Note du test 7.5/10En conclusion :

Lost Words : Beyond The Page est une somptueuse balade accompagnée d’une narration exceptionnelle et surtout émouvante. On se plait à découvrir tout au long des 8 chapitres du jeu, les différentes émotions véhiculées par le récit d’Izzy. Graphiquement, le jeu est magnifique avec un style aquarelle impressionnant. Alors c’est certain, le genre ne plaira pas à tous mais il est bon de voir ce genre de pépites qui joue avec nos émotions. Si vous recherchez une œuvre d’arts (littéraire, visuel, musical), le travail du studio Sketchbook Games ne peut que vous enchanter.

Les plus

Une histoire émouvante et palpitante
La qualité visuelle
La bande son
Jouer avec les mots
Une belle balade ...

Les moins

… forcément sans aucun challenge
Phase de plateformes techniquement perfectibles
Quelques ralentissements

  • Image personnalisée de votre compte
    rédacteur
    Fourcherman


  • ps4

    Lost Words: Beyond the Page
    Editeur : Modus Games
    Développeur : Sketchbook Games
    Genre : Aventure
    Etat du jeu : Jeu disponible
    Date de sortie : 06 avril 2021
    Trophées : Oui
    Support


    Test Lost Words: Beyond the Page

    Publié le jeudi 15 avril 2021 à 15h16 par Fourcherman
    Partager sur

    Les développeurs de Sketchbook Games nous emmènent dans une aventure narrative impressionnante avec Lost Words : Beyond The Page. Le jeu est disponible sur PlayStation 4 depuis le 6 avril dernier. Il ne plaira sans doute pas à tout le monde mais les joueurs sensibles à des œuvres originales, artistiques avec une très belle histoire à nous conter, y trouveront une pépite.

    Le jeu est sorti en exclusivité sur Stadia l’année dernière un peu en catimini (la plateforme ayant du mal à se trouver une place) mais a reçu de nombreuses récompenses comme « Meilleur Jeu Indépendant » à la Game Connection Paris, le prix de « l'Excellence dans la Narration » lors de la DevGAMM, celui du « Meilleur Design Audio » de TIGA, mais aussi le « Prix Spécial Indépendant » à Reboot Develop et le prix de la « Meilleure Histoire » à la Game Connection USA. C’est Rhianna Pratchett qui porte cette belle histoire au bout de sa plume, elle a notamment travaillé sur des jeux comme Mirror's Edge, Tomb Raider, Rise of the Tomb Raider.

     

    De pages en pages


    Lost Words : Beyond The Page, c’est l’histoire d’une jeune fille, Izzy, passionnée d’écriture et de belles histoires, qui reçoit par sa grand-mère un carnet intime dans lequel elle décide de parler de son enfance tout en laissant libre court à son imagination. C’est de ce carnet qu’Izzy va inventer une histoire fantastique avec un personnage fictif (dont il faudra choisir certaines choses comme son prénom ou son caractère parmi trois choix). Cette aventure nous transporte dans le monde d’Estoria.

    Izzy nous contera sans filtre, au travers de 8 chapitres (un peu moins de 5 heures de jeu), ses peines, ses joies et surtout sa belle relation avec sa mamie en fin de vie. Le récit est bourré de sensibilité, d’humanité et nous émeut plus d’une fois. Des thèmes forts sont abordés comme le deuil, la culpabilité, la famille.

    Responsive image
    Le magnifique carnet d'Izzy prend vie sous nos mains

    Jouer avec les mots


    La narration reste la plus grande force du jeu d’autant plus que celle-ci est servie par les mots eux-mêmes. Dans le carnet, nous progressons sur les mots (au sens propre), en découvrant à chaque page de magnifiques aquarelles, les mots bougent, on peut les déplacer… Au premier abord c’est surprenant voire perturbant mais on se rend compte que chaque page est une œuvre d’art magnifique. Quelle inventivité, créativité, chapeau aux britanniques de Sketchbook Games.

    Une fois quelques pages tournées, l’aventure prend une toute autre forme, celle d’un jeu de plateformes. Ici la narration reste encore le gros point fort ainsi que la qualité de l’esthétique, cependant même si le level-design et les mécanismes de puzzles sont bien pensés, le gameplay sur les phases de plateformes ne restera pas dans les mémoires, mais là n’est pas la but de Lost Words. La progression est agréable et en gros il est impossible de perdre.

    La grande originalité dans ces phases de plateformes est que notre héroïne peut littéralement jouer avec les mots, en effet il est possible d’utiliser des mots pour interagir avec certains éléments. Par exemple, le mot "relever" utilisé à bon escient, permettra de lever certaines plateformes ou mécanismes, le mot "réparer" sera utile pour remettre en place des éléments détruits comme des ponts. Cette mécanique de gameplay est inédite est fait la force du jeu.

    Que serait une œuvre d’art sans une bande son exceptionnelle, les musiques, les voix et les bruitages proposés accompagnent parfaitement les émotions que veut véhiculer le scénario.

    Responsive image
    Les mots vous sont très utiles




    Test Lost Words: Beyond the Page - 3 minutes de lecture