Note du test 9/10En conclusion :

Playtonic signe ici un jeu de plateformes en 2D vraiment réussi et soigné. On sent l'inspiration des ténors du genre comme DK Country mais avec de très bonnes idées comme les niveaux rejouables avec une vision alternative, une map ouverte de sélection des niveaux sous forme de puzzle/énigmes. Techniquement le jeu n'est pas en reste, c'est beau et la bande son colle parfaitement à l'ambiance. Le passage à la 2D pour Yooka Laylee est une réussite, seul regret : une aventure uniquement jouable en solo.

Les plus

Du Donkey Kong Country like
La map d'accès au niveau hyper bien pensée
Le niveau final jouable dès le début
Angle alternatif des niveaux
De la plateforme 2D de toute beauté

Les moins

Jouable uniquement en solo
Difficulté parfois mal dosée

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Yooka-Laylee and the Impossible Lair
    Editeur : Team 17
    Développeur : Playtonic Games
    Genre : Action | Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 08 octobre 2019
    Trophées : Oui
    Support


    version éditeur

    Test Yooka-Laylee and the Impossible Lair

    Publié le mercredi 16 octobre 2019 à 21h19 par Fourcherman
    Partager sur

    Il y a deux ans Playtonic nous faisait découvrir deux nouveaux héros, Yooka et Laylee, dans un jeu de plateformes 3D intititulé tout simplement Yooka-Laylee. L'objectif du studio (en partie formé avec des anciens de Rare Software - Donkey Kong Counrty, Banjo-Kazooie et tant d'autres) était de remettre sur la plus haute marche le genre platformer 3D. Le résultat était plutôt convaincant avec un duo de héros plein d'humour et une aventure riche en couleur mais le pari n'était que partiellement gagné. Yooka et Laylee reviennent dans une nouvelle aventure mais avec une toute autre approche et plein d'idées, alors allons découvrir ensemble l'univers de Yooka-Laylee and the Impossible Lair.

     

    Un retour aux sources


    On retrouve nos deux héros rencontrés pour la première fois en 2017, Yooka, le caméléon et Laylee la petite chauve-souris toujours confrontrés au grand méchant de l'histoire Capital B. Niveau scénario, pas de problème si vous n'avez pas joué au précédent opus, l'introduction est rapide. Le vilain Capital B a capturé les sodatbeilles de la Reine des abeilles et il vous faudra récupérer tout ce beau monde. Ces dernières seront d'ailleurs indispensables pour espérer terminer le niveau final dont nous parlerons plus bas. Cette fois ci il ne s'agit donc plus de récupérer des "Pagies" mais les abeilles. Sur le papier rien ne change vraiment, une histoire basique du bien contre le mal mais ne vous y trompez pas, la qualité de ce Yooka Laylee and The Impossible Lair réside dans bien d'autres choses et surtout dans la faculté que le jeu a à titiller notre fibre nostalgique et il faut dire que sur Playstation 4, il y a peu de concurrence dans le genre Platformer 2D en vue latérale.

     

    Responsive image
    Nos deux héros sont de retour

    Le plein d'idées


    Otons de suite le mystère autours du titre "The Impossible Lair", en effet ce "repère impossible" est en réalité le niveau final accessible dès le début du jeu. Passage obligatoire sur ce dernier qui se veut surréaliste de difficulté de prime abord mais indispensable pour comprendre le concept de ce nouveau Yooka-Laylee. Vous vous casserez les dents, sans doute très vite, lors de ce premier passage forcé. Cet échec est tout à fait voulu par les développeurs, ceci dans un but précis, nous expliquer l'importance de progresser dans les différents niveaux du jeu afin de collecter les "soldatbeilles" protectrices, primordiales pour espérer finir ce niveau.
    Nos indispensables abeilles, au nombre de 42, seront à libérer dans les différents niveaux du jeu. Il vous faudra aussi débusquer des pièces pour débloquer les différents péages et agrandir le monde et aussi collecter des plumes afin d'acheter des tonifiants pour faire monter en compétence/performance nos deux amis. 

    Parlons-en de cette map, car si ce nouveau Yooka-Laylee and The Impossible Lair se veut être un jeu de plateforme en 2D à défilement horizontal, la map pour accèder aux différentes niveaux se présente en vue de dessus et en 3D, elle n'est pas seulement un hub central à usage unique, elle est aussi un niveau à part entière dans le sens où vous rencontrez les personnages du jeu et devrez résoudre les différents puzzles pour parvenir à progresser et ouvrir toujours un peu plus la carte. Une super idée de la part des développeurs qui permet de voir un peu autre chose que les niveaux 2D et qui nous donne une petite pause après un run parfois pas si évident que ça.

    Autre grande idée de l'équipe de Playtonic, c'est la vision alternative de chaque niveau. Explications, vous allez explorer une première fois chaque zone et vous rentre compte que certaines parties sont inaccessibles au premier passage, plutôt frustrant dans un premier temps mais vous comprendrez très vite le pourquoi, en effet en progressant sur la map vous allez découvrir des éléments à utiliser directement sur les niveaux matérialisées par un livre. En récupérant un fruit gelé et en le lançant sur le niveau, ce dernier sera complétement freezé et c'est une toute autre vision de celui-ci qui s'ouvre à vous. Une idée astucieuse qui techniquement n'est pas simple à créer, un boulot de dingue sur le level-design a été fait !

    Responsive image
    Une map/hub qui vous réserve pas mal de surprises

    Une aventure très colorée


    L'équipe de Playtonic Games rend hommage au genre en nous proposant un jeu de plateformes plein de couleurs, avec une bande son remarquable (signée David Wise et Grant Kirkhope, compositeurs notamment sur les Donkey Kong Country), nos deux héros n'ont clairement pas à rougir face à des Donkey Kong, Mario ou autres ténors du genre d'autant plus que les bonnes idées évoquées plus haut donnent un vrai plus au jeu. Niveau level-design, on retrouve toutes les mécaniques qui font le succès des jeux de plateformes avec des sauts à effectuer, des ennemis à écrabouiller, des pièges à éviter, des cordes à attraper, des plateformes mouvantes, des zones secrètes, des collectibles à ramasser et tant de choses qui font le succès des platformer 2D.  Yooka peut sauter, rouler, glisser, taper tandis que Laylee permet avec ses petites ailes de planer un peu plus loin à la Rayman. Laylee est également une sorte d'Aku Aku (le masque sorcier qui protége Crash Bandicoot) pour Yooka, un fois touché notre petite chauve souris se met à tournoyer quelques secondes, si Yooka parvient à la rejoindre, le duo reste formé, si ce n'est pas le cas notre caméléon n'aura plus de chance pour survivre en cas de seconde erreur. Heureusement des petites cloches sont disséminées un peu partout dans les niveaux et rappellent instantannément notre ami.

    Ne vous laissez pas avoir par les belles couleurs chatoyantes, les personnages cartoonesques et les niveaux magnifiques, le jeu propose son lot de challenge et il ne sera pas si simple de le terminer (surtout le fameux "Impossible Lair"). Les nombreux checkpoints empêchent heureusement toute frustration car si les développeurs usent clairement de la nostalgie des plus anciens gamers (la quarantaine approche...), un plus jeune public peut être clairement touché. 

    On reprochera seulement à Yooka Laylee deux choses, un chara-design qui aurait pu être peaufiné notamment sur les ennemis et leur variété mais surtout l'impossibilité de parcourir le jeu à deux joueurs. On espère que dans les prochaines aventures de Yooka et Laylee, il sera possible de partager l'expérience de jeu à deux.

    Responsive image
    Des niveaux vraiment réussis

     

     




    Test Yooka-Laylee and the Impossible Lair - 5 minutes de lecture