Partager sur

    L’éditeur Nis America et les développeurs de Granzella relancent l’un des plus célèbres shoot’em up avec cette suite de R-Type Final sorti en 2003 sur Playstation 2. La licence R-Type a vu le jour dans les années 80 et plus exactement en 1987, le concept reste toujours le même, très arcade, il s’agit d’avancer dans les différents niveaux et de tout dégommer jusqu’au boss. Le jeu est disponible sur PS4 et PS5 (en mode compatibilité) depuis le 30 avril dernier au prix (plutôt lourd) de 40€.

     

    Encore un peu de nostalgie


    Les licences cultes des débuts de l’histoire du JV continuent de renaître sur nos consoles, souvent pour le meilleur mais aussi parfois pour du moins bon comme nous avons pu le voir avec notre test récent de Super Meat Boy Forever.
    Ici les nippons de Granzella tentent de faire revenir l’un des meilleurs shoot’em up de l’histoire, avec R-Type Final 2. La formule reste la même, vous choisissez votre vaisseau et vous bombardez à tout va en récupérant les différents bonus pour booster votre arsenal. Niveau scénar, on va faire simple, l’objectif est juste de démonter de l’alien ! On découvre une petite séquence d’introduction au début de chaque partie qui bien heureusement pourra être désactivée puisqu’une fois vue, on a plutôt envie de rentrer dans le vif du sujet à chaque run.

    Les différents trailers et l’esthétique globale du titre sauce "monde moderne" nous avaient tapé dans l'œil depuis des mois et une fois dans le jeu la sauce redescend rapidement. Certes on retrouve les mécaniques simples des origines, de belles sensations mais la frustration s’installe assez rapidement pour plusieurs raisons.

    Le vaisseau paraît lourd et lent même si il est possible de le faire accélérer moyennant une pression de la gâchette L1, il faudra un certain temps d’adaptation pour dompter notre engin spatial.
    Une fois les marques prisent il faudra se frotter à la grande difficulté du titre, R-Type ne donne pas droit à l’erreur, une seule collision avec un élément du décor ou un projectile ennemi vous fait perdre une vie. Celles-ci sont au nombre de 3 et le compteur descend vite ! Les développeurs ont cependant rajouter différents niveaux de difficulté, n’en déplaise aux puristes, pour rendre un peu plus accessible ce nouvel R-Type, cela dit même en difficulté basse, le jeu reste exigeant. Il faudra connaître chaque niveau par cœur pour espérer atteindre la fin des septs niveaux.

    Responsive image
    Ca explose de partout !

    1987 … 2003 ... 2021 …


    Si la recette shoot’em up originelle est bien là, c’est évidemment l’évolution technique qu’il faut aborder. Le jeu aborde des graphismes en haute définition et des effets de lumière plus au goût du jour. R-Type Final 2 ne restera pas dans les mémoires comme le plus beau jeu de 2021 mais la qualité générale est bonne, on note cependant sur les 7 niveaux différents, des univers un peu moins convaincants. Dans tous les cas les missiles, lasers, explosions pleuvent de toute part.
    Seule ombre au tableau, sur l’aspect direction artistique, est le mixe entre 2D et 3D parfois perturbant. Explication: le jeu se veut être à la base un shoot’em en 2D à défilement horizontal, cependant à certains moments des éléments en 3D (notamment dans l’arrière plan) viennent doucement s’ajouter dans la ligne de tir, jusque là rien de bien gênant sauf que parfois il nous est difficile de savoir à quel moment l’ennemi peut nous être fatal. On arrose, de ce fait, à tout va pour être certain d’être prêt à dessouder nos assaillants.

    Concernant le gameplay, il reste assez sommaire, on dirige notre vaisseau dans toutes les directions, on appuie sur R2 ou rond pour exploser tout ce qui bouge, on accélère avec L1. A ceci s’ajoute un petit module très efficace et parfois salutaire qui se place soit devant le cockpit ou derrière le vaisseau pour contrer les attaques arrières. Ce module peut nous sauver bien souvent la vie et peut être envoyé à distance pour faire le boulot à notre place, il a la grande chance d’être invulnérable. Cet élément de gameplay ajoute un peu de pep’s au phase de shoot.

    Pour terminer sur l’aspect technique, on ne peut pas dire que la bande son est passionnante, une musique électro un peu quelconque nous accompagne tout au long des niveaux mais passe clairement en arrière plan tant nous avons droit à un déluge de bruitage. Le level-design et les ennemis restent aussi très/trop sommaire, on aurait aimé un peu plus de variété, de surprises…

    Responsive image
    Un large choix de vaisseaux (une fois débloqués)




    Test R-Type Final 2 - 3 minutes de lecture