Note du test 8/10En conclusion :

Même si Ni no Kuni : La vengeance de la Sorcière céleste n'apporte rien de plus en terme de contenu (mais en a-t-il vraiment besoin ?), il n'en demeure pas moins un excellent RPG baignant dans le style Ghibli et doté d’une direction artistique (dont la fabuleuse bande-son de Joe Hisaishi) de grande qualité. L’ajout de la 4K remet au goût du jour ce jeu sorti sur Playstation 3 il y a presque 7 ans. Un must have!

Les plus

Le jeu toujours aussi accrocheur
Le portage propre
Le touche du studio Ghibli
Le talent de Level 5
La bande son
Un pilier du RPG sur PS4
La durée de vie

Les moins

Pas de nouveau contenu
Le prix un peu élevé

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Pilou


  • ps4

    Ni no Kuni : La vengeance de la Sorcière céleste
    Editeur : Bandai Namco
    Développeur : Level-5
    Genre : Jeu de Rôle
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 20 septembre 2019
    Trophées : Oui
    Support


    Test Ni no Kuni : La vengeance de la Sorcière céleste

    Publié le mercredi 02 octobre 2019 à 21h28 par Pilou - 200 / 0
    Partager sur |

    L’achat d’un Remaster est toujours synonyme de questionnements: faut-il acheter un jeu déjà fait sur un autre support ? Les nouveautés justifient-elles de passer une nouvelle fois à la caisse ? Ou pour les nouveaux venus: faut-il s’essayer à une version revue d’une création sortie il y a plusieurs années et sur laquelle on a fait l’impasse à l’époque? Un choix pas évident à faire. Enfilons notre costume de magicien: on va essayer de vous aiguiller. Oliver et Lumi sont de retour ! Comme tout a été déjà dit sur notre sujet du jour, ce test va bien plus évoquer la forme que le fond tout en essayant de convaincre les néophytes en leur faisant découvrir les grandes lignes de ce somptueux RPG sans trop en dévoiler, surprise oblige.

     

    Une histoire toujours aussi magique


    Oliver est un jeune garçon vivant à Motorville. Après quelques courses récupérées à l’épicerie du coin, notre bonhomme partage son petit déjeuner en compagnie de sa mère en la questionnant sur la soirée, histoire de savoir si elle compte se coucher tôt. On l’a tous tenté celle-là, non? On en voit au fond en train de se marrer…oui ce soir, il est temps de faire le mur!

    En effet notre cher Oliver, déjà bien attachant grâce à son chara-design et surtout son doublage juste, veut rejoindre son meilleur ami, Philip. Ce dernier a construit une voiture et il compte faire les premiers essais dans la soirée avec notre protagoniste. Après quelques dizaines de mètres, Oliver, qui conduit le bolide, est victime d’un accident et termine sa course dans le canal du village. Sa mère, partie à sa recherche et folle d’inquiétude, finit par le retrouver et le sauve. Malheureusement, elle est victime d’une crise cardiaque et succombe à son mal. Effondré, notre orphelin vit reclus, noyé dans sa tristesse. Ses larmes réveillent une étrange créature enfermée dans son doudou offert par sa maman, il y a quelques années.

    C’est alors que Lumi apparaît devant Oliver et lui révèle qu’il est le Grand Monarque Seigneurial du Peuple Fée et qu’il provient d’un Autre Monde. Il lui explique que chaque être possède un double dans son monde et que celui de sa mère lui est connu. Lumi lui explique également qu’Oliver est l’élu au coeur pur et qu'en ramassant l’Almanach du magicien dissimulé dans la cheminée et en trouvant une baguette, il pourra se rendre dans l’Autre Monde et ainsi sauver celle qui lui manque tant...

    Responsive image
    Oliver et ses compagnons de voyage

    Une aventure semée d'embûches


    Pendant la plupart de l’aventure, Oliver et Lumi arpentent l’univers parallèle de ce dernier. D’abord très dirigiste (mais cette étape est nécessaire pour inculquer les éléments de gameplay), la seconde partie propose un monde plus ouvert avec des transports mis à disposition. Oliver se déplace sur une map façon Chibi où errent les créatures peuplant le monde.

    On retrouve beaucoup de similitudes avec son petit frère, Ni no Kuni II: L'Avènement d'un nouveau royaume, testé chez PSMag il y a quelques temps. Les phases d’exploration se succèdent et s’intercalent avec des phases de combats en semi temps réel.

    Ainsi, boss ou ennemis rencontrés sont à terrasser dans une arène fermée. Une zone de combat est présente et Oliver use d'attaques/ défenses et sorts dans un premier temps. Il peut se déplacer pour ramasser des orbes rendant quelques précieux points de HP ou MP. Rapidement, Lumi lui explique qu’il peut capturer, un peu comme dans Pokémon ou encore Shin Megami Tensei, des familiers. Ces derniers passent les niveaux comme Oliver et débloquent de nouvelles compétences. C’est au joueur de sélectionner ces capacités. Il est également possible de leur offrir des friandises et chaque familier dispose de plusieurs évolutions.

    Notre héros croise également d’autres personnages qui l’aideront dans son périple de plus de 50 heures si, en plus de l’histoire principale, vous vous attardez sur les missions secondaires et les missions “chasseurs de primes”. Vous pourrez également vous exercez aux recettes d'alchimie ou encore aider les autochtones en prenant/donnant des fragments de coeur entre PNJ.

    Responsive image
    Voici à quoi ressemble la carte du jeu

    Un RPG aux petits oignons


    Ni No Kuni : La vengeance de la Sorcière céleste est donc un RPG sorti à l’origine sur DS puis sur Playstation 3 en 2013. Presque sept années plus tard, Bandai Namco propose une version remasterisée des aventures d’Oliver et Lumi. Fruit du travail talentueux des développeurs de Level 5 (Professeur Layton ou encore Dragon Quest pour ne citer qu’eux) en étroite collaboration avec le studio Ghibli, Ni No Kuni : La vengeance de la Sorcière céleste alterne entre un jeu en 3D en cell shading et des séquences dignes des OAV comme Princesse Mononoké, Porco Rosso et bien d’autres!

    Le studio QLOC a travaillé sur la version Playstation 4 pour coller au mieux aux conditions de jeu actuel à savoir une résolution 1080p en 60 fps sur Playstation 4 et le choix entre une résolution 4K bloqué à 30fps ou une à 60fps en 1440p pour la Playstation 4 PRO. Malgré une finesse et une fluidité augmentées, le jeu ne propose rien de plus que la version Playstation 3.

    Tout comme l’oeuvre originale, on ne peut que vous conseillez de choisir les voix japonaises dans les menus. La bande son est toujours aussi prenante et signée par le compositeur culte et reconnu Joe Hisaishi.

    Responsive image
    Le premier familier rencontré par Oliver

    Mortal Kuni


    Qui dit “réédition ++” dit amélioration (enfin en théorie) mais point de révolution. Les qualités inhérentes au jeu seront forcément identiques, à l’instar des défauts. On trouve donc pêle-mêle une localisation extraordinaire et une accessibilité bienvenue pour tout joueur découvrant le genre affublé d’une superbe robe. Un écueil qui ne sied peut-être pas aux vétérans qui trouveront les mécaniques un peu simples et un challenge inégal, où certaines zones se traversent avec une facilité déconcertante pendant que d’autres passages demanderont un peu de level-up histoire de ne pas caler rapidement.

    Il manque aussi probablement un peu de dynamisme pendant les joutes sans que cela ne gâche le plaisir de la tactique et si le rythme peut sembler relativement lent, on ne peut que saluer la volonté des développeurs nippons de renouer avec le J-RPG d’antan, dont le caractère old-school laissait place à la contemplation des univers. Il y aura en revanche de quoi être parfois franchement surpris par certains choix de gameplay, comme cette obligation d’annuler ses attaques pour se mettre en garde histoire de ne pas se faire détruire par un boss. Cela engendre une fenêtre de tir très (trop) serrée et des séquences forcément plus rageantes que enivrantes.

    Reste que si le titre a vieilli, il n’en reste pas moins une expérience à découvrir pour toutes les générations et pour toutes les catégories de joueurs. Avec un habillage qui sublime le matériau de base, on aurait tort de s’en priver!

    Responsive image
    Voilà à quoi ressemble un combat

    Merci au NoBloodyKnows pour leur aide sur ce test

     

     



    Commentaires
    Pas encore de commentaire(s) pour cette news.
    poster un commentaire
     :-)   :-d   ;-)   :-/   :-|   LOL   :-i   :-D   :(   :-C   8-)   :-o   8-(   :-;   :9-)   :x
    2000 caractères disponibles


    Test Ni no Kuni : La vengeance de la Sorcière céleste - 4 minutes de lecture