Note du test 9.5/10En conclusion :

Avec cet épisode “Re:Mind”, Nomura signe une seconde fois le premier chapitre de Kingdom Hearts. Terrain de jeu de son créateur, la fin annoncée de l’arc Xehanort se retrouve au coeur d’un tournant tout aussi personnel que scénaristique. En tant que fan nous ne pouvons que nous sentir comme chouchoutés face à tant de soin apporté à la narration. Nous sommes à la fois conquis par cette nouvelle direction mais également empressés à l’idée de se nourrir de la vengeance d’un créateur sur son projet interrompu. “V for Versus”.

Les plus

L’évolution du gameplay
Un cadeau pour les fans assidus
King Mickey

Les moins

Prix excessif

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Sidera


  • ps4

    Kingdom Hearts III : ReMIND
    Editeur et Developpeur : Square Enix
    Genre : Action | RPG
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 23 janvier 2020
    Trophées : Oui
    Support


    version éditeur

    Test Kingdom Hearts III : ReMIND

    Publié le lundi 10 février 2020 à 12h00 par Sidera
    Partager sur

    DLC avant l’heure, la saga Kingdom Hearts nous avait déjà habitué aux désormais proverbiales “Definitive Edition”. Fâcheuse habitude, devenue norme, fleurissant notre actuel catalogue de jeu. Concept désormais caduc, Kingdom Hearts III ne disposera pas (comme ses 2 opus précédents) de sa version “Final Mix”. Le format varie mais l’idée en fond n’en est pas moins comparable. Cet épisode “Re:Mind” est donc la première extension majeure du titre de Square Enix ; caractéristique du syndrome Nomura et de son désir de peaufiner sans cesse les détails, traverses de son oeuvre.

     

    The Promised Beginning


    Sans trop s’y attarder, ce DLC propose quelques fonctions plus ou moins anodines.

    Le mode “Diaporama” vous proposera une interface vous permettant de diffuser les photos prises lors de votre aventure. Sélection des photos, petite bordure décorative, petite musique en fond et voilà. Gadget.

    Sans pour autant être transcendant, on s’attardera un peu plus sur le mode “Compo photo” (et parce qu’en anglais ça rend toujours mieux : “Data Greeting”). Cette nouvelle fonctionnalité vous permettra de réaliser des photos personnalisées avec les différentes figures de Kingdom Hearts. Des décors, jusqu’aux expressions faciales de vos protagonistes, libre à vous de réaliser votre propre composition. L’idée en soi est honnête, tout au plus, mais il faut cependant avouer que sa réalisation est particulièrement soignée. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous balader sur le net à la recherche de créations de fans. Qu’il s’agisse de détournements humoristiques ou de reproductions de scènes cultes de la série, la communauté se montre encore une fois au rendez-vous pour jouer de sa créativité.

    Dernier ajout technique, cette extension vous propose de lancer une nouvelle partie en la complétant du “Menu Premium”. Cette fonctionnalité spéciale vous permet d'ajuster la difficulté du jeu au début de votre aventure. Les options “Fast Pass EZ Code” fournissent des ajustements vous facilitant la tâche, tandis que les options “Black Pro Code” compliqueront votre expérience de jeu.

    Responsive image
    Nouvelle définition de "Difficulté"

    Unbreakable chains


    Mais là n’est pas l’essentiel. Si comme pour nous votre jeu commençait doucement à prendre la poussière sur votre étagère, vous découvrirez à la fois le plaisir mais aussi la difficulté de replonger au coeur de la bataille entre la lumière et les ténèbres. Contrairement aux versions “Final Mix” des épisodes I et II, ce DLC se concentre sur le dernier chapitre de son épisode. Nous avions jusqu’alors l’habitude de se replonger dans l’aventure afin de découvrir les ajouts scénaristiques et de gameplay parsemés au fil du jeu. Ici il vous sera plutôt proposé de Re:vivre et Re:découvrir le dénouement de Kingdom Hearts III.

    Subtilement imbriquées, nous sommes plongés dans des séquences dont nous n’avions même pas idée. Chargé de références, Nomura s’adresse avec ce DLC aux fans investis de la licence. De “Back Cover”, au 3e volet, en passant par “Birth by Sleep”, l’intérêt de “Re:Mind” se juge proportionnellement à l’assiduité porté au scénario dans sa globalité. Certaines scènes nous apparaissent comme des récompenses à notre engagement. Un clin d’oeil plein d’écoute et de compréhension, de lecteur à créateur.

    Responsive image
    Retour aux sources

    Darkness of the Unknown


    Scénaristiquement justifié, il nous sera alors offert la possibilité d'affronter à nouveau l’Organisation XIII à la difficulté décuplée. Le temps de la vantardise de sa couronne d’or est révolu. La difficulté auparavant instaurée dans Kingdom Hearts II “Final Mix” prend une toute nouvelle ampleur et instaure ses nouveaux défis. Déconcertants pour certains, salutaires pour d’autres. Cette seconde partie divise les critiques parallèlement à l’investissement que l’on y porte.

    Avec cet épisode, la saga s’impose une fois de plus comme roi indétrôné en terme de combats de boss humanoïdes. Une particularité devenue si rare, tant il est parfois oublié qu’immensité ne rime pas fatalement avec intensité. Sans pour autant nous faire oublier la perfection de gameplay du second opus, le dynamisme et la précision des combats sont une référence en la matière. Un style assumé, parfois déroutant mais d’une fluidité inégalée.

    Au passage, il nous serait impossible d’évoquer cette licence sans prendre le temps de souligner la justesse du travail de Yoko Shimomura. L’évolution de son travail au fil de la saga est une aventure aussi belle à suivre que celle qu’elle conte. L’épisode “Re:Mind” ne déroge pas à cette règle d’or, nous laissant face à une création et orchestration qui souligne et sublime l’intensité de ses scènes. Nous ne pouvons que partager la “hype” de nos amis du NBK à l’idée de telles compositions rythmant nos prochains combats de rue (promis, on leur laissera Adam).

    Kingdom Hearts III “Re:Mind” nous laisse sur un final des plus déconcertants qui n’est sans nous remémorer les interrogations face auxquelles nous avons été laissés auparavant. À 2 reprises. C’est le coeur et l’esprit questionnés que nous attendons avec impatience la suite de cette aventure. L’ouverture d’un nouveau chapitre qui, espérons-le, débutera avant 10 ans d’attente.

    Responsive image
    Oui, bon sang !

     

     




    Test Kingdom Hearts III : ReMIND - 3 minutes de lecture